Moulin-Neuf (Dordogne)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Moulin-Neuf.

Moulin-Neuf
Moulin-Neuf (Dordogne)
L'église de Moulin-Neuf.
Blason de Moulin-Neuf
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Dordogne
Arrondissement Périgueux
Canton Montpon-Ménestérol
Intercommunalité Communauté de communes Isle Double Landais
Maire
Mandat
Léopold Lachaize
2014-2020
Code postal 24700
Code commune 24297
Démographie
Gentilé Moulinoviens
Population
municipale
908 hab. (2015 en augmentation de 2,95 % par rapport à 2010)
Densité 105 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 00′ 39″ nord, 0° 03′ 06″ est
Altitude Min. 18 m
Max. 67 m
Superficie 8,62 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Dordogne

Voir sur la carte administrative de la Dordogne
City locator 14.svg
Moulin-Neuf

Géolocalisation sur la carte : Dordogne

Voir sur la carte topographique de la Dordogne
City locator 14.svg
Moulin-Neuf

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Moulin-Neuf

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Moulin-Neuf

Moulin-Neuf est une commune française située dans le département de la Dordogne, en région Nouvelle-Aquitaine.

Géographie[modifier | modifier le code]

Généralités[modifier | modifier le code]

L'Isle en limites du Pizou et de Moulin-Neuf.

La commune, traversée par le 45e parallèle nord, est de ce fait située à égale distance du pôle Nord et de l'équateur terrestre (environ 5 000 km).

Limitrophe de la Gironde, Moulin-Neuf est une commune située à l'extrême ouest du département de la Dordogne. Bordée au nord par l'Isle, et à l'est par son affluent le Galant, elle s'étend sur 8,62 km2. Elle est incluse dans l'unité urbaine de Montpon-Ménestérol.

L'altitude minimale, 18 mètres, se trouve à l'extrême nord-ouest, là où l'Isle quitte la commune, entre dans le département de la Gironde et sert de limite entre celles de Gours et Saint-Antoine-sur-l'Isle. L'altitude maximale avec 67 mètres est localisée au sud-est, en limite de la commune de Villefranche-de-Lonchat. Au niveau géologique, le sol se compose principalement d'alluvions pléistocènes en vallée de la Dordogne, et de sables, argiles et graviers oligocènes sur les coteaux sud[1].

En bordure de l'Isle, le bourg de Moulin-Neuf, traversé par la route départementale (RD) 6089 et par la ligne ferroviaire Bordeaux-Périgueux[Note 1], se situe, en distances orthodromiques, neuf kilomètres à l'ouest de Montpon-Ménestérol.

La commune est également desservie par la RD 10, et traversée au sud par l'autoroute A89, dont les échangeurs les plus proches sont ceux de Coutras à l'ouest et Montpon-Ménestérol à l'est.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Moulin-Neuf est limitrophe de sept autres communes dont deux dans le département de la Gironde.

Communes limitrophes de Moulin-Neuf
Saint-Antoine-sur-l'Isle
(Gironde)
Le Pizou
Gours
(Gironde)
Moulin-Neuf Ménesplet
Minzac Villefranche-de-Lonchat Saint-Martin-de-Gurson

Toponymie[modifier | modifier le code]

En occitan, la commune porte le nom de Molin Nuòu[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

La commune de Moulin-Neuf a été créée en 1906 par démembrement de la commune de Minzac[3].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Rattachements administratifs et électoraux[modifier | modifier le code]

Créée en 1906, la commune de Moulin-Neuf est rattachée au canton de Villefranche-de-Lonchat qui dépend de l'arrondissement de Bergerac[3].

Dans le cadre de la réforme de 2014 définie par le décret du , ce canton disparaît aux élections départementales de mars 2015[4]. La commune est alors rattachée électoralement au canton de Montpon-Ménestérol.

En 2017, Moulin-Neuf est rattachée à l'arrondissement de Périgueux[5],[6].

Intercommunalité[modifier | modifier le code]

Fin 2001, Moulin-Neuf rejoint la communauté de communes Basse Vallée de l'Isle créée trois ans plus tôt. Celle-ci disparaît au , remplacée au par la communauté de communes Isle Double Landais.

Administration municipale[modifier | modifier le code]

La population de la commune étant comprise entre 500 et 1 499 habitants au recensement de 2011, quinze conseillers municipaux ont été élus en 2014[7],[8].

Liste des maires[modifier | modifier le code]

La mairie en 2017.
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
         
mars 1977[9] (réélu en mars 2014) en cours Léopold Lachaize SE Retraité

Instances judiciaires[modifier | modifier le code]

Dans les domaines judiciaire et administratif,Moulin-Neuf relève[10] :

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Les habitants de Moulin-Neuf se nomment les Moulinoviens[11].

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1906. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[12]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[13].

En 2015, la commune comptait 908 habitants[Note 2], en augmentation de 2,95 % par rapport à 2010 (Dordogne : +0,31 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962
429434410456416450418486574
1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008 2013
517507569664703823840857901
2015 - - - - - - - -
908--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2006[14].)
Histogramme de l'évolution démographique

Manifestations culturelles et festivités[modifier | modifier le code]

  • Exposition annuelle de peintures (21e édition en avril 2016[15]).

Économie[modifier | modifier le code]

Emploi[modifier | modifier le code]

En 2012[16], parmi la population communale comprise entre 15 et 64 ans, les actifs représentent 379 personnes, soit 42,3 % de la population municipale. Le nombre de chômeurs (soixante-deux) a augmenté par rapport à 2007 (trente-sept) et le taux de chômage de cette population active s'établit à 16,2 %.

