Moutonneau

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Moutonneau
Moutonneau
La mairie.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Charente
Arrondissement Confolens
Canton Boixe-et-Manslois
Intercommunalité Communauté de communes du Pays manslois
Maire
Mandat
Nathalie Beau
2014-2020
Code postal 16460
Code commune 16238
Démographie
Gentilé Multonelliens
Population
municipale
111 hab. (2016 en augmentation de 7,77 % par rapport à 2011)
Densité 26 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 54′ 29″ nord, 0° 14′ 17″ est
Altitude Min. 61 m
Max. 119 m
Superficie 4,22 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Charente

Voir sur la carte administrative de la Charente
City locator 14.svg
Moutonneau

Géolocalisation sur la carte : Charente

Voir sur la carte topographique de la Charente
City locator 14.svg
Moutonneau

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Moutonneau

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Moutonneau

Moutonneau est une commune du Sud-Ouest de la France, située dans le département de la Charente (région Nouvelle-Aquitaine).

Ses habitants sont les Multonelliens et les Multonelliennes[1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation et accès[modifier | modifier le code]

Moutonneau est une petite commune du Nord-Charente située entre Mansle et Ruffec, dans la vallée de la Charente.

Moutonneau est à 6 km au nord-ouest de Mansle, 14 km au sud de Ruffec et 29 km au nord d'Angoulême[2].

La N 10 entre Angoulême et Poitiers passe en limite de son territoire à l'ouest, à 3,5 km du bourg. La D 56 qui longe la rive droite de la Charente traverse la commune du nord au sud, et le bourg en retrait est desservi par la D 336[3].

La gare la plus proche est celle de Luxé à 10 km, desservie par des TER à destination d'Angoulême, Poitiers et Bordeaux.

Hameaux et lieux-dits[modifier | modifier le code]

La commune ne comporte aucun hameau et tout l'habitat est groupé autour du bourg[3].

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Moutonneau
Aunac-sur-Charente
Fontenille Moutonneau
Lichères

Géologie et relief[modifier | modifier le code]

Géologiquement, la commune est dans le calcaire du Jurassique du Bassin aquitain, comme tout le Nord-Charente. Plus particulièrement, le Callovien occupe la surface communale. On trouve aussi le début de l'Oxfordien sur la limite ouest. Des grèzes ou groies du Quaternaire couvrent les combes à l'ouest du bourg. La vallée de la Charente, à l'est, est couverte par des alluvions dont les plus anciennes ont formé une basse terrasse à l'est du bourg compris[4],[5],[6].

Article connexe : Géologie de la Charente.

Le territoire communal est allongé d'est en ouest. La moitié orientale est comprise dans l'intérieur d'un méandre de la Charente, et le relief descend doucement vers l'est, depuis des bas plateaux creusés d'une combe. Le point culminant de la commune est à une altitude de 119 m, situé sur la limite ouest. Le point le plus bas est à 61 m, situé le long de la Charente en limite sud. Le bourg, situé sur le versant du méandre exposé au sud, est à 75 m d'altitude[3].

Hydrographie[modifier | modifier le code]

La Charente borde la commune à l'est, qui est donc sur sa rive droite.

Elle se divise en bras délimitant des îles, comme l' Île de Moutonneau au pied du bourg, ou l' île Orbe et les Chambons au nord.

Au pied du bourg, on trouve aussi deux petites sources : la Font Saint-Vivien et la Font Penelle[3].

Climat[modifier | modifier le code]

Comme dans la plus grande partie du département, le climat est océanique aquitain.

Article connexe : Climat de la Charente.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Les formes anciennes sont Mustonello en 1309, Mutonello[7].

Le nom de Moutonneau est un diminutif en -ello de celui de Mouton, dont l'origine remonterait à un nom de personne gaulois Multo- (dont dérive aussi le français « mouton »)[8].

Histoire[modifier | modifier le code]

L'histoire de la paroisse de Moutonneau est liée à celle de sa voisine, Mouton.

Au début du XXe siècle tournait encore sur la Charente un moulin à blé, qui était autrefois le moulin banal de la paroisse et qui dépendait du logis seigneurial.

Au bourg de Moutonneau, l'ancien logis du XVIe siècle était le siège d'une seigneurie dépendant de la baronnie de Verteuil.

Au XVIIe siècle, cette seigneurie était la propriété de la famille Jay, qui possédait également le fief de Puypatrot, dans la paroisse de Taizé-Aizie. Au XVIIIe siècle, Moutonneau passa par mariage à la famille d'Esparbès de Lussan.

Les terres qui dépendaient du château de Moutonneau étaient assez étendues et ne furent morcelées et mises en vente qu'en 1875.

Les plus anciens registres paroissiaux remontent à 1681, mais comportent de nombreuses lacunes[9].

Administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
2001 2008 Jean-Claude Beau    
2008 En cours Nathalie Beau SE Agricultrice

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[10]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[11].

En 2016, la commune comptait 111 habitants[Note 1], en augmentation de 7,77 % par rapport à 2011 (Charente : +0,17 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1841 1846 1851 1856
280281316276294262255250225
1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901
228213219220202219220218214
1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962
199202174166151145112111100
1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012 2016
108133116121123106103104111
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[12] puis Insee à partir de 2006[13].)
Histogramme de l'évolution démographique

Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

Pyramide des âges à Moutonneau en 2007 en pourcentage[14].
HommesClasse d’âgeFemmes
0,0 
90  ans ou +
2,0 
11,5 
75 à 89 ans
13,7 
30,8 
60 à 74 ans
23,5 
25,0 
45 à 59 ans
21,6 
13,5 
30 à 44 ans
17,6 
7,7 
15 à 29 ans
5,9 
11,5 
0 à 14 ans
15,7 
Pyramide des âges du département de la Charente en 2007 en pourcentage[15].
HommesClasse d’âgeFemmes
0,5 
90  ans ou +
1,6 
8,2 
75 à 89 ans
11,8 
15,2 
60 à 74 ans
15,8 
22,3 
45 à 59 ans
21,5 
20,0 
30 à 44 ans
19,2 
16,7 
15 à 29 ans
14,7 
17,1 
0 à 14 ans
15,4 

Économie[modifier | modifier le code]

Équipements, services et vie locale[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

L'église vue de la mairie
  • L'église est accessible par le cimetière, dans le bourg.
  • Le château de Moutonneau est composé d'un vaste corps de logis flanqué de deux tours rondes coiffées de poivrières. La façade présente une tour polygonale avec une porte à décor flamboyant. D'autres bâtiments plus récents et les restes du donjon du XIVe siècle complètent cet ensemble[16].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Site habitants.fr, « Les gentilés de Charente », (consulté le 22 février 2015)
  2. Distances orthodromiques prises sous ACME Mapper
  3. a b c et d Carte IGN sous Géoportail
  4. Carte du BRGM sous Géoportail
  5. Visualisateur Infoterre, site du BRGM
  6. [PDF] BRGM, « Notice de la feuille de Ruffec », sur Infoterre, (consulté le 7 janvier 2012)
  7. Jean Nanglard, Livre des fiefs de Guillaume de Blaye, évêque d'Angoulême [« Liber feodorum »], t. 5, Société archéologique et historique de la Charente, (1re éd. 1273), 404 p. (lire en ligne), p. 223,283
  8. Albert Dauzat et Charles Rostaing, Dictionnaire étymologique des noms de lieux en France, Paris, Librairie Guénégaud, (1re éd. 1963), 738 p. (ISBN 2-85023-076-6), p. 485.
  9. Jules Martin-Buchey, Géographie historique et communale de la Charente, édité par l'auteur, Châteauneuf, 1914-1917 (réimpr. Bruno Sépulchre, Paris, 1984), 422 p., p. 258
  10. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  11. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  12. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  13. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  14. « Evolution et structure de la population à Moutonneau en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 1er août 2010)
  15. « Résultats du recensement de la population de la Charente en 2007 » [archive du ], sur le site de l'Insee (consulté le 1er août 2010)
  16. Châteaux, manoirs et logis : La Charente, éditions Patrimoine et Médias, , 499 p. (ISBN 2-910137-05-8), p. 399

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]