Moving

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Moving

Single de Kate Bush
extrait de l'album The Kick Inside
Face B Wuthering Heights
Sortie
Enregistré août 1977
Durée 3:00
Format 45 tours
Auteur Kate Bush
Producteur Andrew Powell
Label EMI Music Japan

Singles de Kate Bush

Pistes de The Kick Inside

Moving est une chanson de l'auteur-compositeur britannique Kate Bush issue de son premier album, The Kick Inside. Elle paraît en single le 6 février 1978 uniquement au Japon sous le label EMI Music Japan. Écrite en 1977 pour la production de son premier album, la chanson est un hommage à Lindsay Kemp, le professeur de mime de Bush. Moving a la particularité de commencer par une introduction de chant de baleines que Bush a samplé de Songs of the Humpback Whale, un LP regroupant des enregistrements réalisés par Roger Payne (en).

Si The Kick Inside reçoit des critiques, Moving en reçoit peu. Elle est cependant citée comme l'une des meilleures pistes présentes sur l'album. La chanson devient numéro un au Japon après la prestation de Bush au Tokyo Music Festival. La chanteuse interprète Moving dans une émission de la BBC, pour la promotion d'une nouvelle attraction dans le parc Efteling et lors de sa tournée The Tour of Life (1979).

Genèse[modifier | modifier le code]

Lindsay Kemp, source d'inspiration pour l'écriture de la chanson.

Kate Bush écrit des chansons depuis plusieurs années lorsqu'elle est remarquée à l'âge de seize ans par David Gilmour. Elle signe un contrat avec le label EMI Records peu après[1]. Pendant les trois années qui suivent, elle continue ses études et gagne en maturité sur son écriture[2]. Après avoir vu une publicité du spectacle Flowers de Lindsay Kemp, elle décide de suivre des cours de mime avec lui. Six mois plus tard, elle suit des cours de danse contemporaine avec Anthony Van Laast[3]. Elle ne commence à préparer son premier album, The Kick Inside, qu'en 1977[2]. Bush écrit Moving la même année pour rendre hommage à son professeur Kemp[4]. Elle explique lors d'une interview : « Il avait besoin d'une chanson écrite pour lui. Il m'a ouvert les yeux sur les significations du mouvement. Il vous fait sentir bien. Même si vous dansez comme un pied « vous dansez comme un ange ». Il remplit les gens, vous êtes un verre vide et glou, glou, glou, il vous remplit avec du champagne[5] ». Moving sort en single uniquement au Japon le 6 février 1978 dans le cadre de la promotion de The Kick Inside avec Wuthering Heights sur la face B[6].

Structure musicale[modifier | modifier le code]

Moving suit la progression d'accords Ré mineur–Do–Sibémol–Fa dans les couplets tandis que dans les refrains, elle suit la progression Ré mineur–La mineur–Ré mineur–La mineur[7]. Écrite dans la tonalité de Ré mineur, elle a un tempo décrit comme lent et une mesure en 4/4[7]. Son instrumentation se compose d'une batterie, d'une basse, d'une guitare et d'un piano électrique[8]. La chanson démarre par quinze secondes de chant de baleines samplé de Songs of the Humpback Whale, un LP contenant des enregistrements de Roger Payne. Kate Bush commente : « Les baleines veulent tout dire à propos de 'moving'. C'est gigantesque et beau, intelligent, doux à l'intérieur d'un corps dur. Cela pèse une tonne mais c'est si léger que ça flotte[5] ». Pour Dr Ron Moy, auteur du livre Kate Bush and Hounds of Love, les paroles évoquent plusieurs aspects des chansons de Bush : l'amour et les relations amoureuses, la sensualité et le désir. Elle est à la fois directe et assurée dans les paroles « Touch me, hold me/How my open arms ache » et poétique et métaphorique dans les paroles « You crush the lily in my soul »[4].

Refrain[modifier | modifier le code]

How I'm moved
How you move me
With your beauty's potency
You give me life
Please don't let me go
You crush the lily in my soul, soul, soul

(Kate Bush, Moving, album The Kick Inside[7])

Accueil[modifier | modifier le code]

Si l'album The Kick Inside est bien accueilli par la presse, Moving reçoit peu de critiques. Néanmoins, Allmusic et Billboard considèrent la chanson comme l'une des meilleures de l'album sans ajouter de commentaires[9],[10]. Étant donné que Moving n'est parue qu'au Japon, les ventes sont limitées. Moving n'est cependant pas classée dans le palmarès Oricon malgré la participation de Bush au Tokyo Music Festival.

