Moušeł VI Mamikonian

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Moušeł VI Mamikonian
Titre
Prince d’Arménie
Prédécesseur Grigor II Mamikonian
Successeur Sahak III Bagratouni
Biographie
Dynastie Mamikonian
Date de naissance ca. 710
Date de décès à Bagrévand
Père Hrahat Mamikonian

Moušeł VI Mamikonian (en arménien Մուշեղ Զ Մամիկոնյան) est un prince d'Arménie de la famille Mamikonian, de 748 à 753, qui est mort en 775, tué à la bataille de Bagrévand.

Filiation[modifier | modifier le code]

Il est fils de Hrahat Mamikonian, comte arménien, lequel est soit fils de Moušeł V, selon Christian Settipani[1], soit frère de Moušeł IV, selon Cyrille Toumanoff[2].

Moušeł VI Mamikonian a pour frères Davith Mamikonian, nakharar tué en 744, et Grigor II Mamikonian, prince d'Arménie mort en 748, et probablement pour sœur Šoušan Mamikonian, mariée à Artavazd Kamsarakan[1],[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Au milieu du VIIIe siècle, les luttes entre les Omeyyades et les Abbassides, qui déchiraient l'empire arabe, avaient laissé les familles Mamikonian et Bagratouni libres de se combattre pour la prééminence en Arménie : Davith Mamikonian est exécuté en 744, puis Achot III Bagratouni, aveuglé en 748 sur l'ordre de Grigor II Mamikonian, qui était devenu prince d'Arménie. Grigor Mamikonian meurt en 751, et son frère Moušeł lui succède comme prince d'Arménie et comme chef de la maison Mamikonian. Mais la victoire définitive des Abbassides entraîne le retour à la paix et le nouveau calife destitue Moušeł et nomme Sahak III Bagratouni à sa place comme prince d'Arménie[3],[4].

L'importante fiscalité que les Abbassides font subir à l'Arménie, génère ensuite le mécontentement, et une première révolte éclate en 771 sous la conduite d'Artavazd Mamikonian, mais celle-ci, faute du soutien des autres nobles, est écrasée et Artavazd doit se réfugier à Byzance. Les impôts sont ensuite doublés par les Arabes et une autre révolte éclate peu après, conduite par Moušeł Mamikonian, qui réussit à obtenir le soutien des autres familles nobles, y compris celle des Bagratouni. L'armée arménienne livre bataille aux forces arabes à Bagrévand, mais elle est vaincue et la plupart des nobles arméniens y sont tués[5],[6].

Postérité[modifier | modifier le code]

Moušeł VI Mamikonian a eu six enfants[7],[2] :

  • Šapouh, assassiné en 785 par Mérouzhan Arçrouni,
  • Vard, assassiné en 785 par Mérouzhan Arçrouni,
  • une fille mariée à Djahap, émir de Manzikert,
  • trois filles.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Settipani 2006, p. 142-147.
  2. a b et c Toumanoff 1990, p. 333.
  3. Grousset 1947, p. 316-319.
  4. Settipani 2006, p. 142.
  5. Grousset 1947, p. 323-328.
  6. Settipani 2006, p. 143-145.
  7. Settipani 2006, p. 146-147.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]