Murphy Lee

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Murphy Lee
Nom de naissance Torhi Harper
Naissance (33 ans)
Saint-Louis, Missouri, Drapeau des États-Unis États-Unis
Activité principale Rappeur
Genre musical Hip-hop, Dirty South, pop-rap
Années actives Depuis 1995
Labels UC-Me Entertainment, Derrty Ent., Universal Records
Site officiel murphyleemusic.com

Murphy Lee, de son vrai nom Torhi Harper, né le à Saint-Louis dans le Missouri, est un rappeur américain, membre du groupe St. Lunatics et chief executive officer du label UC-Me Entertainment.

Biographie[modifier | modifier le code]

Originaire de Saint-Louis dans le Missouri[1], Murphy Lee lance le groupe St. Lunatics avec les rappeurs Nelly, Ali, Kyjuan et City Spud en 1995. Cependant, le groupe ne se fera remarquer qu'à partir de 2000, après la publication de l'album à succès Country Grammar le 6 juin[2],[3] classé premier du Billboard 200[4].

Certifié disque de platine avec ses acolytes et après avoir rencontré le succès avec le tube Shake Ya Tailfeather en compagnie de Diddy et Nelly, Lee tente sa chance en solo. Il devient le premier artiste de Derrty Ent., label créé par Nelly, à sortir un album. Après quelques reports de date dans le but d'atteindre le buzz[5], Lee publie son premier album solo, Murphy's Law, le 23 septembre 2003[6], classé huitième du Billboard 200[7]. Porté par les singles What The Hook Gon Be, Hold Up et Luv Me Baby qui seront autant de tubes, l'album fait participer Nelly, P. Diddy, Mannie Fresh, Jazze Pha, Jay-E, Lil Wayne, Lil' Jon et son groupe The St. Lunatics[8]. L'album est certifié disque d'or par la RIAA avec 500 000 exemplaires vendus en une semaine[8].

En novembre 2004, Lee est appréhendé par la police de St. Louis pour transport illégal de marijuana et expiration de permis de conduite[9]. En 2008, il publie une mixtape intitulée Murph or Die! U Choose sur le thème des élections américaines[10]. En 2009, il publie un single intitulé On the Corner[11].

En novembre 2015, des rumeurs du décès de Murphy Lee se propagent sur Facebook, rumeurs par la suite démenties le 16 novembre[12].

Discographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Murphy Lee », sur Internet Movie Database (consulté le 14 janvier 2013).
  2. (en) « Murphy Lee Biography », sur AllMusic (consulté le 17 novembre 2015).
  3. (en) Jason Birchmeier, « Nelly - Country Grammar Overview », sur AllMusic (consulté le 17 novembre 2015).
  4. (en) « Nelly - Country Grammar Awards », sur AllMusic (consulté le 17 novembre 2015).
  5. (en) Jessica Koslow, « Murphy Lee: St. Lou's Littlest Lunatic », sur [(HipHopDX]],‎ (consulté le 17 novembre 2015).
  6. (en) Andy Kellman, « Murphy Lee - Murphy's Law Overview », sur AllMusic (consulté le 17 novembre 2015).
  7. (en) « Murphy Lee - Murphy's Law Awards », sur AllMusic (consulté le 17 novembre 2015).
  8. a et b (en) « St. Lunatics' Member, Murphy Lee's Solo Debut, Murphy's Law Goes Gold », sur PR Newswire,‎ (consulté le 17 novembre 2015).
  9. (en) « Rapper Murphy Lee Arrested For DWI », sur Billboard,‎ (consulté le 17 novembre 2015).
  10. (en) « Murphy Lee Gets Political; Murph or Die on New Mixtape [Free Download] », sur DJBooth (consulté le 17 novembre 2015).
  11. (en) « Murphy Lee On the Corner », sur [(HipHopDX]],‎ (consulté le 17 novembre 2015).
  12. (en) « “Murphy Lee dead 2015” : Rapper killed by internet death hoax », sur en.mediamass.net (consulté le 17 novembre 2015).

Liens externes[modifier | modifier le code]