Musée Beaulne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Musée Beaulne
Musee Beaulne1.jpg
Bâtiment de style Néo-Queen Anne
construit en 1912
Informations générales
Ouverture
1975
Surface
914 m2
Site web
[cite class="ouvrage" id="site_officiel" style="font-style: normal;">Site officiel]
Collections
Collections
objets et lieux témoins de l'histoire de la famille Norton, principalement celle d'Arthur-Osmore Norton qui a fait fortune en fabriquant des crics pour les trains.
Bâtiment
Protection
Monument historique reconnu (1986)
Localisation
Pays
Commune
Adresse
96, rue de l'Union
Coordonnées
Localisation sur la carte du Canada
voir sur la carte du Canada
Red pog.svg
Localisation sur la carte du Québec
voir sur la carte du Québec
Red pog.svg

Le musée Beaulne, ouvert en 1976[1] est un musée situé à Coaticook, en Estrie, au Québec. Il est situé dans une grande maison de Style Queen Anne nommé château Arthur-Osmore-Norton. Au sein de l'édifice, occupé jadis par la famille Norton, on présente aujourd'hui une exposition permanente relatant l'histoire de la famille Norton, principalement celle d'Arthur-Osmore Norton (1845-1919) qui a fait fortune en fabriquant des crics pour les trains[2]. Le musée présente aussi quelques expositions temporaires, orientées sur les arts et la culture.

Histoire[modifier | modifier le code]

Cette demeure construite en 1912[1] a appartenu à Arthur Osmore Norton (1845-1919), qui fit fortune grâce à un cric à roulement à billes, inventé par Frank Sleeper de Coaticook. Norton acheta le brevet de Sleeper et assura la production à grande échelle de ce cric utilisé par les compagnies de chemin de fer. Les membres de cette famille contribuèrent généreusement à la promotion de la santé, de l'éducation ainsi que des arts dans la région. Harry A. Norton (1872-1948), fils d'Arthur, ainsi que son épouse, étaient des collectionneurs passionnés. Le Musée présente des photographies de l'intérieur de la résidence, prises en 1942 par le photographe George Nakash. À cette époque, l'édifice fut légué à la Church of England Female Orphan Asylum de Québec[1], qui en fit son pensionnat pour jeunes filles, le Bishop Mountain Hall.

En 1963, un comité des fêtes du centenaire de la ville et Madame Denise Beaulne organisa une récolte d'objets d'époque afin de les présenter au public lors de festivités. La fête se termina mais la récolte prit son essor. Madame D. Beaulne demeura la personne ressource et la gardienne de ces objets. La collection était abritée dans un local de l'hôtel de ville et rapidement on réalisa que les objets collectionnés étaient d'une valeur patrimoniale. Régulièrement, le conseil municipal devait répondre aux adeptes de la collection qui voulaient mettre en valeur le patrimoine recueilli. Les objets furent relocalisés à plusieurs reprises et la collection prit de l'ampleur. En 1975, le musée obtient sa charte et un conseil d'administration est formé. Le ministère des Affaires culturelles du Québec accrédite le musée et ce dernier bénéficie d'une subvention et de l'aide technique. Un comité administre le Musée, institution à but non lucratif. Son directeur-conservateur à temps plein assume la responsabilité de la mise sur pied d'expositions destinées tant aux chercheurs qu'au public en général. Entretemps, la Ville de Coaticook acquiert le château Norton où elle relocalise le musée qui doit alors choisir son axe principal de développement : ce sera le costume et le textile.

Le château Arthur-Osmore-Norton, l'édifice du musée, a été reconnu monument historique le [3].

Lien externe[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c http://www.museebeaulne.qc.ca/musee.php
  2. http://www.museebeaulne.qc.ca/exposition.php?id=1
  3. « Château Arthur-Osmore-Norton », sur Répertoire du patrimoine culturel du Québec (consulté le 11 septembre 2011)