Mota (langue)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Mota.
Mota
Pays Vanuatu
Région Mota
Nombre de locuteurs 750 (2010)
Classification par famille
Codes de langue
ISO 639-3 mtt
IETF mtt

Le mota est une langue parlée par 750 personnes[1] au nord du Vanuatu sur l’île du même nom, dans l’archipel des îles Banks.

Comme toutes les langues autochtones du Vanuatu, le mota appartient au groupe des langues océaniennes, lui-même une branche de la grande famille des langues austronésiennes.

Histoire[modifier | modifier le code]

Durant la période 1840-1940, les missionnaires anglicans de la Melanesian Mission choisirent le mota comme langue d'évangélisation. Ceci donna lieu à la production de nombreux documents sur et dans cette langue, en particulier les ouvrages de Robert Henry Codrington (en).

Phonologie[modifier | modifier le code]

Voyelles[modifier | modifier le code]

Le mota a conservé les cinq voyelles du proto-océanien[2].

Voyelles en mota
  Antérieures Centrale Postérieures
Fermées [i]   [u]
Moyennes [e]   [o]
Ouverte   [a]  

Notes[modifier | modifier le code]

  1. (fr) Alexandre François, « Langues des îles Banks et Torres » (consulté le 20 novembre 2010)
  2. François 2005, p. 3

Références[modifier | modifier le code]

  • (en) Robert Codrington et Jim Palmer, A Dictionary of the Language of Mota, Sugarloaf Island, Banks' Islands, with a short grammar and index, London, Society for Promoting Christian Knowledge, (lire en ligne)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]