Morton Prince

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Morton Prince
Portrait de Morton Prince

Morton Prince

Biographie
Naissance Voir et modifier les données sur Wikidata
à BostonVoir et modifier les données sur Wikidata
Décès Voir et modifier les données sur Wikidata (à 74 ans)
à BostonVoir et modifier les données sur Wikidata
Pays de nationalité États-UnisVoir et modifier les données sur Wikidata
Thématique
Formation Harvard Medical SchoolVoir et modifier les données sur Wikidata
Profession Médecin, neurologue (en) et psychologueVoir et modifier les données sur Wikidata
Employeur Université HarvardVoir et modifier les données sur Wikidata
Idées remarquables Trouble dissociatif de l'identité, panpsychisme
Auteurs associés
Influencé par William Kingdon Clifford, William James, Pierre Janet

Morton Henry Prince, né le à Boston où il meurt le , est un neurologue américain qui s'est particulièrement intéressé à la psychopathologie ainsi qu'à l'aspect philosophique du problème corps-esprit.

Biographie[modifier | modifier le code]

Morton Prince a d'abord travaillé comme médecin, puis il s'est rapidement spécialisé dans la neurologie et la psychopathologie. Un voyage à Paris au cours duquel il rencontre Jean Martin Charcot l'a fortement impressionné et a peut-être orienté sa vocation. Il s'est démené afin d'établir la psychologie comme discipline clinique et académique. Il est proche des idées européennes, notamment des idées de Pierre Janet sur la dissociation qu'il a popularisées aux États-Unis. En 1906, il contribue à la création du Journal of Abnormal Psychology. En 1927, il fonde la Harvard Psychological Clinic, qui devient un centre de recherche et de formation important.

Prince s’intéresse beaucoup à la suggestion, aux troubles dissociatifs et au trouble de la personnalité multiple dont il publie plusieurs cas, comme le cas Christine Beauchamp, dans The Dissociation of a Personality en 1906. Celle-ci, de son vrai nom Clara Ellen Fowler, était son cas le plus célèbre. Il lui a fait prendre, sous hypnose, plusieurs personnalités successives : sainte, diablesse puérile, etc. Il interprète les psychopathologies selon les théories de Pierre Janet.

Philosophie[modifier | modifier le code]

En 1885, Morton Prince publie un ouvrage intitulé The Nature of Mind and Human Automatism[1] (« La nature de l'esprit et l'automatisme humain »), dans lequel il présente une philosophie moniste proche de celle de Schopenhauer et de William Kingdon Clifford et qu'il appelle simplement « matérialisme »[2]. Selon cette variante du matérialisme, opposée au mécanisme, l'essence de la matière − la chose en soi − est identique aux constituants de l'esprit (mind-stuff).

Prince soutient ainsi une forme de panpsychisme qui identifie l'essence de la matière à quelque chose de l'ordre du psychique. Contre la vision mécaniste du monde, il souhaite rendre compte du lien intime entre la matière et la sensation : « [...] La matière n'est plus la chose morte et privée de sensation qu'elle est censée être habituellement »[2]. L'évolution biologique suggère selon lui elle aussi l'unité de tous les phénomènes. C'est donc l'univers tout entier qui est chez Prince composé de phénomènes mentaux :

« L'univers entier [...] au lieu d'être inerte est constitué de forces vives ; pas véritablement conscientes mais pseudo-conscientes. Il est constitué par les éléments de la conscience. »[2]

Sources[modifier | modifier le code]

  • Nathan Hale : Freud et les américains : L'Implantation de la psychanalyse aux États-Unis, Éd.: Les Empêcheurs de penser en rond, 2002, (ISBN 2846710236)
  • Murray, H. A. (1956). Morton Prince: sketch of his life and work. Journal of Abnormal and Social Psychology, 52, 291-295.
  • White, R. W. (1992 ). Who was Morton Prince? Journal of Abnormal Psychology, 101, 604-606.

Bibliographie (sélection)[modifier | modifier le code]

  • Morton Prince: "La dissociation d'une personnalité. Etudes biographiques de psychologie pathologique. Le cas de Miss Beauchamp (1901 - 1911)", L'Harmattan, 2005, (ISBN 2747588092)
  • Prince, M. (1906). The dissociation of a personality. New York: Longmans, Green, & Co.
  • Prince, M. (1909). My life as a dissociated personality, by B.C.A. Prince, M (Ed.). Boston: R. G. Badger.
  • Prince, M. (1915) The psychology of the Kaiser: a study of his sentiments and his obsessions. London: Unwin Ltd.
  • Prince, M. (1929). Clinical and experimental studies in personality. Cambridge, MA: Sci-Art.
  • Prince, M. (1975). Psychotherapy and multiple personality: selected essays. Hale, Jr., N. G. (Ed.). Cambridge, MA: Harvard University Press. (ISBN 0-674-72225-6)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. M. Prince, The Nature of Mind and the Human Automatism, Philadelphie, Lippincott Company, 1885.
  2. a, b et c D. Skrbina, Panpsychism in the West, MIT Press, 2005, p. 144 En ligne.

Liens externes[modifier | modifier le code]