Moukhtar Aouézov

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Moukhtar Aouézov
Description de cette image, également commentée ci-après

Statue de Moukhtar Aouézov à proximité du théâtre dramatique Kazakh d'Almaty

Nom de naissance Moukhtar Omarkhanovich Aouézov
Naissance
Chyngystau
Oblast de Semipalatinsk
Drapeau de l'Empire russe Empire russe
Décès
Moscou
Drapeau de l'URSS Union soviétique
Activité principale
Auteur
Langue d’écriture Kazakh
Genres

Moukhtar Aouézov (kazakh : Мұхтар Омарханұлы Әуезов, russe : Мухта́р Омарханович Ауэ́зов) (né le 28 septembre 1897 à Semeï, Kazakhstan-Oriental — décédé le 27 juin 1961 à Moscou) est un écrivain, un activiste, un docteur en philologie, est un professeur Kazakh[1].

Stamp of Kazakhstan 176.jpg

Biographie[modifier | modifier le code]

Auezov naît dans une famille nomade dans l'actuel district d'Abaï au Kazakhstan-Oriental. Son grand-père lui apprend à lire et à écrire. De 1912 à 1919, il étudie à l'école normale de Semipalatinsk. L'été 1917, Auezov épouse Raihan âgée de 15 ans. En 1918 ils ont une fille nommée Mugamilya et en 1919 un fils qui mourra enfant. En 1920, les Auezov divorcent. En 1928, Moukhtar Auezov est diplômé de la faculté de philologie de l'université d'État de Saint-Pétersbourg puis obtient son doctorat à l'université de Tachkent.

Le 27 juin 1961, Moukhtar Auezov meurt pendant une opération chirurgicale à Moscou. Il repose dans le cimetière central d'Almaty, sa tombe porte un buste sculpté par Evgueni Voutchetitch.

À sa mort le Gouvernement de la République du Kazakhstan décide de perpétuer le nom de l'écrivain. L'Institut de la Littérature et des Arts de l'Académie des Sciences, est renommé Institut Auezov de la Littérature et des Arts de l'Académie des Sciences. Le Théâtre national dramatique Kazakh d'Almaty porte aussi son nom.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

En russe[modifier | modifier le code]

Un recueil de ses écrits en 50 volumes a été édité :

Ouvrages traduits en français[modifier | modifier le code]

  • Moukhtar Aouézov (trad. Léonide Sobolev et Antoine Vitez), Abaï, Gallimard, coll. « Littératures soviétiques », , 387 p.
  • Moukhtar Aouézov (trad. Léonide Sobolev et Antoine Vitez, préf. Louis Aragon), La Jeunesse d'Abaï [« Путь Абая »], Gallimard, coll. « Littératures soviétiques »,‎ , 416 p. (ISSN 0458-0540)
  • Le Coup de feu dans Nouveaux récits des écrivains soviétiques (trad. Stella Ajzenberg et Jean Champenois), Éditions du Progrès,

Opéra[modifier | modifier le code]

Il est également l'auteur du livret de l'opéra Abaï.

Prix et récompenses[modifier | modifier le code]

Moukhtar Aouézov a reçu de nombreux prix et signes de reconnaissance, dont les suivants[2]:

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]