Mourre de Chanier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Mourre (homonymie).
Mourre de Chanier
Image illustrative de l'article Mourre de Chanier
Géographie
Altitude 1 930 m
Massif Préalpes de Digne (Alpes)
Coordonnées 43° 50′ 30″ nord, 6° 21′ 03″ est
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Provence-Alpes-Côte d'Azur
Département Alpes-de-Haute-Provence
Ascension
Voie la plus facile GR4, puis par la crête

Géolocalisation sur la carte : Alpes-de-Haute-Provence

(Voir situation sur carte : Alpes-de-Haute-Provence)
Mourre de Chanier

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Mourre de Chanier

Le Mourre de Chanier est une montagne située dans le bassin du Verdon et les Préalpes de Digne, dans le département des Alpes-de-Haute-Provence.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Mourre est un toponyme français issu d'un mot provençal qui signifie « museau ». Il est souvent utilisé pour désigner des sommets de forme arrondie[1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Situation, topographie[modifier | modifier le code]

Vue sur le mourre de Chanier depuis le mont Chiran

Le Mourre de Chanier est le sommet le plus haut des Préalpes du Verdon avec ses 1 930 m d'altitude, devant son voisin le mont Chiran (1 905 m). La montagne a trois pics : le Mourre de Chanier (1 930 m, à l'est de la chaîne), le Grand Mourre (1 898 m, à l'ouest) et le Petit Mourre (1 873 m au centre-nord). Les trois parties sommitales sont reliées par un petit plateau appelé la Grande Plaine, limité par des falaises sur l'adret.

Géologie[modifier | modifier le code]

La roche est calcaire comme dans toutes les Préalpes de Digne. Elle date du Jurassique supérieur. La montagne apparaît à partir de la genèse des Alpes, il y a 5 millions d'années.

Protection environnementale[modifier | modifier le code]

Une partie du massif des Préalpes du Verdon est dans un parc Natura 2000 appelé Gorges de Trévans-Montdenier-Mourre de Chanier. Créé en 2002 et vaste de 8826 ha, il sert notamment à protéger la richesse florale remarquable du lieu, notamment dans les falaises. Le Mourre de Chanier a une grande diversité de pelouses sèches et steppiques qui recouvrent la montagne dépourvue de forêt.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. André Pégorier, Les noms de lieux en France : Glossaire de termes dialectaux, Paris, IGN, , 3e éd. (1re éd. 1963), 519 p. (lire en ligne), p. 322.

Liens externes[modifier | modifier le code]