Interprétations scéniques[modifier | modifier le code]

Peu de temps après la sortie de l'album, Bush interprète Moving et Them Heavy People le 25 février 1978 dans l'émission Saturday Nights at the Mill[11]. Le 12 mai, Bush participe à une émission spéciale néerlandaise dédiée à l'ouverture du Spookslot dans le parc d'attractions Efteling. Elle y interprète six chansons dans six clips tournés aux alentours du château hanté et dans le parc. Au début du clip, on aperçoit une pierre tombale recouverte de feuilles puis un coup de vent fait apparaître le nom de Kate Bush sur la tombe. Bush interprète la chanson devant la porte d'entrée du château[12]. En juin 1978, Bush interprète Moving au Nippon Budokan lors du Tokyo Music Festival. La prestation est retransmise à la télévision japonaise le 21 juin et suivie par 35 millions de téléspectateurs[11],[13]. Elle gagne le prix d'argent du festival avec le groupe R&B The Emotions[13]. En 1979, Bush inclut Moving dans la programmation de sa tournée The Tour of Life. Sa prestation est visible dans la vidéo du concert Live at Hammersmith Odeon[14]. Cependant, la chanson ne figure pas dans la tournée Before the Dawn (2014)[15].

Crédits[modifier | modifier le code]

  • Kate Bush : chant, auteur
  • Andrew Powell : producteur
  • Stuart Elliott : batterie
  • David Paton : basse
  • Ian Bairnson : guitare
  • Duncan Mackay : piano électrique

Crédits issus de l'album The Kick Inside[8].

Versions[modifier | modifier le code]

Single 45 tours[16]
  1. Moving — 3:10
  2. Wuthering Heights — 4:16

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Sheila Rogers, « The Sensual Woman », Rolling Stone,‎ (ISSN 0035-791X)
  2. a et b (en) Holly Kruse, « Kate Bush. Enigmatic chanteuse as pop pioneer », Tracking: Popular Music Studies, vol. 1, no 1,‎ (lire en ligne)
  3. « Today's Style And Looks », Face & Figure,‎
  4. a et b Moy 2013, p. 13
  5. a et b (en) Phil Sutcliffe, « Labushka », Sounds,‎
  6. (en) « Moving Kate Bush », sur KateBush.com (consulté le 29 juin 2014)
  7. a, b et c Bolton 1987, p. 122-123
  8. a et b Kate Bush (1978). Crédits de l'album The Kick Inside. (CDP 7 46012 2). EMI Music
  9. (en) « The Kick Inside - Kate Bush », sur Allmusic (consulté le 2 juillet 2014)
  10. (en) « First Time Around », Billboard, vol. 90, no 12,‎ (ISSN 0006-2510)
  11. a et b (en) Al Horner, « Watch - A Video Guide To Every Kate Bush Live Performance Ever », sur New Musical Express,‎ (consulté le 21 juillet 2014)
  12. (en) « Kate Bush Special », sur Gnilefte Efteling (consulté le 21 juillet 2014)
  13. a et b (en) Katherine St. Asaph, « Five Amazing Kate Bush Performances », sur Pitchfork Media,‎ (consulté le 21 juillet 2014)
  14. (en) Brian J. Dillard, « Kate Bush: Live at Hammersmith Odeon (1979) », sur The New York Times (consulté le 22 juillet 2014)
  15. (en) Richard Smirke, « Kate Bush Makes Live Return Following 35 Year Hiatus: Review », sur Billboard,‎ (consulté le 4 septembre 2014)
  16. (1978). Crédits du single Moving par Kate Bush. EMI Music. (EMR-20417)

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

  • (en) Cecil Bolton, Kate Bush Complete, EMI Music Publishing, Ltd.,‎ (ISBN 0-861-75413-1) Document utilisé pour la rédaction de l’article
  • (en) John Mendelssohn, Waiting for Kate Bush, Omnibus Press,‎ (ISBN 0-857-12323-8)
  • (en) Dr. Ron Moy, Kate Bush and Hounds of Love, Ashgate Publishing, Ltd.,‎ (ISBN 1-409-49370-9) Document utilisé pour la rédaction de l’article
  • (en) Fred Vermorel, The Secret History of Kate Bush: & the Strange Art of Pop, Omnibus Press,‎ (ISBN 071190152X)

Liens externes[modifier | modifier le code]