Mumilaaq Qaqqaq

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Mumilaaq Qaqqaq
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Fonction
Députée de la Chambre des communes du Canada
Biographie
Naissance
Nom dans la langue maternelle
ᒧᒥᓛᖅ ᖃᖅᑲᖅVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Autres informations
Site web

Mumilaaq Qaqqaq (née en 1993 ou 1994) est une femme politique canadienne élue à la Chambre des communes du Canada lors des élections fédérales canadiennes de 2019[1]. Elle représente la circonscription électorale du Nunavut en tant que députée du Nouveau Parti démocratique[2]. Qaqqaq est la première membre du Nouveau Parti démocratique à représenter le Nunavut depuis que Peter Ittinuar a quitté NPD pour rejoindre le parti libéral en 1982, et la seule député du NPD au Nunavut depuis qu'il est devenu un territoire.

Jeunesse[modifier | modifier le code]

Qaqqaq est né à Baker Lake, au Nunavut, puis a déménagé à Iqaluit[3].

Avant son élection au Parlement, elle était une animatrice, une oratrice et une bénévole, surtout connue pour son discours prononcé à la Chambre des communes à l'occasion de la Journée internationale de la femme en 2017[4]. Elle a travaillé comme agente de l'emploi pour Nunavut Tunngavik (l'organisme qui agi comme représentant légal des Inuits du Nunavut) et comme spécialiste de programmes auprès du ministère de la Santé du gouvernement du Nunavut. Elle a occupé des postes au sein d'Inuit Tapiriit Kanatami, notamment auprès de Susan Aglukark à la Fondation Arctic Rose [5] et chez Northern Youth Abroad[6].

Carrière politique[modifier | modifier le code]

Le Nouveau Parti démocratique a demandé à Qaqqaq de se présenter à l'élection fédérale canadienne de 2019 au Nunavut, une nomination qu'elle a accepté sa nomination en septembre 2019[4]. Leona Aglukkaq, l'adversaire conservatrice de Qaqqaq dans cette course, avait représenté le Nunavut au Parlement canadien de 2008 à 2015, remportant les élections fédérales de 2008 et de 2011 au Nunavut[7]. Aglukkaq avait dirigé quatre portefeuilles ministériels sous Stephen Harper, dont ceux de ministre de la Santé et de ministre de l'Environnement. Le député libéral sortant, Hunter Tootoo, a été ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne de 2015 à 2016. Tootoo a annoncé en juillet 2019 qu'il ne se représenterait pas, après qu'un scandale ait amené le Parti libéral à le démettre de ses fonctions en 2016[8]. Pour le remplacer, le Parti libéral a nommé candidate Megan Pizzo Lyall, produisant une course remarquable dans laquelle les trois principaux candidats du parti étaient toutes des femmes Inuites[9].

Résultats électoraux[modifier | modifier le code]

L'âge de Qaqqaq au moment de son élection, 25 ans, était presque identique à la moyenne d'âge au Nunavut de 24,7 ans[2],[4]. Cela a été considéré comme un atout lors de son élection[11]. Au cours de la campagne, les priorités de Qaqqaq étaient de réduire le taux de suicide au Nunavut, d’accroître l’accès au logement et d’assurer la sécurité alimentaire du Nunavut[12],[13].

Références[modifier | modifier le code]

  1. Sara Frizzell, "NDP's Mumilaaq Qaqqaq, 25, is Nunavut's next MP". CBC North, October 21, 2019.
  2. a et b Melanie Woods, « Mumilaaq Qaqqaq, Nunavut’s New MP, Is Ready To Bring Her Voice To Ottawa », Huffington Post Canada,‎ (lire en ligne)
  3. (en) LeTourneau, « NDP turns to youth for Nunavut candidate, Mumilaaq Qaqqaq announced to run for MP », Nunavut News/North,
  4. a b et c Thomas Rohner, « Nunavut New Democrats opt for youthful advocate of change », Nunatsiaq News,‎ (lire en ligne) Erreur de référence : Balise <ref> incorrecte : le nom « rohner19 » est défini plusieurs fois avec des contenus différents. Erreur de référence : Balise <ref> incorrecte : le nom « rohner19 » est défini plusieurs fois avec des contenus différents.
  5. Kent Driscoll, « Nunavut’s NDP candidate in federal election is 25, just like the Inuit who founded the territory », APTN,‎ (lire en ligne)
  6. Sara Frizzell, « NDP pledge to put youth first with 25-year-old candidate in Nunavut », {{Article}} : paramètre « périodique » manquant,‎ (lire en ligne)
  7. « Nunavut’s former Conservative MP to run in fall election », Nunatsiaq News,‎ (lire en ligne)
  8. Sidney Cohen, « Nunavut MP Hunter Tootoo won't seek re-election », CBC News,‎ (lire en ligne)
  9. Stephanie Wood, « Three Inuk women in close race for Nunavut’s federal seat », National Observer,‎ (lire en ligne)
  10. Élections Canada, « Résultats Élection fédérale canadienne de 2019 », sur https://enr.elections.ca/ElectoralDistricts.aspx?lang=f (consulté le 5 novembre 2019)
  11. Emma Tranter, « Nunavut’s new member of Parliament ready to get to work », Nunatsiaq News,‎ (lire en ligne)
  12. Victoria Gibson, « Nunavut candidates say lack of political education, social issues remain barriers to voter turnout », iPolitics,‎ (lire en ligne)
  13. Emma Tranter, « Three of Nunavut’s federal candidates face off in debate on food security », Nunatsiaq News,‎ (lire en ligne)