Municipalité de Johannesbourg

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Municipalité métropolitaine de la ville de Johannesbourg
City of Johannesburg Metropolitan Municipality
Municipalité de Johannesbourg
Administration
Pays Drapeau d'Afrique du Sud Afrique du Sud
Province Gauteng
Maire
Mandat
Herman Mashaba (DA)
2016-2021
Démographie
Population de l'agglomération 4 434 827 hab. (2011)
Densité 2 696 hab./km2
Géographie
Coordonnées 26° 10′ sud, 28° 00′ est
Superficie de l'agglomération 164 498 ha = 1 644,98 km2

Géolocalisation sur la carte : Afrique du Sud

Voir sur la carte administrative d'Afrique du Sud
City locator 14.svg
Municipalité métropolitaine de la ville de Johannesbourg

La municipalité de Johannesburg ou Municipalité métropolitaine de la ville de Johannesburg (City of Johannesburg Metropolitan Municipality en anglais) est une municipalité métropolitaine en Afrique du Sud, gérant la ville de Johannesburg, ses faubourgs et sa banlieue. La municipalité compte 4 434 827 habitants selon le dernier recensement effectué en 2011.

Constituants et démographie de la municipalité de Johannesbourg[modifier | modifier le code]

Communes et localités Lien de référence Population Superficie (km2)
Alexandra 798014 179 624 6.91
Chartwell 798011 1 728 9.07
Johannesburg (zone rurale) 798002 9 933 289.84
Dainfern 798012 6 601 4.08
Diepsloot 798003 138 329 12.00
Drie Ziek 798035 35 622 7.53
Ebony Park 798007 22 309 1.63
Ennerdale 798033 71 815 21.33
Farmall 798017 1 051 5.01
Itsoseng 798021 5 243 0.58
Ivory Park 798006 184 383 9.21
Johannesburg 798015 957 441 334.81
Kaalfontein 798005 46 147 4.96
Kagiso 798024 5 182 0.57
Kanana Park 798039 21 005 6.82
Lakeside 798037 23 503 3.78
Lanseria 798019 4 788 1.83
Lawley 798038 33 136 6.09
Lehae 798029 13 380 3.50
Lenasia 798028 89 714 20.28
Lenasia South 798032 37 110 13.98
Lucky 7 798020 0 0.11
Malatjie 798001 2 321 0.18
Mayibuye 798009 22 178 1.16
Midrand 798004 87 387 152.87
Millgate Farm 798018 172 0.88
Orange Farm 798034 76 767 12.16
Poortjie 798040 11 153 2.43
Rabie Ridge 798008 41 204 3.33
Randburg 798016 337 053 167.98
Mine de Randfontein 798027 0 9.19
Rietfontein 798023 196 2.17
Roodepoort 798022 326 416 161.50
Sandton 798013 222 415 143.54
Soweto 798026 1 271 628 200.03
Stretford 798036 61 141 7.38
Tshepisong 798025 53 260 6.56
Vlakfontein 798031 27 291 4.63
Zakariyya Park 798030 6 200 1.96
Zevenfontein 798010 0 3.11

Démographie[modifier | modifier le code]

Selon le recensement de 2011[1], la métropole de Johannesburg compte 4 434 827 résidents, principalement issus des communautés bantoues (76,42 %). Les blancs, les coloureds et les indo-asiatiques représentent respectivement 12,28 %, 5,58 % et 4,88 % des habitants.

La langue maternelle dominante au sein de la population est l'isiZulu (23,41 %) suivie de l'anglais sud-africain (20,10 %), du Sesotho (9,61 %), du Setswana (7,68 %), de l'afrikaans (7,28 %), du Sepedi (7,26 %) et du xhosa (6,83 %).

Historique[modifier | modifier le code]

Vue sur le pont Nelson Mandela et le centre-ville de Johannesburg depuis le quartier central de Braamfontein
Régions administratives de Johannesburg

La municipalité moderne unifiée de Johannesburg fut fondée en 2000 à partir de 11 municipalités, autorités locales et zones de gestion de la zone urbaine et rurale de la ville de Johannesburg.

