Musée Boucher-de-Perthes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Musée Boucher-de-Perthes
Image dans Infobox.
Le musée Boucher-de-Perthes à Abbeville.
Informations générales
Type
Ouverture
Visiteurs par an
9 993 ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Collections
Collections
Archéologie, sculpture, peinture, céramique, faïence...
Label
Logo label musée de France.svg
Bâtiment
Protection
Patrimoine mondial Patrimoine mondial (2005)
Logo monument historique Inscrit MH (1926)[1] pour le beffroi du XIIIe siècle
Localisation
Pays
Commune
Adresse
24, rue Gontier-Patin
Coordonnées
Géolocalisation sur la carte : Somme
(Voir situation sur carte : Somme)
Point carte.svg
Géolocalisation sur la carte : Hauts-de-France
(Voir situation sur carte : Hauts-de-France)
Point carte.svg
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Point carte.svg

Le musée Boucher-de-Perthes est le musée d'archéologie et des beaux-arts de la ville d'Abbeville, dans le département de la Somme, situé 24, rue Gontier-Patin, dans le centre-ville. Il est labélisé « Musée de France »[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

Fusion de deux musées[modifier | modifier le code]

Le musée Boucher-de-Perthes est le fruit de la fusion de deux collections abbevilloises du XIXe siècle : le musée d’Abbeville et du Ponthieu fondé en 1833 à l’initiative de la Société d'émulation d'Abbeville et l’ancien musée Boucher-de-Perthes qui abritait les collections personnelles et familiales de Jacques Boucher de Perthes, le « père de la Préhistoire », son fondateur.

À l'origine, les collections privées de Jacques Boucher de Perthes étaient rassemblées dans son hôtel particulier dit hôtel de Chepy. L'ensemble des bâtiments a été complètement détruit lors du bombardement de la ville par l'armée allemande, le au cours de la Bataille de France au début de la Seconde Guerre mondiale.

Quant aux collections de la ville, elles étaient présentées dans le musée d'Abbeville et du Ponthieu dans l'ancien hôtel particulier de Fouques d'Emonville. Ce bâtiment abrite aujourd'hui la bibliothèque municipale[3].

Le musée actuel[modifier | modifier le code]

Le musée actuel inauguré en 1954 se compose de deux ailes contemporaines construites dans les années 1950, pendant la période de reconstruction de la ville en incluant les vestiges de l’ancien hôtel de ville dont il subsiste le bâtiment de la Trésorerie qui abritait notamment les archives municipales et le beffroi, construit en 1209, Logo monument historique Inscrit MH (1926) monument historique et inscrit au Patrimoine mondial Patrimoine mondial (2005) de UNESCO.

En 2001 et 2019, Jean-Baptiste et Christine Manessier ont fait don, au Musée, de plus de 600 œuvres de leur père, le peintre Alfred Manessier.

Le 22 mars 2022, le musée a fermé ses portes au public en vue de son agrandissement pour accueillir la donation Manessier. La réouverture est prévue pour février 2006[4].

Renseignements pratiques[modifier | modifier le code]

Le musée Boucher-de-Perthes organise régulièrement des expositions consacrées à l'histoire ou aux artistes locaux.

Les collections[modifier | modifier le code]

Archéologie[modifier | modifier le code]

Paléolithique[modifier | modifier le code]

Âge du bronze[modifier | modifier le code]

Âge du Fer[modifier | modifier le code]

Antiquité[modifier | modifier le code]

  • objets issus d'une tombe à incinération de la villa romaine Plouy (Vismes-au-Val) datés de la fin du Ier siècle[6].
  • objets issus d'une tombe à incinération de la villa romaine de Trinquies (Huppy) datés de la seconde moitié du Ier siècle.

Art médiéval[modifier | modifier le code]

Sculpture[modifier | modifier le code]

Statue de saint Georges en bois polychrome (Tyrol - entre 1480 et 1490).
  • Christ en bronze (XIIe siècle).
  • Retable de la chartreuse de Thuison figurant les grandes périodes de la vie la Vierge en trois panneaux :
    • panneau central : la Visitation et l'annonce de l'ange à Zacharie; l'Annonciation[7], bois polychrome (XVe siècle).
    • panneau de gauche : le mariage de la Vierge ;
    • panneau de droite : la Nativité.
  • Vierge des donateurs en bois polychrome (XVe siècle).
  • Statue de saint Georges[8] en bois polychrome (XVe siècle).
  • Statue en bois de saint Roch faisant l'aumône (XVe siècle).
  • Piéta en bois (XVe siècle).
  • Statues polychrome de saint Gengoulph (patron des maris trompés) et d'une dame en prière (XVIe siècle).
  • Déposition de croix (XVIe siècle).
  • Diptyque de la Crucifixion et de la Mort de la Vierge (XVIe siècle).

