Murilo Rubião

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Murilo Rubião
Description de cette image, également commentée ci-après
Portrait de Murilo Rubião
Nom de naissance Murilo Eugênio Rubião
Naissance
Carmo de Minas (Brésil)
Décès (à 75 ans)
Belo Horizonte (Brésil)
Activité principale
Journaliste, écrivain
Auteur
Langue d’écriture Portugais (Brésil)
Genres
Nouvelle

Murilo Rubião né le à Carmo de Minas et mort le à Belo Horizonte est un journaliste et écrivain nouvelliste brésilien. Son œuvre s’inscrit dans le mouvement latino-américain du Réalisme magique du milieu du XXe siècle.


Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse et études[modifier | modifier le code]

Murilo Rubião naît à Carmo de Minas dans la région de Minas Gerais au Brésil, de Eugênio Alvares Rubião et de Maria Antonieta Ferreira Rubião. Il suit une éducation classique à l’école de Conceição do Rio Verde avant de quitter sa région natale pour Belo Horizonte où il obtient un baccalauréat en sciences humaines en 1935. Il s’engage ensuite dans études de droit dont il sort diplômé en 1942, alors âgé de 26 ans.

Carrière politique[modifier | modifier le code]

Face au faible succès de ses premières œuvres, il s’engage dans une carrière politique et commence à travailler comme conseiller. En 1951, il est à la tête du bureau du gouverneur Kubitschek, quelques années avant qu’il ne devienne président de la République. Kubitschek élu, Murilo Rubião prend le poste d’attaché culturel du Brésil en Espagne jusqu’en 1961. Il devient par la suite chef du bureau de la propagande et de l’expansion commerciale. Il met définitivement un terme à sa carrière politique à la fin des années 1960.

Carrière journalistique[modifier | modifier le code]

Dès 1939, trois ans avant d’être diplômé, Rubião s’investi en tant qu’éditeur pour le journal Folha de Minas. En 1966 il crée le supplément littéraire de la Gazette Officielle de Minas Gerais – le plus largement distribué du Brésil – et en devient l’éditeur en chef.

Carrière littéraire[modifier | modifier le code]

Murilo Rubião, janvier 1968
Murilo Rubião, janvier 1968

L’œuvre de Murilo Rubião est ponctuée d’éléments du surréalisme et du fantastique. Il y explore les thèmes du rêve et de l’hallucination avec des personnages régulièrement marqués par la folie au travers de situations d’extrême isolation.

Bien qu’il ait écrit sa première nouvelle en 1940 (Elvira e outros mistérios), Murilo Rubião devra attendre trente ans avant de connaître la célébrité et notoriété littéraire, grâce à son livre O Pirotécnico Zacarias.

Rubião était décrit comme un auteur perfectionniste voire obsessionnel qui n’hésitait pas à retoucher ses écrits à chaque nouvelle édition modifiant parfois jusqu’au noms des personnages. Il aurait impulsivement détruit beaucoup de ses œuvres dont il était mécontent avant qu’elles ne soient imprimées.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • O Ex-Mágico, 1947
  • A estrela vermelha, 1953
  • Os dragões e outros contos, 1965
  • O Pirotécnico Zacarias, 1974
  • O Convidado, 1974
  • A casa do girassol vermelho, 1978
  • O homem do boné cinzento e outras histórias, 1990

Traductions françaises[modifier | modifier le code]

  • L'ex-magicien de la taverne du Minho, traduction de Dominique Nedellec, L'Arbre Vengeur, 2021

Liens externes[modifier | modifier le code]