Ms. Pac-Man

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Ms. Pac-Man
Ms Pac-Man Logo.png

Développeur
Éditeur
Réalisateur
Doug Macrae
Kevin Curran[Note 1]

Date de sortie
Genre
Mode de jeu
1 à 2 joueurs (en alternance)
Plate-forme

Ms. Pac-Man est un jeu vidéo créé par des hackers du MIT après avoir fondé la société General Computer, licencié par la société américaine Midway Manufacturing Company, sorti en 1981 sur borne d'arcade.

Histoire[modifier | modifier le code]

Ms. Pac-Man est le second épisode de la série Pac-Man de Namco. Le jeu est un hack du code de Pacman, changeant quelques sprites et ajoutant de nouveaux labyrinthes[1], nommé à l'origine Crazy Otto, avec un ajout de jambes au Pacman original, un kit de conversion non autorisé du jeu original développé par la société General Computer[1],[2]. Midway a récupéré les droits du jeu et l'a modifié pour le commercialiser comme la suite de Pac-Man. La popularité du jeu a convaincu Namco d'adopter le jeu comme un épisode officiel[2]. Midway a ensuite demandé à Namco d'autoriser sa commercialisation comme suite officielle[1].

Système de jeu[modifier | modifier le code]

Borne d'arcade de Ms. Pac-Man.

Le concept de Ms. Pac-Man demeure identique à Pac-Man puisqu'il en garde la majorité du code[1]. Le joueur contrôle un personnage dans un labyrinthe et le but est d'avaler toutes les pac-gommes en évitant les fantômes. Le jeu se différencie de l'original en introduisant un nouveau personnage féminin, de nouveaux tableaux et des comportements de fantômes désormais en partie aléatoires. Il devient impossible de terminer les tableaux en utilisant le même parcours comme dans le premier épisode : le joueur doit « comprendre » le comportement des fantômes pour déjouer leur approche. Le jeu propose également de nouvelles cinématiques qui mettent en scène la relation naissante entre Ms. Pac-Man et Pac-Man[2].

Record[modifier | modifier le code]

Le record sur borne arcade est détenu par l'américain Abdner Ashman depuis le , avec un score de 933.580[3].

Notes[modifier | modifier le code]

  1. (hack de Pac-Man)

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b c et d (Golson 2016)
  2. a b et c (en) « Vintage Games », Bill Loguidice, Matt Burton, Ch.13, p. 179-193, 2009 (Elsevier).
  3. Guiness World Records 2007 - Hachette - p. 155 - (ISBN 2012369928) - certifié par les juges de l'organisme officiel de Twin Galaxies

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Vidéogramme[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]