Mountasset

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Mountasset
Le massif du Mountasset et le village de la Blatte
Le massif du Mountasset et le village de la Blatte
Géographie
Altitude 1 407 m, montagne de Coumborio
Massif Aubrac
Coordonnées 44° 34′ 06″ nord, 3° 08′ 09″ est
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Lozère
Ascension
Voie la plus facile GR du tour de l'Aubrac
Géologie
Âge Ère tertiaire
Roches Granite

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Mountasset

Le Mountasset se situe à l'extrémité sud-est des monts d'Aubrac et culmine à 1 407 m. Il forme une longue barre granitique au relief monotone. Les forêts et les pistes de ski de fond y ont remplacé les pâturages et les troupeaux depuis les années 1960.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Sur les cartes de l'IGN, le sommet coté 1 374 m appelé Truc des Ressenades est en fait le Mountasset, sommet le plus remarquable du massif, même s'il n'en est pas le plus haut. Le sommet coté 1 321 m et appelé Ron Curat sur les cartes est en fait le véritable Truc des Ressenades. Sur les anciennes cartes Cassini, le massif du Mountasset apparaissait clairement et avait même tendance à former un ensemble distinct de l'Aubrac alors que sur les cartes modernes, le nom n'apparaît plus et laisse la place à des erreurs de toponymie[1] (comme celle citée précédemment) ou à des noms fantaisistes qui n'ont rien à voir avec les usages locaux.

Topographie, géologie[modifier | modifier le code]

La vallée de la Biourière et le Mountasset en arrière-plan

La montagne de Mountasset se situe à l'extrémité sud-est des monts d'Aubrac juste à l'est du col de Bonnecombe. Elle culmine à 1 407 m (forêt du Baronte ou Coumborio) et forme une longue barre d'une dizaine de kilomètres de long qui s'abaisse progressivement vers l'est. L'ensemble de ce relief a la particularité d'être formé de granite alors que les autres sommets de l'Aubrac sont basaltiques. Cette singularité vient du fait que ce secteur de l'Aubrac a été soulevé à l'ère tertiaire plus vigoureusement que dans sa partie nord. Le socle granitique s'est alors retrouvé là à une altitude relativement élevée et les coulées basaltiques ne l'ont jamais recouvert. La faille de Chirac qui se situe un peu plus à l'est a certainement joué un rôle dans ce mouvement. Le Mountasset domine au nord la vallée glaciaire de la Biourièïre (accessible depuis le hameau de la Blatte).

Pastoralisme, activité économique[modifier | modifier le code]

Le Mountasset accueillait autrefois de grands troupeaux de moutons venus du Languedoc pour y pâturer[2]. Ceux-ci empruntaient de très vieux chemins de transhumance appelés drailles. Depuis les années 1960, les troupeaux ont disparu et la montagne a été reboisée. De nos jours, seule subsiste une activité de ski de fond (nombreuses pistes tracées) encadrée par la petite station des Salces-Bonnecombe.

Écologie[modifier | modifier le code]

Flore[modifier | modifier le code]

Versant nord du massif avec forêt de hêtre et plantations de résineux

Sur le plan de la végétation, en dehors des vastes plantations de résineux, on trouve des landes à callune et à myrtille commune (typiques l'une et l'autre des sols granitiques peu épais) ainsi que des bois de hêtres assez étendus, surtout en versant nord. Malgré la relative pauvreté des sols, la flore est riche et ne diffère pas sensiblement de celle que l'on peut trouver ailleurs sur l'Aubrac (exception faite des espèces qui ne croissent que sur le basalte). On y recense des fleurs associées aux hêtraies montagnardes comme la prénanthe pourpre, la digitale pourpre, le lis martagon, le luzule blanc de neige, le sceau de Salomon verticillé ou le doronic d'Autriche. Le site comporte également des plantes de haute montagne comme l'adénostyle à feuilles d'alliaire ou l'ail victorial (plante qui mériterait d'être protégée, cueillette à prohiber). Il faut également noter en versant nord la présence de plusieurs tourbières classées en ZNIEFF de type 1, abritant des espèces rares et spécifiques à ce milieu comme la drosera à feuilles rondes, la canneberge ou la gentiane pneumonanthe.

Faune[modifier | modifier le code]

Les forêts du Mountasset abritent, entre autres animaux, des sangliers, des cervidés et des mustélidés (belette, hermine, fouine, martre et certainement loutre[3]). D'autres mammifères, beaucoup plus rares, avaient été signalés par des chasseurs locaux au milieu du XXe siècle, comme le chat sauvage ou la genette mais il est difficile de savoir précisément si ces deux espèces sont toujours présentes dans le massif aujourd'hui.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Sur les toutes nouvelles cartes rééditées par l'IGN au 1:25 000 de la région, ces erreurs ont été corrigées. Voir le lien
  2. Cette époque peut être illustrée par ce texte paru dans le Chasseur français en juin 1951 et signé Jean Rustique, écrivain lozérien d'adoption ayant habité de nombreuses années le petit village du Mas de Muret dans la commune de Saint-Laurent-de-Muret.
  3. D'après les relevés effectués par l'ALEPE (Association Lozérienne pour l'Etude et la Protection de l'Environnement).