Mouvement national (Pologne)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Mouvement national
(pl) Ruch Narodowy
Présentation
Chef Robert Winnicki (pl)
Fondation (association)
(parti)
Siège ul. Stanisława Noakowskiego 10/12,
00-666 Varsovie
Vice-président Krzysztof Bosak
Second vice-président Krzysztof Tuduj (en)
Organisation de jeunesse Jeunes Polonais (en)
Religion Catholicisme
Positionnement Extrême droite[1]
Idéologie Nationalisme[1]
National-conservatisme[1]
Euroscepticisme dur[2],[3],[4]
Affiliation nationale Confédération
Site web ruchnarodowy.net
Représentation
Députés
5 / 460

Le Mouvement national (en polonais : Ruch Narodowy, abrégé en RN) est un regroupement d'associations et groupes nationalistes et traditionalistes polonais, généralement classés à l'extrême droite[5], constitué après les manifestations nationalistes du à Varsovie[6], se réclamant de l'héritage idéologique de la Démocratie nationale (ND ou Endecja) de Roman Dmowski et associant l'Union de la politique réelle, privée de son fondateur charismatique Janusz Korwin-Mikke qui a créé le parti concurrent Congrès de la Nouvelle Droite (Nowa Prawica, KNP), puis à la suite de dissensions internes le parti KORWiN.

Ses références internationales sont le Jobbik hongrois, Forza Nuova en Italie, Démocratie nationale en Espagne, Slovenská pospolitosť Národná strana (sk) puis Parti populaire « Notre Slovaquie » en Slovaquie ou le Renouveau français et le Rassemblement national en France.

Il a constitué des listes lors des élections européennes de 2014[7],[8]. Ces listes n'ont obtenu que 98 545 voix, soit 1,39 % des suffrages exprimés.

Ses dirigeants sont Krzysztof Bosak, Robert Winnicki (pl), Bartosz Józwiak (pl), Marian Kowalski (pl), Maciej Migus (pl) et Artur Zawisza (pl).

Pour les élections parlementaires de 2015, le parti présente des candidats dans tout le pays sur les listes du mouvement Kukiz'15 présentées par le chanteur rock populiste Paweł Kukiz[9]. Cinq membres du parti ont été élus à la Diète : Adam Andruszkiewicz (pl), Sylwester Chruszcz, Bartosz Józwiak (pl), Tomasz Rzymkowski (pl) et Robert Winnicki (pl)[10] et d'autres proches et soutenus par lui : Marek Jakubiak (pl), Jakub Kulesza (pl), Jarosław Porwich (pl), Anna Siarkowska (pl) et Rafał Wójcikowski (pl).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c (en) Bernd Henningsen, Tobias Etzold et Krister Hanne, The Baltic Sea Region: A Comprehensive Guide: History, Politics, Culture and Economy of a European Role Model, BWV Verlag, (ISBN 978-3-8305-1727-6, lire en ligne)
  2. (pl) « Festiwal nienawiści na Marszu Równości w Katowicach. Niewyobrażalne zachowanie narodowców », sur Natemat.pl (consulté le 28 mars 2019)
  3. (pl) « Marsz Równości w Częstochowie. "Homopropaganda nie dotrze na Jasną Górę" », sur Dorzeczy.pl, (consulté le 28 mars 2019)
  4. (pl) « Wyborcza.pl », sur Katowice.wyborcza.pl (consulté le 28 mars 2019)
  5. Młodzież Wszechpolska (pl), Obóz Narodowo-Radykalny (pl)
  6. (pl) « Ruch Narodowy zwiera szeregi. Kongres pod koniec maja », sur tvn24.pl, (consulté le 23 janvier 2020)
  7. « Pologne: l’extrême droite dans la course au Parlement européen », sur Nouvel Observateur,
  8. « L’extrême droite polonaise brûle de « faire sauter l’UE », sur Libération,
  9. (pl) « Lista kandydatów oficjalnie popieranych przez Ruch Narodowy », sur ruchnarodowy.net,
  10. (pl) « Posłowie Ruchu Narodowego w Sejmie », sur ruchnarodowy.net,

Liens externes[modifier | modifier le code]