Établissements[modifier | modifier le code]

Au 31 décembre 2013, la commune compte cinquante-quatre établissements[17], dont trente-quatre au niveau des commerces, transports ou services, dix dans la construction, cinq dans l'industrie, trois relatifs au secteur administratif, à l'enseignement, à la santé ou à l'action sociale, et deux dans l'agriculture, la sylviculture ou la pêche[18].

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • L'église Saint-Joseph.

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Patrimoine naturel[modifier | modifier le code]

L'Isle en limites de Moulin-Neuf et Saint-Antoine-sur-l'Isle.

Bordée par l'Isle, la commune présente un intérêt pour la faune et la flore locales. Deux zones de protection y sont donc délimitées.

Un site du réseau Natura 2000 concerne le territoire communal : depuis Périgueux jusqu'à sa confluence avec la Dordogne, l'Isle et sa vallée, ensemble de prairies et de cultures, sont considérés comme site très important pour le vison d'Europe ainsi que pour une libellule : le gomphe de Graslin (Gomphus gaslinii). Outre la cistude d'Europe et l'écrevisse à pattes blanches, on y trouve également des aires de reproduction de six espèces de poissons dont des lamproies et des aloses[19],[20].

Une zone naturelle d'intérêt écologique, faunistique et floristique (ZNIEFF) de type II concerne également la zone inondable de l'Isle, pour sa flore, et notamment deux espèces : le colchique d'automne (Colchicum autumnale) et la jacinthe des bois (Hyacinthoides non-scripta)[21].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Bernard Eymery (1862-1928), sénateur de la IIIe République de 1920 à 1928, est décédé à Moulin-Neuf[22].
  • Gaston Reyraud (1887-1941), militant syndicaliste, fondateur du parti communiste de la Dordogne, candidat au législatives en 1936 sur Ribérac. Fusillé au camp de Souge près de Bordeaux par l'armée allemande le 24 octobre 1941[23]. Son épouse Renée Reyraud, née Renée Barthe (1904-1993) fut déportée à Mauthausen. Elle fut députée de la Gironde de 1946 à 1951 et de 1956 à 1958[23].

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Moulin-Neuf Blason De sinople à la fasce ondée d’argent accompagnée de quatre fers de moulin d’or, deux en chef et deux en pointe[24]
Détails
Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Gilles Dubus - Moulin-Neuf sur l'Isle, Histoire de l'Enclave de Villefranche, Pierre Fanlac, Périgueux, 1988, 110 p., (ISBN 2-86577-128-8)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Désormais désaffectée, la gare de Soubie était située sur le territoire communal.
  2. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Patrick Ranoux, préface de René Pijassou, Atlas de la Dordogne-Périgord, Ouvrage publié à compte d'auteur, Speed impression, 1996, (ISBN 978-2-9501476-1-5), p. 19.
  2. Le nom occitan des communes du Périgord sur le site du Conseil général de la Dordogne, consulté le 13 mars 2014.
  3. a, b et c Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  4. Légifrance, « Décret no 2014-218 du 21 février 2014 portant délimitation des cantons dans le département de la Dordogne », sur http://www.legifrance.gouv.fr/ (consulté le 11 juin 2015).
  5. [PDF] « Arrêté portant modification des limites territoriales des arrondissements de Bergerac, Nontron, Périgueux et Sarlat-la-Canéda du département de la Dordogne », Préfecture de la Dordogne, 30 décembre 2016.
  6. [PDF] Anciens et nouveaux arrondissements au 1er janvier 2017, Préfecture de la Dordogne, 4 janvier 2017.
  7. Article L2121-2 du code général des collectivités territoriales, sur Légifrance, consulté le 27 mai 2017.
  8. Résultats des élections municipales et communautaires 2014 sur le site du ministère de l'Intérieur, consulté le 27 mai 2017.
  9. Union départementale des maires de la Dordogne, consultée le 23 août 2014.
  10. « Annuaire des juridictions d'une commune », sur le site du ministère de la Justice (consulté le 27 mai 2017).
  11. Nom des habitants des communes françaises sur le site habitants.fr, consulté le 27 mai 2017.
  12. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  13. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  14. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.
  15. Monique Cézac, « 21e exposition de peintures », Sud Ouest édition Périgueux, 14 avril 2016, p. 18.
  16. Chiffres-clés - Emploi - Population active - tableaux EMP T2 et EMP T4 sur le site de l'Insee, consulté le 15 novembre 2015.
  17. « Établissement - Définition », sur Insee (consulté le 15 novembre 2015).
  18. Chiffres clés - Établissements actifs par secteur d'activité - tableau CEN T1 sur le site de l'Insee, consulté le 15 novembre 2015.
  19. Vallée de l'Isle de Périgueux à sa confluence avec la Dordogne, INPN, consulté le 27 mai 2017.
  20. [PDF] FR7200661 - Vallée de l'Isle de Périgueux à sa confluence avec la Dordogne, INPN, consulté le 27 mai 2017.
  21. [PDF] Vallée de l'Isle de Périgueux à St-Antoinesur l'Isle, le Salembre, le Jouis et le Vern, INPN, consulté le 27 mai 2017.
  22. Guy Penaud, Dictionnaire biographique du Périgord, p. 366, éditions Fanlac, 1999, (ISBN 2-86577-214-4)
  23. a et b Guy Penaud, Dictionnaire biographique du Périgord, p. 791, éditions Fanlac, 1999, (ISBN 2-86577-214-4)
  24. OLDJP la banque du blason 2, consultée le 24 juillet 2012.