Objets d'art[modifier | modifier le code]

  • Clochette des trépassés.
  • Vierge à l'Enfant en argent (1588).
  • Ivoires médiévaux.

Peinture[modifier | modifier le code]

Peinture du XVe siècle[modifier | modifier le code]

  • L'Assomption de la Vierge, huile sur toile
  • Maître de la Légende de Sainte Godelieve, Triptyque de la Vierge entourée de Saintes et d'anges[9]

Peinture du XVIe siècle[modifier | modifier le code]

  • Portrait de Jehan Mourette et de sa femme.

Peinture du XVIIe siècle[modifier | modifier le code]

Peinture du XVIIIe siècle[modifier | modifier le code]

  • Quatre toiles mythologiques de François Lemoyne (Hercule et Omphale, Le bain de Diane, Persée délivrant Andromède, Le Temps délivrant la Vérité).
  • Scènes de genre de Pierre-Adrien Choquet (1743-1813), peintre abbevillois.

Peinture du XIXe siècle[modifier | modifier le code]

Peinture du XXe siècle[modifier | modifier le code]

Tapisserie[modifier | modifier le code]

  • Fragment de la Suite d'Artémis.

Graveurs abbevillois[modifier | modifier le code]

Sculpture[modifier | modifier le code]

Céramique et faïence[modifier | modifier le code]

  • Faïences de Vron (début du XIXe siècle).

Faunes et Flores régionales[modifier | modifier le code]

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Pantxika Béguerie-De Paepe, Guide du musée Boucher-de-Perthes, Tournai, 1998.
  • Pantxika Béguerie-De Paepe, La sculpture picarde à Abbeville vers 1500, autour du retable de Thuison, Tournai, La Renaissance du livre, 2001 (ISBN 2 - 8 046 - 0499 - 3).

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Notice no PA00116023, base Mérimée, ministère français de la Culture
  2. Notice no M0811, base Muséofile, ministère français de la Culture
  3. Le bâtiment est toujours visible sur la place Clemenceau
  4. https://www.courrier-picard.fr/id283660/article/2022-03-02/abbeville-le-musee-boucher-de-perthes-ferme-aux-visites-individuelles-partir-du
  5. https://www.musenor.com/collections/arts-et-education/biface-abbevillien
  6. https://www.musenor.com/collections/arts-et-education/tombe-a-incineration-de-plouy-n-94-commune-de-visme-au-val-somme
  7. https://www.musenor.com/collections/arts-et-education/retable-de-la-vie-de-la-vierge-ou-retable-de-thuison
  8. https://www.musenor.com/collections/arts-et-education/saint-georges-terrassant-le-dragon
  9. https://www.musenor.com/collections/arts-et-education/triptyque-de-la-vierge-entouree-de-saintes-et-d-anges
  10. http://www.courrier-picard.fr/courrier/Actualites/Info-locale/Picardie-Maritime/De-retour-apres-une-restauration-de-trois-ans
  11. https://www.musenor.com/collections/arts-et-education/l-adoration-des-mages
  12. https://utpictura18.univ-amu.fr/notice/11552-joueurs-trictrac-cornelis-vos
  13. http://www.courrier-picard.fr/courrier/Actualites/Info-locale/Picardie-Maritime/De-l-espace-pour-Manessier
  14. de Poilly, famille d'artistes : exposition du 30 juillet au 13 novembre 2011 au Musée Boucher-de-Perthes à Abbeville, ouverte tous les après-midi, de 14 heures à 18 heures sauf le mardi
  15. « Abbeville - Actualités », sur Abbeville (consulté le ).
  16. http://www.courrier-picard.fr/courrier/Loisirs/Agenda-des-sorties/Voir-visiter/Exposition-musee/Exposition/Exposition-De-Poilly-famille-d-artistes