Mouttouya

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Mouttouya
Image illustrative de l'article Mouttouya
Bouchon de vase canope de la reine Touya trouvé dans son tombeau dans la vallée des reines
Surnom L'épouse du dieu, la grande épouse royale, la mère du roi, Touya
Nom en hiéroglyphe
t w i A B7
Famille
Père Raya
Mère Thouia
Conjoint Séthi Ier
Enfant(s) Ramsès II
Tia
Nebchasetnebet
Sépulture
Nom Tombe QV80
Type Tombeau
Emplacement Vallée des reines

Mouttouya (v. -1325 - v. -1258) ou Touy ou Touia ou Touya ou Tuja ou Mout-Touia ou Mout-Touy (Mwt-&wjj) est une reine d'Égypte de la XIXe dynastie, grande épouse royale de Séthi Ier et mère de Ramsès II, ainsi que de plusieurs autres enfants (deux filles et deux fils au moins). Elle naît vers 1325 avant notre ère et est issue d'une famille de militaires (comme son époux).

Elle est la fille de Raia, un officier supérieur, lieutenant général de la charrerie, et de Rouia, une chanteuse d'Amon[1]. On connait ses parents grâce à un bloc de grès, trouvé en 1939 près de l'entrée principale du temple de Ramsès III à Médinet Habou, puis perdu et redécouvert dans les années 70.

Généalogie[modifier | modifier le code]

Colosse de Mouttouya, trouvé au Ramesséum - Musée du Vatican

Elle vécut au moins jusqu'en l'an XXII du règne de son fils[2], qui lui témoigna beaucoup d'égards. Il lui consacra ainsi un sanctuaire dans son propre temple jubilaire ou temple des millions d'années, le Ramesséum, dans lequel il plaça des colosses à son effigie. Le principal colosse de la reine se trouvait dans la grande cour du temple non loin de celui de Ramsès II lui-même. Elle était représentée assise sur un trône, coiffée et parée des insignes caractéristiques des grandes épouses royales de cette période. Comme les autres colosses de cette cour la statue de la reine a été brisée en plusieurs morceaux, probablement à l'époque chrétienne. On peut encore parmi les débris reconnaître un des pieds de la statue, qui a échappé à l'acharnement des iconoclastes. Une autre statue de la reine moins colossale mais aux proportions néanmoins imposantes a été retrouvée dans ce temple, cette fois en bien meilleur état et est depuis sa découverte exposée au musée du Vatican à Rome.

Mouttouya devait avoir au moins soixante ans au moment de sa mort. Pour cette occasion le roi, son fils, lui fit préparer une grande et belle tombe dans la vallée des reines, seconde à connaître ce privilège après la mère de Séthi Ier, la grande épouse royale Satrê.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Christiane Desroches Noblecourt, Ramsès II, la véritable histoire, Paris, Editions Pygmalion/Gérard Watelet à Paris, , 428 p. (ISBN 2-85704-481X), p. 64
  2. Une lettre adressée par la reine mère à la cour hittite est datée de l'an XXI du règne de Ramsès II.