Motocross Maniacs

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Motocross Maniacs
Image illustrative de l'article Motocross Maniacs

Éditeur JAP/EUR Konami
AN Ultra Games
Développeur Konami
Musique Michiru Yamane
Tsuyoshi Sekito

Date de sortie JAP
AN
EUR 1990
Genre Course, plates-formes
Mode de jeu Un joueur
Multijoueur (jusqu'à deux joueurs)
Plate-forme Game Boy
Média Cartouche
Langue Anglais

Motocross Maniacs (モトクロス マニアックス?) est un jeu vidéo mêlant course de moto-cross et plates-formes, développé et édité par Konami, sorti en 1989 sur Game Boy.

Inspiré d'Excitebike, il propose des circuits composés de tremplins et loopings. Il est jouable à un ou deux joueurs.

Le jeu a reçu un bon accueil de la presse spécialisée lors de sa sortie et est souvent cité comme faisant partie des meilleurs jeux de la Game Boy et comme un jeu de moto emblématique du genre. Il a connu deux suites : Crazy Bikers sur Game Boy Color en 1999 et Maniac Racers Advance sur Game Boy Advance en 2002.

Système de jeu[modifier | modifier le code]

Généralités[modifier | modifier le code]

Le joueur contrôle une moto-cross en vue de profil[1]. Les circuits se déploient selon un défilement horizontal[1]. Ils comportent différents étages et obstacles (tremplins, loopings, etc.) donnant au jeu un aspect plates-formes[1]. Chaque circuit correspond à un niveau. Pour passer au niveau suivant, le joueur doit terminer le circuit dans un temps donné[2].

Le jeu intègre un système de records qui s'affiche à chaque niveau réussi[2].

Canard PC décrit le jeu comme un Excitebike plus farfelu[3]

Contrôles[modifier | modifier le code]

Les contrôles de la moto permettent seulement au joueur d'avancer ou de s'arrêter ; il est impossible de faire marche arrière[4]. Le joueur peut soulever sa roue avant, technique utile pour passer les obstacles et effectuer des cascades aériennes[4]. Si la moto ne retombe pas sur ses deux roues, le pilote chute avant de remonter[1].

La moto possède aussi la capacité d'utiliser une réserve limitée de « Nitro » qui offre alors une courte accélération[4]. Des réserves additionnelles de nitro peuvent être collectées lors du parcours (signalés par un "N" majuscule)[5]. D'autres bonus à collecter lors d'un parcours donné permettent de regagner du temps (signalés par un "T" majuscule), une vitesse maximale plus élevée ("S" majuscule, qui s'applique jusqu'à la chute du pilote) et des pneus spéciaux pour plus d'adhérence (signalés par un "R" majuscule, disparaissant à la première chute)[2],[5]. Un jetpack peut être obtenu par ce biais, autorisant la moto à s'envoler lors de sauts[5],[6]. Enfin, en faisant des figures, le joueur peut récupérer un bonus caché : des motards suiveurs[5].

Modes[modifier | modifier le code]

Il existe 8 différents parcours, du plus facile au plus difficile[7]. Chacun dispose de sa propre musique. 3 niveaux de difficulté sont associés à chaque niveaux (A, B, et C) dont la différence concerne le temps imparti au joueur dès le départ pour terminer le niveau[7].

Il existe trois différents modes de jeu[3],[7] :

  • Un joueur : le joueur complète les parcours les uns après les autres.
  • Un joueur contre l'ordinateur : idem que le mode précédent, une moto fantôme jouant le rôle de l'intelligence artificielle. Toutefois, même si le joueur arrive second derrière l'ordinateur, il se qualifiera pour la course suivante selon les mêmes conditions que le premier mode.
  • Deux joueurs : deux joueurs peuvent s'affronter sur les différents parcours.

Accueil[modifier | modifier le code]

Le jeu a globalement reçu des bonnes critiques de la presse spécialisée.

Postérité[modifier | modifier le code]

Motocross Maniacs a eu deux suites reprenant un gameplay similaire : Crazy Bikers sur Game Boy Color en 1999 et Maniac Racers Advance sur Game Boy Advance en 2002[3].

Motocross Maniacs est souvent cité comme faisant partie des meilleurs jeux de la Game Boy et comme un jeu de moto emblématique du genre[3],[6].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d (en) ZZZ, Motocross Maniacs, 2008, Hardcore Gaming 101.
  2. a, b et c (en) Tepid Snake, Retro Review: Motocross Maniacs (Nintendo Game Boy), 9 mars 2011, Retro Review.
  3. a, b, c et d Pipomantis, De la motobécane au supercross, 15 mars 2014, Canard PC n°293.
  4. a, b et c Manuel de jeu, p.3
  5. a, b, c et d Manuel de jeu, p.5
  6. a et b (en) Alex Fletcher, 25 years of the Game Boy: What are its greatest ever games?, 28 septembre 2015, Digital Spy.
  7. a, b et c Manuel de jeu, p.4
  8. (de) Aktueller Software Markt, décembre 1989.
  9. (en) Motocross Maniacs Review, AllGame.
  10. Electronic Gaming Monthly, janvier 1990.
  11. Player One, septembre 1991.
  12. Video Games, décembre 1989.