Mouvement autonome en Allemagne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Le mouvement autonome apparaît en Allemagne en 1980 à la suite de la scission qui se produit alors au sein de l'extrême gauche. La gauche extra-parlementaire se divise sur la question de la violence. Les militants qui choisissent de renoncer à la violence politique décident de créer un parti politique écologiste, les Verts, qui rompt avec l'extrême gauche en abandonnant la perspective révolutionnaire et opte résolument pour une stratégie réformiste visant à se présenter aux élections.

Les groupes autonomes regroupent ceux qui continuent à pratiquer la violence, à se référer à la perspective révolutionnaire, et à rejeter le système politique institutionnel.

L'Autonomie allemande rassemble plusieurs axes de lutte :

Dans les années 1990, certains groupes amorcent une critique de l'antisionisme qui les amènent à abandonner l'anti-impérialisme et à rompre avec le mouvement autonome. Ces collectifs universitaires se regroupent alors au sein du Mouvement antinational, à la suite de la mobilisation contre la réunification allemande, sur le mot d'ordre "Plus jamais l'Allemagne !".

Squats[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]