Mourad Benhammou

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Mourad Benhammou
Naissance (51 ans)
Paris
Genre musical Jazz
Instruments Batterie
Site officiel http://www.mouradbenhammou.fr

Mourad Benhammou, né en 1969 à Paris, est un batteur et compositeur français de Jazz.

Batteur autodidacte, Mourad Benhammou dirige le quintet des Jazz Workers depuis 2004. Aujourd'hui, il est « l'un des meilleurs batteurs actuels dans le domaine du bop et du hard bop[1] ».

Biographie[modifier | modifier le code]

Né en 1969 à Paris, Mourad Benhammou est un batteur autodidacte de jazz. Il découvre le jazz à l'âge de 15 ans. Toujours respectueux de l'héritage des anciens, il apprend en écoutant les maîtres, Elvin Jones au sein du quartet de John Coltrane, puis les batteurs du hard bop tels que Philly Joe Jones. Il commence dans sa carrière dans la région havraise au contact de musiciens comme Gilles Roussel, Sylvain Roulois, Pierre Touquet, Marc Germain, Luc Leboisselier. Il rencontre Philippe Maté, alors directeur du Jazz Union Porte-Océane (JUPO) qu'il avait créé en 1889 : il joue régulièrement dans le quartet de Philippe Maté quartet entre 1990 et 1993 (notamment à l'occasion de concerts donnés au Jardin d'acclimatation de Paris). En 1992, il commence à jouer dans les clubs parisiens avec, en autres, René Urtreger, François Chassagnite, Michel Graillier, Jimmy Slide, Paul Bollenback. En 1995, il rencontre Sunny Murray avec qui il participe à des sessions de travail qui lui permettent d'approfondir des styles plus ouverts comme le Free Jazz. En 1996, il rencontre Xavier Richardeau qui contribue à l'introduire un peu plus sur la scène parisienne : il joue sur l'album Hit and Run (2002) du saxophoniste baryton. En 1996, il propose un hommage à Thelonious Monk avec Alain Jean-Marie et Jean Bardy. A cette époque, il est également sur les traces de Sun Ra et monte le groupe Interplanetary Music Orchestra, un orchestre de 9 musiciens comprenant entre autres Steve Potts et Alexandre Tassel : ceci se concrétise par la sortie de son premier disque en tant que leader en 1998. En 1999, il intègre le quartet de David El Malek avec Baptiste Trotignon (CD Café des Arts, 1998) et le nonette Nine Spirit de Raphaël Imbert pour un projet en hommage à la musique sacrée de Duke Ellington[2].

Mourad Benhammou.jpg

Passionné par l’histoire du jazz, Mourad Benhammou part en 2004 pour les États-Unis où il entame une série d’entretiens avec des batteurs légendaires de la scène bop. À New York, il rencontre Louis Hayes, Grassella Oliphant et surtout Walter Perkins, qui deviendra pour lui un mentor. De sa rencontre avec Walter Perkins naît un nouveau projet, Mourad Benhammou and the Jazzworkers quintet qu'il forme avec Fabien Mary (trompette), David Sauzay (saxophones et flûte), Pierre Christophe (piano), et Fabien Marcoz à la contrebasse[3]. Cette formation produit un hard-bop dans l'esthétique de Blue Note Records[4].

Avec son jeu très ancré dans la tradition du hard bop, il travaille souvent avec certains jazzmen qui ont marqué la musique de cette époque : Barry Harris, Frank Morgan, Mandy Gaynes, James Spaulding, Joe Cohn, Hal Singer, Ricky Ford, David Murray, Doug Raney, Butch Warren, Junior Mance… Il a joué également avec la chanteuse Champion Fulton. En France, il a joué avec Maurice Vander, Alain Jean-Marie, Steve Potts… Il joue régulièrement depuis près de 20 ans avec Fabien Mary, David Sauzay, Pierre Christophe, Hugo Lippi,[1] William Chabbey, Raphaël Imbert[5]… Il fait partie du projet A Love Supreme de ce dernier[6].

