Mounir Margoum

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d’aide sur l’homonymie Pour les articles homonymes, voir Margoum (homonymie).
Mounir Margoum
Description de cette image, également commentée ci-après
Mounir Margoum en 2014
Nom de naissance Mounir Margoum
Naissance (43 ans)
Clermont-Ferrand, Puy-de-Dôme, France
Nationalité Drapeau de la France française
Profession Acteur
Réalisateur
Films notables Détention secrète
Le Cinquième Pouvoir
Par accident
Séries notables House of Saddam
Trepalium

Mounir Margoum, né le à Clermont-Ferrand en France, est un acteur et réalisateur français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né dans une famille d’origine marocaine, il suit une formation de comédien au Conservatoire national supérieur d'art dramatique, promotion 2003[1]. Il commence sa carrière professionnelle sur scène, dans la pièce de William Shakespeare, Titus Andronicus, mise en scène par Lukas Hemleb au Théâtre de Gennevilliers. Il travaille ensuite pour le Théâtre Nanterre-Amandiers, souvent sous la direction de Jean-Louis Martinelli. Il interprète avec une même aisance des œuvres classiques de Racine et d’Anton Tchekhov, et des pièces contemporaines comme : Le torticolis de la girafe de Carine Lacroix, au Théâtre du Rond-Point ou J’aurais voulu être égyptien d’Alaa El Aswany[2].

Au cinéma, il fait des apparitions dans des productions anglo-saxonnes telles que Détention secrète en 2008 ou Le Cinquième Pouvoir en 2013. En France, il interprète des rôles secondaires dans Trois mondes de Catherine Corsini et L'Ombre des femmes de Philippe Garrel, avant de jouer le premier rôle masculin dans Par accident[3] de Camille Fontaine, auprès de Hafsia Herzi et Emilie Dequenne, un rôle qui lui vaut un prix du public au Festival Jean Carmet de Moulins[4]. Il jour également dans Divines, de Uda Benyamina, qui a obtenu la caméra d'or au Festival de Cannes 2016.

Pour la télévision, on le voit dans les téléfilms Nuit noire 17 octobre 1961 d’Alain Tasma et Monsieur Max et la rumeur de Jacques Malaterre d’après un scénario de Patrick Sébastien. Il incarne aussi Qoussaï Hussein, le second fils de Saddam Hussein, dans la série anglaise House of Saddam.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Courts métrages[modifier | modifier le code]

Réalisations[modifier | modifier le code]

  • 2008 : Hollywood Inch’Allah + scénario et montage
  • 2009 : R. et Juliette + scénario et montage

Télévision[modifier | modifier le code]

Téléfilms[modifier | modifier le code]

Séries[modifier | modifier le code]

Théâtre[modifier | modifier le code]

Comédien[modifier | modifier le code]

Prix et nominations[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]