Motu Nui

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Motu Nui
Photographie de Motu-Nui depuis la falaise d'Orongo. Pétroglyphes au premier plan.
Photographie de Motu-Nui depuis la falaise d'Orongo. Pétroglyphes au premier plan.
Géographie
Pays Drapeau du Chili Chili
Archipel Aucun
Localisation Océan Pacifique
Coordonnées 27° 12′ 05″ S, 109° 27′ 10″ O
Superficie 0,039 km2
Géologie Île volcanique
Administration
Région Valparaíso
Province Île de Pâques
Municipalité Île de Pâques
Démographie
Population Aucun habitant
Autres informations
Fuseau horaire UTC-6

Géolocalisation sur la carte : océan Pacifique

(Voir situation sur carte : océan Pacifique)
Motu Nui
Motu Nui

Géolocalisation sur la carte : Île de Pâques

(Voir situation sur carte : Île de Pâques)
Motu Nui
Motu Nui
Îles au Chili

Motu Nui, « Grand îlot » en rapanui, est un îlot de la pointe sud-ouest de l’île de Pâques, et constitue le point le plus occidental du territoire chilien.

Géographie[modifier | modifier le code]

Avec ses presque 4 hectares, Motu Nui est le plus grand d’un groupe de trois îlots (avec Motu Iti et Motu Kao Kao). Motu Nui est le sommet d’une montagne volcanique sous-marine s’élevant à 2 000 mètres au-dessus du plancher océanique. La plongée sous-marine entre Motu Nui et Motu Kao Kao est très appréciée par les amateurs, d’autant que les requins y sont très rares.

Histoire[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Tangata manu.

Ce fut un lieu sacré du culte du Tangata manu, l’« homme oiseau », qui prit place sur l’île de Pâques à une époque située entre le culte de Moaïs et l’ère chrétienne (avant 1860). Selon l’explorateur Alfred Métraux, le Tangata manu était, pour un an, l’arbitre des conflits entre clans sur l’île de Pâques. À ce titre, il était « neutre » et sacré. Pour devenir Tangata manu, le Hopu (représentant de chaque clan) devait plonger dans l’océan à partir de la falaise d’Orongo, nager à l’aide d’une gerbe de totora jusqu’à l’îlot rocheux inhabité de Motu Nui, s’y poster et attendre la ponte du premier œuf de sterne Manutara de la saison, le recueillir, nager à nouveau vers l’île de Pâques et gravir la falaise de Rano Kau pour le ramener à l’ariki nui (« grand guerrier »: le « roi » de l’île).

Le film Rapa Nui (1994) retrace cette tradition mais la représente comme une violente compétition où l’on doit gagner contre les autres et dont le côté sacré est complètement ignoré. En fait, chaque nageur se postait devant un nid, et selon la mythologie Rapa Nui c’est le dieu Make-make qui désignait le Tangata manu de l’année au moyen du premier couple de sternes à pondre. Cet unique œuf recueilli, tout le monde rentrait indemne. En outre, dans le film le vainqueur fait du chef de son clan l’ariki nui, alors que cette dignité était héréditaire au sein de la lignée Miru, descendant selon la tradition du fils aîné de Hotu Matu'a, le découvreur légendaire de l’île.