Muhammad Shâh (Moghol)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Muhammad Shâh
Nidha Mal Jharokha portrait of Muhammad Shah holding an emerald and the mouthpiece of a huqqa ca. 1730 The San Diego Museum of Art.jpg
Fonction
Empereur moghol (d)
-
Rafi ud-Daulah (en)
Biographie
Naissance
Décès
Activité
Famille
Père
Khujista Akhtar Jahan Shah (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Mère
Qudsiya Begam (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Conjoint
Udham Bai (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfants
Autres informations
Religion
Muhammad Shâh (Moghol)
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Muhammad Shah.

Muhammad Shah ( - ) (محمد شاه) était un empereur moghol. Il dirigea l'Empire moghol en Inde entre 1719 et 1748.

Biographie[modifier | modifier le code]

Muhammad Shâh était le petit-fils de Bahadur Shah. Il fut porté sur le trône à l'âge de 17 ans par l'entremise des frères Sayyid (en), dont il se débarrassera par la suite.

Durant son règne, l'empire se délita en un ensemble de petits états régionaux dirigés de fait localement, ce qui réduisit considérablement le pouvoir de l'empereur.

En février 1739, l'empereur perse, Nader Shah décida d'envahir l'Inde. L'armée moghole fut facilement défaite, permettant l'entrée en triomphe de Nader Shah et des khutbas y furent lus en son nom. Des révoltes s'ensuivirent et causèrent la mort de 30 000 civils en représailles par les troupes perses, forçant Muhammad Shah à implorer le pardon.

En réponse, Nader Shah choisit de se retirer en échange du trésor royal moghol, comprenant le Trône du Paon.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]