Moynaq

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant une localité d’Ouzbékistan
Cet article est une ébauche concernant une localité d’Ouzbékistan.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Moynaq
Entrée de Moynaq
Entrée de Moynaq
Administration
Pays Drapeau de l'Ouzbékistan Ouzbékistan
Province Flag of Karakalpakstan.svg Karakalpakistan
Indicatif téléphonique +998 3622
Démographie
Population 13 000 hab. (1991)
Géographie
Coordonnées 43° 46′ 00″ Nord 59° 02′ 00″ Est / 43.7666, 59.0333
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Ouzbékistan

Voir sur la carte administrative d'Ouzbékistan
City locator 14.svg
Moynaq

Moynaq (en karakalpak), Mo‘ynoq (en ouzbek) ou Mouïnak (en russe : Муйнак)[1] est une ville de la république du Karakalpakistan, en Ouzbékistan. Elle est située à 885 km au nord-ouest de Tachkent. Sa population s'élevait à 13 000 habitants en 1991.

Histoire[modifier | modifier le code]

Moynaq est un ancien port du sud de la mer d'Aral, anciennement doté d'une économie active liée à la pêche et à la mise en conserve. Suivant les ordres de Lénine, les pêcheurs de Moynaq jouèrent un grand rôle dans la lutte contre la famine russe de 1921-1922.

Aujourd'hui, Moynaq est l'un des témoins de la catastrophe environnementale que subit la région en raison du retrait de la mer d'Aral, qui se trouve à quelque 35 km au nord et n'est plus visible à l'horizon depuis l'ancien port. Un « cimetière de bateaux », comprenant une dizaine de carcasses rouillées, et un petit musée attestent de l'ampleur de la catastrophe actuelle et de la richesse passée.

Galerie[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Plusieurs orthographes peuvent être rencontrées selon les sources. Outre les formes ouzbèke, karakalpak et russe, on peut trouver la ville écrite Muynaq, Muynak, Mouinak ou encore Mouniak.