Munchhausen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Munchhausen
Munchhausen
Blason de Munchhausen
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Collectivité territoriale Collectivité européenne d'Alsace
Circonscription départementale Bas-Rhin
Arrondissement Haguenau-Wissembourg
Intercommunalité Communauté de communes de la Plaine du Rhin
Maire
Mandat
Sandra Ruck
2020-2026
Code postal 67470
Code commune 67308
Démographie
Population
municipale
793 hab. (2018 en augmentation de 12,96 % par rapport à 2013)
Densité 134 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 55′ 18″ nord, 8° 08′ 50″ est
Altitude Min. 106 m
Max. 142 m
Superficie 5,92 km2
Type Commune rurale
Unité urbaine Mothern
(banlieue)
Aire d'attraction Commune hors attraction des villes
Élections
Départementales Canton de Wissembourg
Législatives Huitième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Grand Est
Voir sur la carte administrative du Grand Est
City locator 14.svg
Munchhausen
Géolocalisation sur la carte : Bas-Rhin
Voir sur la carte topographique du Bas-Rhin
City locator 14.svg
Munchhausen
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Munchhausen
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Munchhausen

Munchhausen [mynçaʊzən] est une commune française située dans la circonscription administrative du Bas-Rhin et, depuis le , dans le territoire de la Collectivité européenne d'Alsace, en région Grand Est.

Cette commune se trouve dans la région historique et culturelle d'Alsace.

Ses habitants s'appellent les Munchhausennois(es).

Géographie[modifier | modifier le code]

Munchhausen est une petite commune de l'Outre-Forêt se situant entre Lauterbourg au nord (en passant par Mothern, le village voisin le plus proche) et Seltz au sud, à l'embouchure du Rhin et de la Sauer. Le village est constitué de deux parties :

  • le haut-village, qui surplombe le bas-village d'une quinzaine de mètres ;
  • le bas-village, construit sur l'ancien lit du Rhin. Celui-ci est protégé des crues du fleuve par des digues.

Lorsque l'on va vers l'ouest en direction de Wintzenbach, on grimpe 600 à 800 mètres après le village sur une colline qui est un point culminant. Cette colline s'appelle le Winzenbacher Buckel (le dos de Wintzenbach). De là, on a une vue sur la vallée du Rhin proche ainsi que les villes et villages proches — Mothern, Seltz, Schaffhouse-près-Seltz — et plus éloignés — Plittersdorf (de), Steinmauern, Rastatt — et enfin sur l'autre rive du Rhin jusqu'à la Forêt-Noire.

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Typologie[modifier | modifier le code]

Munchhausen est une commune rurale, car elle fait partie des communes peu ou très peu denses, au sens de la grille communale de densité de l'Insee[Note 1],[1],[2],[3]. Elle appartient à l'unité urbaine de Mothern, une agglomération intra-départementale regroupant 2 communes[4] et 2 769 habitants en 2017, dont elle est une commune de la banlieue[5],[6]. La commune est en outre hors attraction des villes[7],[8].

Occupation des sols[modifier | modifier le code]

Carte en couleurs présentant l'occupation des sols.
Carte des infrastructures et de l'occupation des sols de la commune en 2018 (CLC).

L'occupation des sols de la commune, telle qu'elle ressort de la base de données européenne d’occupation biophysique des sols Corine Land Cover (CLC), est marquée par l'importance des forêts et milieux semi-naturels (48,2 % en 2018), en augmentation par rapport à 1990 (1,2 %). La répartition détaillée en 2018 est la suivante : forêts (48,2 %), terres arables (16,7 %), eaux continentales[Note 2] (15,3 %), prairies (12,7 %), zones urbanisées (6,8 %), mines, décharges et chantiers (0,3 %)[9].

L'IGN met par ailleurs à disposition un outil en ligne permettant de comparer l’évolution dans le temps de l’occupation des sols de la commune (ou de territoires à des échelles différentes). Plusieurs époques sont accessibles sous forme de cartes ou photos aériennes : la carte de Cassini (XVIIIe siècle), la carte d'état-major (1820-1866) et la période actuelle (1950 à aujourd'hui)[10].

