Moulay (Mayenne)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Moulay (commune))
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Moulay (Maroc).

Moulay
Moulay (Mayenne)
L'église Saint-Martin.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Pays de la Loire
Département Mayenne
Arrondissement Mayenne
Canton Lassay-les-Châteaux
Intercommunalité Mayenne Communauté
Maire
Mandat
Frédéric Bordelet
2014-2020
Code postal 53100
Code commune 53162
Démographie
Gentilé Moulaisien
Population
municipale
959 hab. (2016 en diminution de 3,13 % par rapport à 2011)
Densité 111 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 16′ 22″ nord, 0° 37′ 42″ ouest
Altitude Min. 80 m
Max. 138 m
Superficie 8,66 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Mayenne

Voir sur la carte administrative de la Mayenne
City locator 14.svg
Moulay

Géolocalisation sur la carte : Mayenne

Voir sur la carte topographique de la Mayenne
City locator 14.svg
Moulay

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Moulay

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Moulay

Moulay est une commune française, située dans le département de la Mayenne en région Pays de la Loire, peuplée de 959 habitants[Note 1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Moulay[1]
Saint-Baudelle Mayenne La Bazoge-Montpinçon
Contest Moulay[1] La Bazoge-Montpinçon
Contest,
Commer
Commer Belgeard,
Commer

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est attesté sous les formes Dono Auliaco en 642 et Moolay en 1125[2]. Le toponyme pourrait être issu d'un anthroponyme latin ou roman tel que Modulus[2],[3].

Le gentilé est Moulaisien.

Histoire[modifier | modifier le code]

Antiquité[modifier | modifier le code]

Moulay est un site exploré entre 2009 et 2011 ; les fouilles ont révélé qu'il s'agissait de l'un des dix plus vastes oppida connus en France ; il s'étend sur 235 hectares. La ville antique fortifiée a été édifiée entre 121 et 91 avant J.-C.[4].

Moyen-Âge[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires
Période Identité Étiquette Qualité
juin 1995 mars 2008 Daniel Hay    
mars 2008[5] En cours Frédéric Bordelet[6] SE Responsable service clients

Le conseil municipal est composé de quinze membres dont le maire et trois adjoints[6].

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[7]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[8].

En 2016, la commune comptait 959 habitants[Note 2], en diminution de 3,13 % par rapport à 2011 (Mayenne : +0,21 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
538495544545596593566574582
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
563633607543494483475450422
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
397367371304294300326339303
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2016
316297605883919907922990959
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[9] puis Insee à partir de 2006[10].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

L'oppidum en cours de fouille.
Article détaillé : Oppidum de Moulay.
  • Camp gaulois (oppidum), datant de 100 av. J.-C.. Le rempart principal fait l'objet d'une inscription au titre des Monuments historiques depuis le 26 mai 1986[11].
  • Église Saint-Martin du XIIe siècle.
  • Château du Bas Mont du XVIIe siècle.
  • Viaduc sur l'Aron.

Activité et manifestations[modifier | modifier le code]

Sports[modifier | modifier le code]

Le club Moulay Sports fait évoluer une équipe de football en division de district[12].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Simon de Heemsce, et son frère David de Heemsce, peintres, spécialistes du vitrail du XVIe, d'origine flamande, installés à la Bretonnière.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale 2016.
  2. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Géoportail (IGN), couche « Limites administratives » activée »
  2. a et b Albert Dauzat et Charles Rostaing, Dictionnaire étymologique des noms de lieux en France, Paris, Larousse,
  3. Ernest Nègre, Toponymie générale de la France, t. 1 : Formations préceltique, celtiques, romanes, Genève, (lire en ligne), p. 443
  4. Christian Campion, Les villes gauloises révèlent leur dynamisme, revue ArMen, n° 220, septembre-octobre 2017.
  5. « Frédéric Bordelet élu maire », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 11 mai 2015)
  6. a et b Réélection 2014 : « Moulay (53100) - Municipales 2014 », sur elections.ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 15 juin 2014)
  7. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  8. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  9. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  10. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  11. « Oppidum gaulois (restes) », notice no PA00109570, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  12. « Moulay Sp. », sur Site officiel de la Ligue de Basse-Normandie (consulté le 11 mai 2015)