Muhammad bin Abdul Karim Issa

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Muhammad bin Abdul Karim Issa
Image dans Infobox.
Fonction
Ministre de la Justice
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (58 ans)
RiyadVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Université islamique Imam Muhammad ibn Saud (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Activité

Muhammad bin Abdul Karim Issa est né le . C'est un homme politique saoudien, secrétaire général de la Ligue Islamique mondiale [1] président de l' Organisation Internationale Islamique Halal et ancien ministre de la justice en Arabie Saoudite.

Biographie et éducation[modifier | modifier le code]

Al-Issa est né à Riyad le [2],[3]. Il a obtenu une Licence en jurisprudence islamique comparée ( Fiqh ) à l' Université Imam Muhammad bin Saud[4]. Il est titulaire d'un master et d'un doctorat en études juridiques comparées ainsi qu'en droit général et en droit constitutionnel de l'Université Imam Muhammad bin Saud.

Carrière[modifier | modifier le code]

Après ses études, Al-Issa devient maitre de conférences à l'Université islamique Imam Mohammed bin Saud[4] . Il est ensuite nommé vice-président du "Comité des Griefs (un organe juridique pour l'arbitrage dépendant directement du Roi d'Arabie Saoudite) en 2007, charge qu'il occupe jusqu'en 2009. Il est nommé Ministre de la Justice le lors d'un important remaniement ministériel, en remplacement d' Abdullah bin Muhammad Al Sheikh[5],[6] . Al Sheikh était en fonction depuis 1992[7]. La nomination d'Al-Issa au poste de ministre de la Justice faisait partie des initiatives de réforme du roi Abdallah[8],[9].

Durant son ministère (2009-2015), le royaume a enregistré une importante hausse du nombre d'exécutions. Les condamnations et exécutions sont passées de 69 en 2010 à 158 en 2015 [10]

Bien qu'Al-Issa ait été décrit comme un modéré et un réformateur, pendant son mandat de ministre de la Justice de l'Arabie saoudite, il a continué de commettre des violations des droits de l'homme. Des atrocités telles que la décapitation d'Amina Nasser, une femme saoudienne accusée et condamnée pour "sorcellerie" en 2011 [11], et l'emprisonnement de Raif Badawi, un activiste saoudien condamné à 10 ans de prison et 1 000 coups de fouet en 2014 pour avoir «lancé un forum de débats politiques en ligne» [12]. Ces deux condamnations ont eu lieu durant le mandat d'Al-Issa.

Issa a été nommé Secrétaire Général de la Ligue Islamique Mondiale le [13].

Opinions[modifier | modifier le code]

Issa a soutenu lors d'une conférence à l'Université islamique Imam Muhammad bin Saud de Riyad en 2012 que le salafisme n'est qu'une approche de l'islam et qu'il ne doit pas être considéré comme l'islam dans sa globalité. Il a en outre souligné que l'approche salafiste est modérée. Il a déclaré que le salafisme est la croyance et l'obéissance aux valeurs ancestrales de l'islam [14]

Issa reconnaît l'horreur de l'Holocauste et a dénoncé les tentatives de négation de l'Holocauste. Il plaide pour que les immigrants musulmans dans les pays occidentaux s'intègrent socialement, contrairement à l'idéologie wahhabite[15].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Dr. Al-Issa takes over as secretary general of MWL », The International Islamic News Agency (IINA) (consulté le )
  2. « Minister of Justice » [archive du ], Saudi Embassy Washington (consulté le )
  3. « Mohamad bin Abdul Karim Issa », GLP (consulté le )
  4. a et b « Profiles », Saudi Gazette,‎ (lire en ligne, consulté le )
  5. Saudi Gazette, 15 février 2009
  6. Asharq Alawsat, 15 février 2009
  7. « The Council of Ministers », Saudia Online (consulté le )
  8. « King Abdullah Reshuffles Cabinet, Embarks on New Reform Initiative », US-Saudi Arabian Business Council (consulté le )
  9. CNN, 14 février 2009
  10. « Number of executions carried out by Saudi-Arabia from 2007 to June 2017 », Statista, (consulté le )
  11. « Saudi Arabia: Beheading for 'sorcery' shocking », Amnesty International, (consulté le )
  12. « Doudi writes to his dad in prison in Saudi Arabia », Amnesty International, (consulté le )
  13. (en) « Dr. Al-Issa took office as Secretary General of the Muslim World League », Muslim World League (consulté le )
  14. « Salafism is only an approach, says justice minister », The Muslim Times (consulté le )
  15. (en) « It’s Time for Saudi Arabia to Stop Exporting Extremism »