Morten Thrane Esmark

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Morten Thrane Esmark
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 80 ans)
Nationalité
Activités
Jöns Jacob Berzelius, découvreur du thorium dans les échantillons de thorite envoyés par Morten Thrane Esmark

Hans Morten Thrane Esmark ( - ), né à Kongsberg était un prêtre de nationalité norvégienne et un minéralogiste.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils du minéralogiste Jens Esmark et de Wibeche Thrane f. Brünnich, il porte le nom de son grand-père Morten Thrane Brünnich. Il épouse Ulrike Benedicte Wiborg, avec qui il a au moins une fille, la naturaliste Birgitte Esmark (no). En 1825, il passe son examen théologique et devient aumônier à Eidanger (en)[1].

Il a lancé l'essor de l'étude minéralogique de la région Langesundsfjord (en) en faisant parvenir des échantillons qu'il y a trouvés à plusieurs sociétés minéralogiques en Norvège[2]. En particulier, il a découvert la thorite en 1828 sur l'île de Løvøy et en a envoyé les premiers échantillons à son père, Jens Esmark, professeur émérite de minéralogie et de géologie. Il ne fut pas en mesure de l'identifier alors il envoya les échantillons à Jöns Jacob Berzelius. En 1829, Berzelius découvrit un nouvel élément dans les fragments[3]. Le nouvel élément fut baptisé thorium en référence au dieu scandinave du tonnerre, Thor, d'où le nom de thorite donné à ce nouveau minéral. D'autre part, l'esmarkite, une cordiérite hydratée, a été nommée en hommage à Hans Morten Thrane Esmark[4].

Le prêtre anglais Richard Carter Smith a rencontré le jeune Esmark en 1838 et l'a décrit comme « un jeune homme intelligent qui est un entomologiste et ornithologue »[5]. Carter a noté qu'il avait une collection d'insectes qui comprenait 2 000 espèces et une collection de 120 espèces d'oiseaux (toutes norvégiennes). La collection de minéraux de Morten Thrane Esmark a été donnée au musée d'histoire naturelle de Tromsø (Norvège).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (no) Høegh, Karen Sophie et Martha Wiborg Fleischer (1925): Slektene Wiborg, Schreiner, Esmark, Høegh. Slekten Frølich. Oslo: P.M. Bye & Co.
  2. (en) A.P. Jones, Frances Wall et C.T. Williams, Rare Earth Minerals : Chemistry, Origin and Ore Deposits, Springer, , 372 p. (ISBN 9780412610301, ISSN 1367-3920, lire en ligne), p. 151
  3. (de) Jöns Jacob Berzelius, « Untersuchung eines neuen Minerals und einer darin enthaltenen zuvor unbekannten Erde », Annalen der Physik und Chemie, vol. 92, no 7,‎ , p. 385-415 (DOI 10.1002/andp.18290920702)
  4. (en) « Esmarkite (of Berzelius) », sur mindat.org
  5. (no) Smith, Richard Carter: Reise i Norge 1838. (Oversatt fra håndskrevet manuskript.) Universitetsforlaget 1976, s.58.