Mul Apin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Crystal Clear app fonts.svg Cette page contient des caractères spéciaux ou non latins. Si certains caractères de cet article s’affichent mal (carrés vides, points d’interrogation…), consultez la page d’aide Unicode.

Le Mul Apin (𒀯𒀳 en cunéiforme, translitéré MUL.APIN), est un texte majeur de l'astronomie de mésopotamienne, découvert à Ninive et remontant à 1370 av. J.-C. Il liste 66 constellations et présente la première carte céleste connue.

Au cours du Ier millénaire av. J.-C., l'astronomie mésopotamienne, tout en restant encore assez descriptive, émerge lentement de son contexte astrologique de départ : les astronomes, ou les veilleurs, notent nuit après nuit tous les phénomènes célestes observés, surtout ceux visibles en début et fin de nuit.

Description[modifier | modifier le code]

Il s'agit d'un catalogue d'étoiles et de constellations datant de plus de 700 ans av. J.-C. Il se présente sous la forme d'un planisphère en argile, divisé en 8 sections, et montrant une ou deux constellations avec les étoiles importantes. Mul Apin signifie « Étoile de la charrue » (mul = « étoile » et apin = « charrue »/« araire » en sumérien), correspondant à l'étoile d'Andromède. Il s'agit des premiers mots du texte (incipit), qui servaient pour les scribes mésopotamiens de titre à celui-ci. Ce texte regroupe sur 3 tablettes à l'écriture serrée toutes les connaissances de l'époque en astronomie. Les indications sont données dans un calendrier de "travail" contenant 360 jours dans l'année.

On y trouve des indications sur la durée des jours et des nuits, tous les mois de l'année, une sorte de catalogue d'étoiles situant celles-ci les unes par rapport aux autres, une liste d'étoiles dites "ziqpu" qui permettent de se repérer par rapport au méridien selon la date, la liste des constellations qui se trouvaient sur le "chemin de Sîn" (dieu de la Lune), c’est-à-dire sur l'écliptique, la longueur de l'ombre portée d'un style vertical pour un temps donné depuis le lever du Soleil (cadran solaire), les périodes de visibilité et d'invisibilité des planètes, etc.

Dans ce texte existent 18 constellations dans lesquelles nous retrouvons déjà les signes du zodiaque : 1. Journalier (Bélier), 2. Les étoiles (Pléiades), 3. Le taureau du ciel (Taureau), 4. Le fidèle pasteur d'Anou (Orion), 5. Le vieil homme (Persée), 6. Le bâton brisé (l'Aurige), 7. Les grands jumeaux (Gémeaux), 8. Le crabe (Cancer), 9. Le Lion, 10. L'épi d'Orge (Vierge), 11. La Balance, 12. Le Scorpion, 13. Pabilsag (Sagittaire), 14. Le poisson chèvre (Capricorne), 15. Le Géant (Verseau), 16. Les Queues (Poissons), 17. L'Hirondelle (S-O Poissons) et 18. Announitou (N-E Poissons).

Histoire[modifier | modifier le code]

Contenu de la tablette[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Wayne Horowitz, Mesopotamian Cosmic Geography, Eisenbrauns, 1998, p. 168-174
  • Hermann Hunger, David Edwin Pingree, Astral Sciences in Mesopotamia, BRILL, 1999, p. 57-79

Liens externes[modifier | modifier le code]