Mozilla Messaging

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Mozilla (homonymie).

Mozilla Messaging Incorporated est une société filiale de la Mozilla Foundation créée le 19 février 2008. Sa mission est le développement et marketing du client de messagerie logiciel libre Mozilla Thunderbird[2]. Après plusieurs années d'améliorations de Thunderbird, l'équipe de développement est intégrée en avril 2011 dans Mozilla Labs et la société Messaging dissoute.

Création de la société[modifier | modifier le code]

Contexte de la création[modifier | modifier le code]

Mozilla Messaging est une étape dans l'histoire de Thunderbird ancien projet Minotaur devenu Mozilla Thunderbird en 2003 piloté par McGregor et David Bienvenu[3].

Durant l'été 2007, la fondation souhaite trouver un avenir à Thunderbird et ouvre publiquement le débat via un billet de blog de sa présidente, Mitchell Baker. Elle propose trois possibilités[4] :

  • Un projet communautaire semblable à SeaMonkey
  • Une filiale à but lucratif de la Fondation Mozilla disposant de ses propres ressources humaines et financières.

Cette dernière solution est finalement validée en septembre, la fondation demande à David Ascher alors CTO de la société canadienne ActiveState et contributeur Mozilla reconnu de prendre la tête de la future nouvelle structure.

Scott McGregor et David Bienvenu, plus favorables à un projet dans l'esprit SeaMonkey, démissionnent en octobre 2007[5].

David Ascher entreprend alors un dialogue avec la communauté et commence à monter la structure qu'il appelle publiquement du nom de code « Mail Inc. ».

Création[modifier | modifier le code]

David Ascher Momo All-Hands de 2009

Le 19 février 2008, Ascher et Mitchell Baker annoncent la naissance de Mozilla Messaging[6],[7], dont les bureaux seront basés à Vancouver au Canada, lieu de résidence de David Ascher.

Travaux[modifier | modifier le code]

Objectifs[modifier | modifier le code]

Thunderbird 3 [8]

  • Intégration de fonctions d'agenda
  • Améliorations de l'interface et configuration automatique
  • Intégration de nouveux procédés

Réalisations[modifier | modifier le code]

La société travaille par la suite activement à refondre et moderniser le code du client de messagerie pour sa version 3, à redonner vigueur à la fonction d'agenda très attendue via l'extension Lightning[9] et sur des projets tiers de moyens de communication tels que Raindrop et F1/Share[10].

Les avancées de Thunderbird grâce à Messaging sont notables[11].

Dissolution et intégration dans Mozilla Labs[modifier | modifier le code]

Mozilla Foundation change de stratégie en 2011 et le 4 avril, Mitchell Baker annonce sur son blog la dissolution de Mozilla Messaging, Inc et la réaffectation de son personnel et de ses projets à Mozilla Labs[12],. À posteriori de la version 17, Thunderbird est remis aux soins de sa communauté et dispose du même statut de projet hébergé que SeaMonkey[13].

Conseil d'administration[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « L'email est essentiel. Rendons le génial. »
  2. (en) H. Oinas-Kukkonen, Humanizing the Web: Change and Social Innovation, Springer, (ISBN 9781137305701, lire en ligne)
  3. « Les deux développeurs à temps plein de Thunderbird annoncent leur départ - Le Monde Informatique », sur LeMondeInformatique (consulté le 31 mai 2016)
  4. « Mozilla Gives Thunderbird E-Mail The Boot - InformationWeek », sur InformationWeek (consulté le 31 mai 2016) : « Baker proposed several options for Thunderbird: creating a nonprofit foundation similar to the Mozilla Foundation; creating a Mozilla Foundation subsidiary for Thunderbird; and releasing Thunderbird as a community project along the lines of SeaMonkey, an open source application suite that includes a Web-browser, e-mail and newsgroup client, IRC chat client, and HTML editor. »
  5. (en) Thunderbird in Crisis? - Slashdot, 8 octobre 2007
  6. (en) Mozilla Messaging - Site officiel de David Ascher, 19 février 2008
  7. (en) Welcome Mozilla Messaging - Blog de Mitchell Baker sur Mozilla.org, 19 février 2008
  8. (fr) Julie de Meslon, « Mozilla Messaging planche sur Thunderbird 3 », sur 01net (consulté le 1er juin 2016) : « Au programme : intégration de fonctions d'agenda - basées sur Lightning, une extension pour Thunderbird -, meilleures possibilités de recherche dans la messagerie, amélioration de l'interface et configuration automatique.Mais Mozilla Messaging voit aussi au-delà de Thunderbird. Comme David Ascher l'évoque sur son blog, la messagerie instantanée, le chat par IRC, la voix sur IP, les SMS ou encore les blogs, sont des modes de communication qui peuvent être intégrés à une messagerie. »
  9. C'est finalement par la volonté de la société Sun Microsystems, qui a repris le leadership de Mozilla Calendar et mis quelques développeurs spécialisés dessus, que cette fonctionnalité existe. Cependant quelques mois avant son rachat, Sun a abandonné toute aide au développement laissant le projet sans développeur. Ce qui a interdit la fusion planifiée du code de Lightning dans celui de Thunderbird. Depuis lors le code de Lightning est principalement maintenu par Philipp Kewisch, un développeur suisse non salarié de Mozilla.
  10. « Increasing Mozilla Focus on Messaging and Communications on the Web: Re-integration of Mozilla Messaging | Mitchell's Blog », sur blog.lizardwrangler.com (consulté le 31 mai 2016)
  11. « Thunderbird returns to nest as Mozilla Messaging rejoins Mozilla », sur Ars Technica (consulté le 31 mai 2016) : « Baker also highlighted some of the work that the Thunderbird team at Mozilla Messaging has done to modernize the browser's underlying infrastructure—an effort that will hopefully make it easier to deliver some of the new features that will be needed to keep Thunderbird relevant. »
  12. (en) Increasing Mozilla Focus on Messaging and Communications on the Web: Re-integration of Mozilla Messaging - Blog de Mitchell Baker sur Mozilla.org, 4 avril 2011
  13. « Thunderbird returns to nest as Mozilla Messaging rejoins Mozilla », sur Ars Technica (consulté le 31 mai 2016) : « The move to bring Mozilla Messaging back into Mozilla proper was motivated by a desire to work more closely on communication technologies. Mozilla wants to offer some contact management and social networking capabilities in future versions of Firefox—an agenda that suggests an obvious opportunity for collaboration with Mozilla Messaging. »


Lien externe[modifier | modifier le code]