Munzir ibn Sawa Al Tamimi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Munzir ibn Sawa Al Tamimi (En arabe : المنذر بن ساوى التميمي) était, au temps de Mahomet, le chef des territoires que sont aujourd'hui le Bahreïn, la partie orientale de l'Arabie saoudite, le Koweït, le sud de l'Irak, le Qatar, les Émirats arabes unis et Oman.

Au septième siècle, quand Mahomet commence à prêcher l'Islam à travers le monde, les habitants de Bahreïn sont des adorateurs d'idoles comme Awal ou pratiquent le nestorianisme. Mahomet délivre son message à Al-Ala'a Al-Hadrami à l'attention de Munzir ibn Sawa Al Tamimi qui décide de se convertir à l'Islam. Tous les habitants des territoires sous sa domination deviennent également musulmans, ce qui annonce le début de l'ère islamique à Bahreïn.

Al-Ala'a Al-Hadrami est désigné par Mahomet comme son représentant à Bahreïn auprès de Munzir ibn Sawa Al Tamimi pour recueillir la jizya. La lettre de Mahomet est conservée à Beit Al Qur'an, au musée de Hoora de Bahreïn.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Articles sur la monarchie de Bahreïn, y compris: Hamad Ibn Isa Al Khalifa, Issa bin Salman Al Khalifa, la famille Al Khalifa, le roi de Bahreïn, Munzir Ibn Al Tamimi Sawa, Al-Ala'a Al-Hadrami, Héphaïstos,‎ 2011
  • Al-Mubarakpuri, Saif-ur-Rahman (2002). Al-Raheeq al-Makhtoom («Le Nectar scellé»). Université islamique de Médine. Riyad: les éditeurs Darussalam. (ISBN 1-59144-071-8).

Notes et références[modifier | modifier le code]