Moscou-Shanghai

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Moscou-Shanghai
Titre original Moskau – Shanghai
Réalisation Paul Wegener
Scénario Kurt Heynicke
Max W. Kimmich
Acteurs principaux
Sociétés de production Badal-Film
Pays d’origine Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Genre Drame
Durée 85 minutes
Sortie 1936

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Moscou-Shanghai[1] (titre original: Moskau – Shanghai) est un film allemand réalisé par Paul Wegener, sorti en 1936.

Synopsis[modifier | modifier le code]

La veuve Olga Petrovna entreprend un long voyage alors que l'Empire russe s'écroule. En pleine révolution d’Octobre, il lui est impossible de rejoindre sa fille Maria. Elle n'a pas pu avoir de ses nouvelles par sa nourrice. Elle rencontre par hasard Alexander Repin, une connaissance de son vieil ami et soupirant Sergei Smirnov. Repin accepte de l'aider, d'autant qu'il est tombé amoureux d'Olga. Tous deux tentent de s'échapper avec l'aide d'un prêtre. Mais Alexandre est arrêté tandis qu'Olga reste libre, car un pope l'a fait passer pour sa nièce. Alexander et Sergei se retrouvent dans la prison. Mais ce dernier se révèle vite être un traître. Honteux, Sergei aide finalement son ami à s'évader en prétendant l'avoir exécuté et jeté son corps dans le fleuve. Un peu plus tard Smirnov est libéré et part avec Olga, dont il est amoureux depuis longtemps, vers Shanghai.

Durant les années suivantes, il prend d'Olga qui s'est complètement isolée et se maintient en chantant sur scène. Elle espère contre tout qu'elle reverra sa fille Maria et Alexandra. L'opportunité se présente dix après son départ de Moscou : lors d'une fête de Pâques de la communauté russe, elle reconnaît dans le chœur des Cosaques du Don Alexander Repin. Elle est si heureuse de cette réunion inattendue qu'elle ne remarque pas l'attitude distante d'Alexander. Mais Sergei, qui accompagne Olga, apprend le lendemain qu'il s'est fiancé avec Maria. Sergei avoue à son ami sa relation avec Olga et lui demande de renoncer à elle. De son côté, Maria refuse de délaisser Alexander et veut avoir avec Olga une discussion de femme à femme. Au cours de cette conversation, elles découvrent qu'elles sont mère et fille. Afin d'éviter le chagrin à sa fille, Olga accepte de renoncer à Alexander. Elle trouve la paix en elle-même bien qu'elle ait perdu les deux êtres les plus chers à son cœur. Elle confie tout à Sergei. Sergei et Olga décident de prendre un nouveau départ.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Source de traduction[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]