Avant 1995, la ville de Johannesburg se divisait administrativement entre 11 autorités locales (sept blanches et quatre noires ou métis). Les sept administrations blanches s’auto-géraient financièrement à 90 % (et dépensaient pour 93 USD par personne) alors que les quatre administrations noires s'autofinançaient à seulement 10 % (et ne dépensaient que 15 USD par personne). La démarcation municipale de la ville de Johannesburg est redéfinie en 1995 pour englober des quartiers noirs. La ville est notamment divisée en quatre arrondissements, chacun avec une autonomie territoriale et une autorité locale sous le contrôle d'un conseil central métropolitain. De plus, les circonscriptions sont modifiées pour inclure les quartiers riches comme Sandton et Randburg, et les townships voisins pauvres comme Soweto et Alexandra. Les revenus de quartiers traditionnellement blancs et prospères doivent dorénavant subvenir aux services des quartiers les plus pauvres. Le conseil municipal adopte la devise « une ville, un contribuable » pour ainsi marquer son objectif de traiter la distribution inégale des revenus et des impôts.

En 1999, le conseil municipal doit cependant réformer sa mauvaise situation financière. Un plan de réforme stratégique appelé « Igoli 2002 » est adopté. La ville passe ainsi de la quasi-insolvabilité à un surplus de 153 million de rands (USD 23,6 million).

En 2000, l'agglomération de Johannesburg est unifiée dans une seule municipalité : la municipalité métropolitaine de la ville de Johannesburg divisé en 11 régions administratives :

  • Région 1 : Diepsloot, Kya Sand
  • Région 2 : Midrand, Ivory Park
  • Région 3 : Bryanston, Douglasdale, Fourways, Randburg, Sandton, Strijdompark, Sunninghill, Woodmead
  • Région 4 : Northcliff, Rosebank, Parktown
  • Région 5 : Roodepoort, Constantia Kloof, Northgate
  • Région 6 : Doornkop, Soweto, Dobsonville, Protea Glen
  • Région 7 : Alexandra, Wynberg, Bruma
  • Région 8 : Inner City
  • Région 9 : Johannesburg South, City Deep, Aeroton, Southgate
  • Région 10 : Meadowlands, Diepkloof
  • Région 11 : Orange Farm, Ennerdale, Lenasia

Organisation administrative[modifier | modifier le code]

La municipalité de Johannesburg compte 270 conseillers municipaux dont 135 sont élus au sein d'une circonscription électorale et 135 élus au scrutin proportionnel sur liste. Les conseillers municipaux élus dans une circonscription ont plus de responsabilités locales, notamment de représentation territoriale, et sont titulaires de leur mandat.

Politique locale[modifier | modifier le code]

Lors des élections municipales du 1er mars 2006, l'ANC l'emporte de nouveau avec 62 % des suffrages (136 sièges) contre plus d'un tiers des suffrages à l'Alliance démocratique (59 sièges). En 2011, elle est de nouveau vainqueur et choisit le conseiller municipal Mpho Parks Tau (ANC) pour succéder à Masondo.

En août 2016, un candidat non-issu de l'ANC, Herman Mashaba (Alliance démocratique), devient maire de la Municipalité de Johannesburg, soutenu par six partis d’opposition (totalisant 144 sièges sur 270) pour faire barrage au candidat de l’ANC, pourtant arrivé en tête à Johannesburg lors des élections municipales sud-africaines de 2016 sans toutefois obtenir la majorité absolue des sièges (45 % des voix contre 38 % à la DA). C'est la première fois depuis 1995 et la première fois depuis la création de l'actuelle métropole en 2000 que l'ANC ne contrôle pas Johannesburg[2],[3].

Maires de Johannesburg[modifier | modifier le code]

Liste des maires de la ville de Johannesburg[modifier | modifier le code]

# Nom Parti Mandat
... 1886-
Koos Roets 1989-1990
William GL Janse van Rensburg 1990-1991
Elliot Kretzmer 1991-1992
J.S. Burger 1992-1993
Les Dishy 1993-1994
Dan Pretorius 1994
Isaac Mogase ANC 1995-2000

Liste des maires de la municipalité métropolitaine de Johannesburg[modifier | modifier le code]

Avant 1995, la fonction de maire était surtout honorifique. Son mandat était d'une année et il était élu parmi les conseillers municipaux. Depuis 2000, elle est devenue réellement une fonction exécutive et son titulaire est élu par le conseil municipal.