Transports[modifier | modifier le code]

Une piste cyclable passe dans les environs, le long du Rhin et traverse la réserve naturelle. Elle fait partie du réseau transfrontalier de pistes cyclables de la plaine rhénane.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom du village a évolué à travers le temps. À l'origine, on pouvait ainsi voir par exemple Menihusa.
Le nom peut être décomposé en deux termes allemands : der Mönch, à savoir « moine » et das Haus, à savoir « maison, demeure ».
En moyen haut-allemand, le pluriel en est Husen tandis que cela donne plutôt Hausen en allemand contemporain. On retrouve les différentes formes en Alsace, en plus des formes ayant résulté des différents processus de francisation : House ou Hause.
Le village s'appelle ainsi « maisons des moines » (au pluriel).

Le village a un quasi-homonyme dans le Haut-Rhin : Munchhouse.

Histoire[modifier | modifier le code]

Munchhausen fut autrefois un village de pêcheurs. On peut d'ailleurs voir un poisson sur son blason.

Héraldique[modifier | modifier le code]


Blason de Munchhausen

Les armes de Munchhausen se blasonnent ainsi :
« Parti : au premier d'azur au poisson d'argent posé en pal, au second d'or au lion de gueules. »[11].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1980 1995 Gilles Meyer    
1995 2020 Richard Stoltz[12] UMP Conseiller général de 2001 à 2015
2020 En cours Sandra Ruck [13]   Professeur des écoles

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[14]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[15].

En 2018, la commune comptait 793 habitants[Note 3], en augmentation de 12,96 % par rapport à 2013 (Bas-Rhin : +2,17 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
323404476692769800795821842
1856 1861 1866 1871 1875 1880 1885 1890 1895
698745808648625613606552564
1900 1905 1910 1921 1926 1931 1936 1946 1954
571550559559560543543544536
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
578599661651651692725730735
2013 2018 - - - - - - -
702793-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[16] puis Insee à partir de 2006[17].)
Histogramme de l'évolution démographique

Associations[modifier | modifier le code]

Le village compte les associations suivantes :

  • le club de football FCM (Football Club Munchhausen), en entente depuis 2005 avec le village voisin de Mothern, sous le nom EMM (Entente Mothern Munchhausen). Le club est sous la présidence de Serge Gabel depuis 2019 ;
  • l'amicale du corps des sapeurs pompiers volontaires, sous la présidence de François Fritz ;
  • la chorale Sainte Cécile, sous la présidence de Mariette Gerber ;
  • le « Bengeles », qui comprend le club de gymnastique et la fanfare, sous la présidence de Christian Meichel ;
  • l'association de pêche et de pisciculture, sous la présidence de Francis Neichel.

Environnement[modifier | modifier le code]

ATMO Grand Est, organisme chargé de la surveillance de la qualité de l'air, assure le contrôle du rayonnement gamma ambiant dans la commune[18].

Le CINE, Centre d'Initiation à la Nature et à l'Environnement, est construit dans l'ancien presbytère. Le toit de la verrière est composé, en plus du verre, d'une partie en bois prenant la forme d'une barque traditionnelle renversée. La petite mare à l'extérieur confirme les origines du village, à savoir la pêche.

La réserve naturelle du Delta de la Sauer, qui est un site naturel protégé. La station ornithologique étudie intégralement depuis 1972 les espèces d'oiseaux de la réserve. Toutes les années, des opérations de baguage sont organisées dans ce but.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • L'église de Munchhausen date de 1840, elle est de style « Renaissance Italienne » du fait qu'elle possède des copies de nombreuses œuvres italiennes (peintures, sculptures, décorations des vitraux, plafond à caissons). Elle se situe à côté de la mairie et du cimetière, au haut-village.

message galerie Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.


