Mortimer Durand

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Durand (homonymie).
Mortimer Durand
Sir Henry Mortimer Durand by W. Thomas Smith.jpg

Mortimer Durand

Fonctions
Membre du Conseil privé du Royaume-Uni
Ambassadeur
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 74 ans)
SomersetVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Blackheath Proprietary School (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Autres informations
Distinctions
Chevalier grand-croix de l'ordre de Saint-Michel et Saint-Georges
Chevalier Commandeur de l'ordre de l'Empire des Indes (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Henry Mortimer Durand (14 février 1850, Sehore, Bhopal, Inde – 8 juin 1924, Polden, Somerset, Angleterre) est un diplomate et un administrateur colonial en Inde britannique.

Jeunesse[modifier | modifier le code]

Né en Inde, il était le fils de Sir Henry Marion Durand, un officier de l'armée britannique et administrateur colonial, Résident de Baroda. Il suivit une éducation à la (en) Blackheath Proprietary School et la Tonbridge School.

Carrière[modifier | modifier le code]

Il intégra ensuite l'Indian Civil Service en 1873. Durant la Seconde guerre anglo-afghane (1878-1880), il fut Secrétaire politique à Kaboul. De 1884 à 1894, il fut le Foreign Secretary d'Inde. Durand fut nommé ministre plénipotentionnaire à Téhéran en 1894 où, bien qu'ayant suivi des études universitaires sur la Perse et parlant couramment la langue, il fit peu impression tant à Téhéran et qu'auprès de son supérieur hiérarchique à Londres. Il quitta son poste en 1900 alors qu'à la suite de la maladie de son épouse, il s'était déjà retiré de la vie sociale et la légation était désorganisée et peu motivée. De 1900 à 1903, il fut ambassadeur en Espagne et de 1903 à 1906 ambassadeur aux États-Unis.

Ligne Durand[modifier | modifier le code]

En 1893, il négocia avec Abdur Rahman Khan, l'émir de l'Afghanistan, la frontière entre l'Inde Britannique et l'Afghanistan. Cette ligne, la ligne Durand, nommé d'après lui est restée la frontière internationale entre l'Afghanistan et le Pakistan d'aujourd'hui, officiellement reconnu par la plupart des pays mais restant encore un point de contentieux entre les deux pays.

Œuvres littéraires[modifier | modifier le code]

À partir 1906, date de son retour en Angleterre, il se consacra à l'écriture.

Il publia une biographie de son père, le général Henry Marion Durand (1812-1871) et avait des ambitions de romancier (avec souvent son épouse Lady E. R. Durand (1852-1913) comme coauteur). Parmi ses publications, on peut citer :

  • An Autumn Tour in Western Persia, (1902)
  • Nadir Shah: An Historical Novel, (1908)
  • The Life of Field-Marshal Sir George White, V.C., (1915)

Source[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :