Mousmé

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
En 1888, Vincent van Gogh a nommé un de ses tableaux : La Mousmé dans le fauteuil

Mousmé est une retranscription du mot japonais musume (?, qu'on prononce [mɯ̫sɯ̫me]), signifiant « fille » au sens de la filiation. En français du début du XXe siècle, ce terme désigne plutôt une fille facile.

The Mousmé’ est le titre d'un opéra composé par Lionel Monckton et Howard Talbot sur un livret de Arthur Wimperis et Percy Greenbank (1909).

Marcel Proust cite ce mot entre guillemets dans Le Côté de Guermantes : "De toute évidence quand j'avais connu Albertine, le mot de "mousmé" lui était inconnu."

Thierry Laget et Brian Rogers commentent ce passage ainsi dans les notes :

« C’est Loti qui introduisit ce mot en France : "Mousmé est un mot qui signifie jeune fille ou très jeune femme. C’est un des plus jolis mots de la langue nippone ; il semble qu’il y ait, dans ce mot, de la moue (de la petite moue gentille et drôle comme elles en font) et surtout de la frimousse (de la frimousse chiffonnée comme est la leur). Je l’emploierai souvent, n’en connaissant aucun en français qui le vaille." (Madame Crysanthème, 1887, chap.XI) »