# Nom Parti Mandat
1 Amos Masondo ANC 20002011
2 Mpho Franklyn Parks Tau ANC 2011-2016
2 Herman Mashaba DA Depuis le 22 aout 2016

Odonymie[modifier | modifier le code]

Noms d'origine Noms de rues modifiés au XXIe siècle Communes et quartiers
Hofmeyr Street Richard Baloyi Street Alexandra
London Road Vincent Tshabalala Road Alexandra
Roosevelt Street Alfred Nzo Street Alexandra
Rooth Street Josias Madzunya Street Alexandra
Selborne Street Reverend Sam Buti Street Alexandra
Vasco da Gama Street Florence Moposho Street Alexandra
Lion Crescent Japie Vilankulu Crescent Alexandra[4]
Harrow Road Joe Slovo Road Johannesburg (Berea, Yeoville)
Sauer Street Pixley Ka Isaka Seme street Johannesburg CBD[4]
Bree Street Lillian Ngoyi street Johannesburg CBD[4]
Jeppe Street[5] Rahima Moosa[6] street Johannesburg CBD[4]
President Street Helen Joseph street Johannesburg CBD[4]
Noord Street Sophie de Bruyn[7] street Johannesburg CBD[4]
Avenue Road Dolly Rathebe Road Johannesburg (Newton)
Becker Street Gerard Sekoto Street Johannesburg (Newton)
Bezuidenhout Street Miriam Makeba Street Johannesburg (Newton)
Goch Street Henry Nxumalo Street Johannesburg (Newton)
Minaar Street Mahlathini Street Johannesburg (Newton)
Park Road Barney Simon Road Johannesburg (Newton)
Pim Street Gwigwi Mrwebi Street Johannesburg (Newton)
Sydenham Street Noria Mabasa Street Johannesburg (Newton)
West Street Ntemi Piliso Street Johannesburg (Newton)
Wolhuter Street Margaret Mcingana Street Johannesburg (Newton)
Allum Extension - Broadway Extension - Kitchener Avenue - Bezuidenhout Avenue - Market Street - Main Road -
Central Road - Paarlshoop Street - Deville Street - Newclare Road - Maraisburg Road - 10th Road - Lola Street - Kathleen Street - Hamberg Road -Hoofd Street, Main Reef Road
Albertina Sisulu Road[8] Johannesburg (Bruma, Judith Paarl, Bezuidenhout Valley, Kensington, De Wetshof Extension 1 & 2, Fairview, Industrial and Industrial Extension 1, Johannesburg CBD, Mayfair, Mayfair West) [9]
DF Malan Drive Beyers Naudé Drive Johannesburg (Auckland Park, Melville) - Randburg (Roosevelt Park, Northcliff, Blackheath)
Hendrik Verwoerd Drive Bram Fischer Drive Randburg
Hans Strijdom Drive Malibongwe Drive Randburg
Thabeta Street Hastings Ndlovu[10] Street Soweto (Orlando West)[4]
Old Potch Road Chris Hani Road Soweto
Roodepoort Road Elias Motsoaledi Road Soweto

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Recensement 2011
  2. Afrique du Sud: la capitale économique Johannesburg passe à l'opposition, RFI, 22 aout 2016
  3. Victory for DA as Herman Mashaba is elected Mayor of Johannesburg, EWN, 22 aout 2016
  4. a b c d e f et g New street names celebrate Joburg’s shared past … and future « Copie archivée » (version du 16 septembre 2016 sur l'Internet Archive), 16 septembre 2014
  5. Sir Julius Jeppe (1859-1929) était un homme d'affaires et philanthrope qui fit fortune dans les mines et l'immobilier avant d'être anobli en 1922 pour son rôle dans le développement de Johannesburg. Dans la banlieue de Johannesburg, Jeppestown et l'établissement scolaire Jeppe Boys High School, situé à Kensington, portent son nom.
  6. Ancienne militante et syndicaliste anti-apartheid issue de la communauté indienne du Transvaal
  7. Sophie de Bruyn, membre de la communauté coloured participa à la marches des femmes de 1956 qui se déroula devant les Union Buildings à Pretoria. Membre fondatrice du South African Congress of Trade Unions, elle devint parlementaire, vice-présidente de l'assemblée législative du Gauteng et membre de la commission sur l'égalité des genres
  8. Ma Sisulu's name to be on 18 Joburg streets, IOL, 10 septembre 2008
  9. City honours MaSisulu, activist par excellence, 28 juin 2013
  10. Hastings Ndlovu était un élève de Orlando North Secondary School qui fut l'un des meneurs lors des émeutes de Soweto en 1976 au cours desquelles il fut mortellement blessé par la police. Il avait 17 ans.

Liens externes[modifier | modifier le code]