Moulins-sous-Fléron

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Moulins-sous-Fléron
Administration
Pays Drapeau de la Belgique Belgique
Région Drapeau de la Région wallonne Région wallonne
Communauté Drapeau de la Communauté française de Belgique Communauté française
Province Drapeau de la province de Liège Province de Liège
Arrondissement Liège
Commune Beyne-Heusay
Code postal 4610
Zone téléphonique 04
Géographie
Coordonnées 50° 38′ nord, 5° 40′ est
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Province de Liège

Voir sur la carte administrative de Province de Liège
City locator 14.svg
Moulins-sous-Fléron

Géolocalisation sur la carte : Belgique

Voir la carte administrative de Belgique
City locator 14.svg
Moulins-sous-Fléron

Géolocalisation sur la carte : Belgique

Voir la carte topographique de Belgique
City locator 14.svg
Moulins-sous-Fléron

Moulins-sous-Fléron est un village de la commune belge de Beyne-Heusay, située en Région wallonne dans la province de Liège.

Vue sur la vallée de Moulins-sous-Fléron
Localisation dans la province de Liège

Historique[modifier | modifier le code]

Le hameau de Moulins-sous-Fléron tient son nom des différents moulins à eau qui composaient sa vallée[1]. Celui-ci était situé en aval de Fléron et c’est d’ailleurs par cette vallée que les colons de la grande Villa de Jupille ont investi les verts coteaux pour créer le village de Fléron[2],[3].


Le village comptait plusieurs moulins (notamment pour la fabrique de clous du village adjacent Bellaire) mais également une briqueterie (à partir de 1890) qui fut reprise par la famille Vandersanden en 1926 et ce jusqu’en 1964. Les briques de façade des logements sociaux de la Maison Liégeoise furent fournies par cette même briqueterie[2].

On retrouve déjà des traces des roues à aubes du village dans des documents de l'an 1000[4] et 1600[5]

Durant la Seconde Guerre mondiale, la briqueterie servit de cantonnement de repos; une relève entre cette garnison et le Fort de Fléron était organisée périodiquement[6].

Rattachement des communes[modifier | modifier le code]

Historiquement, le village faisait auparavant partie de la commune de Fléron mais depuis la fusion des communes en 1977, Moulins-sous-Fléron a été rattaché, pour sa plus grande partie, à la Commune de Beyne-Heusay afin de permettre la liaison entre la commune mère et les anciennes communes de Bellaire et de Queue-du-Bois[7].

Catastrophe[modifier | modifier le code]

Le 3 février 1961 eut lieu la catastrophe dite du « crassier de Moulins-sous-Fléron » ou « de Jupille ». Ces 2 nominations étant exactes car le départ de cette catastrophe eut lieu à Moulins-sous-Fléron pour se terminer dans la commune de Jupille (quartier de Moulins). Les coulées de boues issues du terril suite aux abondantes précipitations ont fait 11 victimes. Une plaque commémorative se trouve au Carrefour des Piétresses, dans la continuité de la Rue des Moulins.

Villages limitrophes[modifier | modifier le code]

Moulins-sous-Fléron est bordé par Jupille-sur-Meuse, Bellaire, Queue-du-Bois, Fléron et Beyne-Heusay.

Rue principale et rivière[modifier | modifier le code]

La rue principale est la Rue des Moulins qui est bordée par une rivière, le Ri du Moulin, (en Wallon, le Ri dès molés) [8] qui alimentait autrefois les moulins. Cette rivière est canalisée dans le sous-sol au sortir du village à partir de Jupille.

Ri du Moulin

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]