Discographie[modifier | modifier le code]

En tant que leader ou coleader[modifier | modifier le code]

  • 1998 : Suite, Mourad Benhammou and the Interplanetary Jazz Orchestra
  • 2006 : Peark's snare, Jazzworkers Quintet
  • 2010 : Smart Set, Jazzworkers Quintet
  • 2016 : March of the Siamese Children, Jazzworkers Quintet

En tant que sideman[modifier | modifier le code]

Avec David El Malek
  • 1998 : Café des Arts (live)
Avec Christophe Leloil septet
  • 1999 : Shaw time
Avec Maxime Blésin quintet
  • 1999 : Maxime Blésin quintet
  • 2001 : Bowling ball
Avec Banneville Sauzay
  • 2000 : Ensemble
Avec Hugo Lippi
  • 2000 : Jazz à Yport
  • 2007 : Who cares
  • 2013 : Up through the years, Hugo Lippi trio
  • Avec Hildegarde Wanzlawe
  • 2000 : Live au tempo
  • 2003 : No detour ahead
Avec David Sauzay
  • 2001 : Black Mamba
  • 2009 : Real blue
  • 2010 : Open highway
  • 2017 : Playing with
Avec Fabien Mary
  • 2002 ': Twilight
  • 2005 : Chess
  • 2008 : Four and four, Fabien Mary octet
  • 2010 : + one, Fabien Mary quartet
  • 2018 : Left arm blues, Fabien Mary octet
Avec Xavier Richardeau
  • 2002 : Hit and run
Avec Pierre Christophe trio
  • 2003 : Byard by us
  • 2006 : Down with it, James Spaulding & Pierre Christophe trio
  • 2009 : Byard by us, vol 2
  • 2009 : Byard & more
  • 2010 : Frozen tears
  • 2015 : Valparaiso, Pierre Christophe quartet
Avec Wajdi Cherif
  • 2006 : Jasmine
Avec William Chabbey
  • 2006 : Après la nuit
  • 2008 : At home
  • 2015 : A new day
  • 2018 : Three ways to a soul
Avec Madhav Chari
  • 2009 : Parisian throughfare
Avec Peter Moritz
  • 2009 : You
  • 2019 : Aegean mood
Avec Butch Warren
  • 2011 : French quintet
Avec Jérôme Etcheberry Hoozee Foozee Band
  • 2011 : Ecce Berry
Avec Aurore Voilqué quartet
  • 2011 : Violin Moods
Avec Jeremy Bruger trio
  • 2013 : Jubilation
  • 2016 : Reflections
  • 2020 : Moods
Avec Bernard Hertrich
  • 2013 : Lou's fantasy
Avec Tom McClung
  • 2014 : Burning bright
Avec Nico Missim Labyrinth quartet
  • 2014 : Labyrinth et autres routes
Avec Matasoshi Shoji
  • 2015 : Paris serenade
Avec Gilles Repond quintet
  • 2015 : Melody larceny
Avec Esaie Cid Quartet
  • 2016 : Maybe next year
Avec Cédric Cheaveau
  • 2016 : It's only a paper moon
Avec Lisa Lindsley
  • 2016 : Long after midnight, Lisa Lindsley and the Mourad Benhammou quartet
  • 2017 : Wouldn't it be lovely, Lisa Lindsley & la belle époque
Avec Larry Browne
  • 2016 : Leap year
Avec Patricia Bonner
  • 2016 : A song for you
Avec Laurent Marode nonet
  • 2017 : This way please
Avec Nicholas Thomas 4
  • 2021 : Plays the music of Hank Jones

Références[modifier | modifier le code]

  1. Jacques Aboucaya, « Nicholas Thomas 4 plays the music of Hank Jones », Jazz Magazine, vol. 736,‎ , p. 70.
  2. « CREATION - Compagnie Nine Spirit », sur www.ninespirit.org (consulté le )
  3. « Mourad Benhammou & The Jazzworkers, Smart Set (Sound of Jazz !!!) Vol.2 », sur www.jazzhot.net (consulté le )
  4. « Black & Blue fête ses 50 ans – Jazz Magazine » (consulté le )
  5. « Tout Sur... Mourad Benhammou », sur Citizen Jazz (consulté le )
  6. Laurent Dussutour, « Quand Raphael Imbert restitue A Love Supreme… », sur Citizen Jazz (consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]