Mstislav Doboujinski

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Mstislav Valerianovitch Doboujinski (en russe : Мстислав Валерианович Добужинский ; en lituanien : Mstislavas Dobužinskis), né le 2 août 1875 ( dans le calendrier grégorien) à Novgorod et mort le (à 82 ans) à New York, est un peintre russo-lituanien, connu pour ses paysages urbains où il dépeint la croissance explosive et la décadence de la ville au début du XXe siècle[1]. Également homme de théâtre dans les années 1920 et 1930 au Théâtre Tovstonogov, il est aussi membre de l'association d'artistes Mir iskousstva (qui signifie littéralement « Monde de l'Art » en français)[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Issu de la noblesse lituanienne, Dobuzhinsky naît à Novgorod dans la famille d'un officier de l'armée russe. De 1885 à 1887, il fréquente l'école de dessin de la Société impériale d'encouragement des beaux-arts et, entre 1895 et 1899, il étudie le droit simultanément à l'université de Saint-Pétersbourg et dans des écoles privées. Il s'initie à la gravure chez Lev Dmitriev-Kavkazski en 1897-1899[3]. Après avoir été diplômé de l'université, il poursuit une formation artistique de 1899 à 1901 auprès des peintres Anton Ažbe à Munich et Simon Hollósy à Nagybánya, en Autriche-Hongrie. À Munich, il est influencé par le Jugendstil. De retour en Russie, il rejoint Mir Iskousstva, un cercle artistique qui idéalisait le XVIIIe siècle en tant qu'âge de l'élégance. En 1908, il encourage le peintre et musicien Mikalojus Konstantinas Čiurlionis, un compatriote vivant à Vilnius, méconnu et incompris dans son propre pays, à partir pour Saint-Pétersbourg[4]. Sa carrière de dessinateur commence avec la collaboration avec les revues satiriques Strekoza et Shut[5].

En 1906-1911 à Saint-Pétersbourg, il enseigne la peinture et le dessin à l'école des beaux-arts d'Elizaveta Zvantseva (ru)[3].

Vers 1912, alors qu'il est déjà un peintre et illustrateur accompli, il devient professeur de dessin du jeune Vladimir Nabokov[3].

En 1919, Mstislav Doboujinski est nommé directeur de l'École artistique de Vitebsk, puis est remplacé quelques semaines plus tard par Marc Chagall.

Il est enterré au cimetière russe de Sainte-Geneviève-des-Bois[6].

Galerie d'images[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Peter Leek, La Peinture Russe, Parkstone International, (ISBN 9781780428451, lire en ligne), p. 258
  2. Valentine Marcadé, Le renouveau de l'art pictural russe, 1863-1914, L'AGE D'HOMME, (lire en ligne), p. 69
  3. a, b et c (en)Gavriel Shapiro, The Sublime Artist's Studio: Nabokov and Painting, Northwestern University Press, (ISBN 9780810125599, lire en ligne)
  4. Valentine Marcadé, Le Renouveau de l'art pictural russe 1863-1914, édition L'âge d'homme, Lausanne, 1971 p. 181
  5. (en)Peter Leek, Russian Painting, Parkstone International, (ISBN 9781780429755, lire en ligne), p. 258
  6. 241 notices sur les 5220 tombes que compte le cimetière, en 2 volumes / 2 langues : Amis de Ste Geneviève des Bois et ses environs, La Nécropole russe de Sainte-Geneviève-des-Bois, t. 1, Evry, Vulcano Communication, (ISBN 978-2-9524786-1-8) et traduit en russe par Anastasia de Seauve : Общество друзей истории Сент-Женевьев-де-Буа и его окрестностей, пер. с франц. Анастасия де Сов, Русский некрополь Сент-Женевьев-де-Буа, t. 2, Evry, Vulcano Communication,‎ .

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :