Mu Zimei

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Mù Zǐměi 木子美 est le pseudonyme de Lǐ Lì 李丽, une écrivaine chinoise née à Canton en 1978.

Biographie[modifier | modifier le code]

2017-fr.wp-orange-source.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (mai 2013)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Née à Canton, Mù Zǐměi obtient un diplôme de philosophie avant de participer à une rubrique sexuelle dans un journal cantonais.

En 2003, elle a créé un blog sur lequel elle décrivait sa vie sexuelle, où se retrouvent parfois des figures célèbres de la culture underground chinoise, comme Wang Lei. Ce blog ouvert le 19 juin 2003 a pris fin quelques mois plus tard pour cause de scandale qui a valu à son auteure de perdre son emploi de journaliste, mais a été suivi par la publication d'un roman publié en novembre 2003 en Chine sous le titre "Lettres d'amour posthumes" et aussitôt interdit. Ce roman a été traduit en français sous le titre Journal sexuel d'une jeune Chinoise sur le net[1].

Ce roman s'inscrit dans un courant d'écriture contestataire par des écrivains Miánmián 棉棉 et Wèihuì 卫慧, dont la valeur littéraire, par-delà leur témoignage social, reste encore à évaluer.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Éditions Albin Michel, traduit par Catherine Charmant, 2005, (ISBN 2-226-15980-0).

Liens externes[modifier | modifier le code]