Mouna Chebbah

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Mouna Chebbah
Mouna Chebbah en 2017.
Mouna Chebbah en 2017.
Fiche d’identité
Nationalité Drapeau de la Tunisie Tunisie
Naissance (36 ans)
Lieu Mahdia, Tunisie
Taille 1,70 m (5 7)[1]
Poste Demi-centre
Situation en club
Club actuel Drapeau : France Chambray TH
Parcours professionnel *
SaisonsClub M. (B.)
 ?-? Drapeau : Tunisie ASF Mahdia
 ?-? Drapeau : Tunisie AS Ennour Ariana
2005-2008 Drapeau : France ES Besançon
2008-2010 Drapeau : Danemark Team Esbjerg
2010-2014 Drapeau : Danemark Viborg HK
2014-2016 Drapeau : France HBC Nîmes 32 (236)
depuis 2016 Drapeau : France Chambray TH 6 (34)
Sélections en équipe nationale **
Année(s)Équipe M. (B.)
2000- Drapeau de Tunisie Tunisie 232 (?)
* Matchs joués et buts marqués dans chaque club
comptant pour le championnat national
et les compétitions nationales et continentales.
** Matchs joués et buts marqués pour l'équipe
nationale en match officiel.

Mouna Chebbah (arabe : منى شباح), née le à Mahdia, est une handballeuse internationale tunisienne.

Carrière[modifier | modifier le code]

Mouna Chebbah commence son parcours de joueuse dans le club de la ville qui l'a vu grandir, l'Association sportive féminine de Mahdia. Elle intègre ensuite les rangs de l'Association sportive Ennour de l'Ariana. Elle connaît rapidement ses premières sélections en équipe nationale tunisienne et les clubs français commencent à la suivre de près.

En 2005, elle est recrutée par l'Entente Sportive Bisontine Féminin, l'un des clubs phares du championnat de France de handball féminin. Elle y fait des débuts prometteurs mais se blesse sérieusement à la clavicule et reste éloignée des terrains pendant de longues semaines, avant de se rétablir à temps pour le championnat d'Afrique des nations 2006 qui a lieu en Tunisie. Son équipe se hisse jusqu'en finale mais les Tunisiennes sont dominées par l'Angola, tenante du titre depuis 1998 et grande favorite de la compétition.

Malgré un rendement correct avec sa sélection, Mouna Chebbah peine à convaincre le staff. Si elle perd sa place de titulaire, elle est alignée pour disputer un match face au Metz Handball qui est alors premier du championnat tandis que son club pointe à la sixième place ; elle y marque à treize reprises sur seize tentatives. Daniel Costantini, qui commente la rencontre sur Sport+, souligne sa prestation et la compare à Jackson Richardson. À la fin de la saison, elle est récompensée du titre de meilleure arrière gauche du championnat de France[2].

Cette saison va avoir un effet immédiat sur sa carrière, les plus grands clubs européens s'intéressant à elle et les contacts affluant d'Allemagne, d'Espagne, de Norvège et du Danemark ; ce dernier championnat est réputé pour être le plus relevé au monde.

En 2008, après une quatrième place au championnat d'Afrique des nations avec la Tunisie, elle rejoint l'équipe danoise de la Team Esbjerg. Dès sa première saison, elle est élue meilleure joueuse du championnat et fait les beaux jours du club durant deux saisons, avant de rejoindre le club rival du Viborg HK en 2010. Chebbah continue de briller avec la Tunisie en conduisant sa sélection à la seconde place du championnat d'Afrique des nations derrière l'Angola. Elle y est désignée meilleure demi-centre et meilleure joueuse du tournoi.

Avec le Viborg HK, elle termine troisième puis deuxième du championnat du Danemark puis s'envole pour le Maroc avec sa sélection afin d'y disputer le championnat d'Afrique des nations 2012. L'histoire se répète, avec une défaite en finale contre l'Angola, Mouna Chebbah se voyant désignée meilleure joueuse du tournoi.

La saison 2013-2014, quasi parfaite, voit son club du Viborg HK remporter la coupe du Danemark face au FC Midtjylland Håndbold (26-21)[3] puis la coupe des vainqueurs de coupe face aux Russes du Zvezda Zvenigorod et le championnat toujours contre le FC Midtjylland sur le score global de 47-46 (23-25, 24-21)[4]. Elle remporte également, avec l'équipe nationale tunisienne, le championnat d'Afrique des nations 2014.

Mouna Chebbah quitte alors Viborg pour rejoindre le HBC Nîmes[5]. À Nîmes, elle réalise de très bonnes performances qui lui valent d'être élue meilleure joueuse du championnat pour la saison 2014-2015[6]. Elle dispute également la finale de la coupe de France en 2015, perdue aux tirs au but face au Metz Handball[7]. Après le dépôt de bilan du HBC Nîmes au printemps 2016, à l'issue de la saison régulière, elle s'engage avec Chambray, nouveau promu en 1re division pour la saison 2016-2017. Elle y retrouve ses anciennes partenaires nîmoises, Blandine Dancette et Camille Asperges[8].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Mouna Chebbah en 2017.

Clubs[modifier | modifier le code]

Compétitions internationales[modifier | modifier le code]

Compétitions nationales[modifier | modifier le code]

Sélection nationale[modifier | modifier le code]

Championnat du monde de handball[modifier | modifier le code]

Championnat d'Afrique[modifier | modifier le code]

Distinctions individuelles[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (da) « Profil de Mouna Chebbah », sur vhk.dk (consulté le 30 décembre 2013)
  2. a et b « Nuit des Étoiles 2008 », sur handzone.net, (consulté le 30 décembre 2013)
  3. « La Coupe pour Cléopâtre Darleux », sur lequipe.fr, L'Équipe,
  4. « C. Darleux - "Une saison parfaite" », sur handnews.fr, (consulté le 23 mai 2014)
  5. « Handball féminin : Mouna Chebbah, recrue de gala pour le HBC Nîmes », sur midilibre.fr, Midi libre, (consulté le 18 avril 2016)
  6. « Championnat de France (F) : Mounah Chebbah (Nîmes) élue MVP pour la saison 2014-2015 », sur lequipe.fr, L'Équipe, (consulté le 18 avril 2016)
  7. « Metz vainqueur au bout de l'angoisse », sur handzone.net, (consulté le 18 avril 2016)
  8. « LFH – Transferts - Mouna Chebbah reste en France », sur handnews.fr, (consulté le 18 avril 2016)
  9. « Le All Star LFH 2014/2015 », sur handnews.fr, (consulté le 27 août 2015)
  10. (da) « Dame Liga All Stars 1999/2000 → 2012/2013 » [PDF], sur haandboldspiller.dk (consulté le 28 décembre 2014)

Liens externes[modifier | modifier le code]