  • Le barrage à poutrelles, se situant au niveau de la Sauer juste avant l'entrée dans la réserve, est l'un des rares encore existants le long du fleuve. La piste cyclable passe juste à côté. Sa dernière mise en œuvre s'est faite lors de la crue du Rhin de 1989.
  • La bascule publique est une relique du passé qui est encore en état de fonctionnement. Elle se situe à l'entrée du village.
  • Le barrage à clapet, qui fonctionne depuis 1993. Il est situé à l'embouchure de la Sauer dans le Rhin. C'est un ouvrage exceptionnel en Europe, puisque c'est un clapet reposant dans l'eau en dehors des périodes de crues, remonté à la verticale et faisant office de digue lors des saisons des hautes eaux. L'ouvrage fait 60 mètres de long et 7 mètres de haut et son mouvement est possible grâce à des vérins hydrauliques d'une force de 350 tonnes chacun.
La Sauer à Munchhausen, vue du pont.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Selon le zonage des communes rurales et urbaines publié en novembre 2020, en application de la nouvelle définition de la ruralité validée le en comité interministériel des ruralités.
  2. Les eaux continentales désignent toutes les eaux de surface, en général des eaux douces issues d'eau de pluie, qui se trouvent à l'intérieur des terres.
  3. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2021, millésimée 2018, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2020, date de référence statistique : 1er janvier 2018.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Typologie urbain / rural », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le 3 avril 2021).
  2. « Commune rurale - définition », sur le site de l’Insee (consulté le 3 avril 2021).
  3. « Comprendre la grille de densité », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le 3 avril 2021).
  4. « Unité urbaine 2020 de Mothern », sur https://www.insee.fr/ (consulté le 3 avril 2021).
  5. « Base des unités urbaines 2020 », sur www.insee.fr, (consulté le 3 avril 2021).
  6. Vianney Costemalle, « Toujours plus d’habitants dans les unités urbaines », sur le site de l'Institut national de la statistique et des études économiques, (consulté le 3 avril 2021).
  7. « Base des aires d'attraction des villes 2020. », sur le site de l'Institut national de la statistique et des études économiques, (consulté le 3 avril 2021).
  8. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur le site de l'Institut national de la statistique et des études économiques, (consulté le 3 avril 2021).
  9. « CORINE Land Cover (CLC) - Répartition des superficies en 15 postes d'occupation des sols (métropole). », sur le site des données et études statitiques du ministère de la Transition écologique. (consulté le 20 mai 2021)
  10. IGN, « Évolution de l'occupation des sols de la commune sur cartes et photos aériennes anciennes. », sur remonterletemps.ign.fr (consulté le 20 mai 2021). Pour comparer l'évolution entre deux dates, cliquer sur le bas de la ligne séparative verticale et la déplacer à droite ou à gauche. Pour comparer deux autres cartes, choisir les cartes dans les fenêtres en haut à gauche de l'écran.
  11. Jean-Paul de Gassowski, « Blasonnement des communes du Bas-Rhin », sur http://www.labanquedublason2.com (consulté le 24 mai 2009).
  12. [PDF] Liste des maires au 1er avril 2008 sur le site de la préfecture du Bas-Rhin.
  13. « Répertoire national des élus (RNE) - version du 24 juillet 2020 », sur le portail des données publiques de l'État (consulté le 10 septembre 2020).
  14. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  15. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  16. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  17. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017 et 2018.
  18. « Surveillance radioactivité », sur atmo-grandest.eu.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Forêts du Rhin - Guide des réserves naturelles rhénanes, Gérard LACOUMETTE, Conservatoire des sites alsaciens, 1999, (ISBN 2-9510712-0-5)
  • Les bords du Rhin., Ligue pour la protection des oiseaux, éditions Ouest-France, 2005, (ISBN 2-7373-3510-8)
  • Naturkundliche Beobachtungen in Munchhausen (Frankreich) Sauerdelta und Laurophyllisation in Munchhausen, Christophe NEFF, in Karlsruhe, Stadt und Region - Ein landeskundlicher Führer zu bekannten und unbekannten Exkursionszielen, Joachim VOGT, Regionalwissenschaftlicher Fachverlag, 2007, p. 201-315, (ISBN 978-3-9811189-2-6)
  • La toponymie alsacienne, Jean SCHWEITZER, éditions Jean-Paul GISSEROT, 2001

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :