Mota (langue)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Mota.
image illustrant une langue image illustrant le Vanuatu
Cet article est une ébauche concernant une langue et le Vanuatu.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Mota
Pays Vanuatu
Région Mota
Nombre de locuteurs 750 (2010)
Classification par famille
Codes de langue
ISO 639-3 mtt
IETF mtt

Le mota est une langue parlée par 750 personnes[1] au nord du Vanuatu sur l’île du même nom, dans l’archipel des îles Banks.

Comme toutes les langues autochtones du Vanuatu, le mota appartient au groupe des langues océaniennes, lui-même une branche de la grande famille des langues austronésiennes.

Histoire[modifier | modifier le code]

Durant la période 1840-1940, les missionnaires anglicans de la Melanesian Mission choisirent le mota comme langue d'évangélisation. Ceci donna lieu à la production de nombreux documents sur et dans cette langue, en particulier les ouvrages de Robert Henry Codrington (en).

Phonologie[modifier | modifier le code]

Voyelles[modifier | modifier le code]

Le mota a conservé les cinq voyelles du proto-océanien[2].

Voyelles en mota
  Antérieures Centrale Postérieures
Fermées [i]   [u]
Moyennes [e]   [o]
Ouverte   [a]  

Notes[modifier | modifier le code]

  1. (fr) Alexandre François, « Langues des îles Banks et Torres » (consulté le 20 novembre 2010)
  2. François 2005, p. 3

Références[modifier | modifier le code]

  • (en) Robert Codrington et Jim Palmer, A Dictionary of the Language of Mota, Sugarloaf Island, Banks' Islands, with a short grammar and index, London, Society for Promoting Christian Knowledge, (lire en ligne)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]