Muriel Barbery

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Barbery.
Muriel Barbery
Description de cette image, également commentée ci-après

Muriel Barbery.

Naissance (46 ans)
Casablanca, Maroc
Activité principale
Distinctions
Prix Georges Brassens, Prix Rotary International, Prix des libraires
Auteur
Langue d’écriture Français

Œuvres principales

Muriel Barbery, née le à Casablanca (Maroc), est une romancière française.

Biographie[modifier | modifier le code]

Normalienne (Fontenay-Saint-Cloud, 1990) et agrégée de philosophie (1993), elle commence sa carrière à l'Université de Bourgogne.

Elle enseigne ensuite à Saint-Lô[1]. Lauréate d'une résidence à la Villa Kujoyama, elle quitte son poste de professeur de philosophie dans un IUFM[2] pour venir habiter, en 2008 et 2009, à Kyoto[3].

Souhaitant rester dans l'ombre des médias et du public[4], elle vit loin de la pression médiatique[3]. Revenue en Europe, elle a résidé à Amsterdam, puis s'est installée en Touraine[5].

Œuvre[modifier | modifier le code]

Prix[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Alexandre Fillon, Muriel Barbery, la surprise de l'année, Madame Figaro, 22 juin 2007.
  2. Mohammed Aïssaoui, « Muriel Barbery : pourquoi le silence ? », Le Figaro, mis en ligne le 3 juillet 2009.
  3. a et b G.M., « Muriel Barbery : la reine du best-seller reste zen », Le Figaro, mis en ligne le 17 avril 2009.
  4. « Le charme discret de Muriel Barbery », Le Figaro, mis en ligne le 15 octobre 2007.
  5. Marie Chaudey, « Une vie après le hérisson », La Vie, no 3627,‎ , p. 72-74 (ISSN 0151-2323)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

http://www.murielbarbery.net/