Mortalité en France

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Article général Pour un article plus général, voir Démographie de la France.

L'analyse de la mortalité en France permet de guider les objectifs de santé publique de la France[1],[2].

En 2008, le Centre d'épidémiologie sur les causes médicales de décès (CépiDc) de l'Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm) a recensé la mort de 543 139 personnes en France[3].

Recensement des décès[modifier | modifier le code]

Depuis 2007, il est possible de déclarer un décès à l'aide d'une procédure de « certification électronique des décès », les médecins certificateurs transmettent l'information au CépiDc de l'Inserm en remplissant un formulaire sur un poste informatique. Ils peuvent pour cela s'authentifier à l'aide de leur carte de professionnel de santé[2].


Historique du nombre de décès et des taux de mortalité associés[modifier | modifier le code]

Le nombre de décès recensé en France métropolitaine par l'Insee a varié dans l'intervalle [500 000, 560 000] entre 1980 et 2009[4].

En 2008, le CépiDc de l'Inserm a recensé la mort de 543 139 personnes en France. Le taux de mortalité était cette année-là de 719,5 pour 100 000 habitants, de 972,0 pour 100 000 habitants pour les hommes, et de 544,6 pour 100 000 habitants chez les femmes[5].

En 2004, ce même institut avait recensé la mort de 509 408 personnes en France métropolitaine, avec un taux de mortalité de 750,1 pour 100 000 habitants, et plus précisément de 1012,9 pour 100 000 habitants pour les hommes et de 565,6 pour 100 000 habitants pour les femmes[2].

En 2000, ce même institut avait recensé la mort de 540 702 décès personnes en France, avec un taux de mortalité de 840,2 pour 100 000 habitants, et plus précisément de 1137,7 pour 100 000 décès habitants pour les hommes, et de 632,6 pour 100 000 habitants pour les femmes[5]. Cette même année, il avait recensé 530 850 décès décès en France métropolitaine, avec un taux de mortalité associé de 839,3 pour 100 000 habitants[2].

Entre 1980 et 2004, le taux de mortalité par mort violente a été environ divisé par deux, de 102,8 pour 100 000 habitants à 57,4 pour 100 000 habitants. Dans cette même période, le taux de mortalité par maladie cardiovasculaire est passé de 444,9 pour 100 000 habitants à 214,4 pour 100 000 habitants, celui par cancer de 256,6 pour 100 000 habitants à 227,5 pour 100 000 habitants[2].

L'année 2015 enregistre un chiffre record de 594 000 décès, un chiffre supérieur de 6,1 % à celui de 2014. Il peut s'expliquer par une cause structurelle comme le vieillissement des « baby-boomers » qui atteignent un âge où ils sont plus fragiles, mais aussi des facteurs plus conjoncturels comme une épidémie de grippe particulièrement virulente au premier trimestre, plusieurs épisodes de canicule en juillet et en août, et une vague de froid en octobre[6]

Causes de mortalité[modifier | modifier le code]

En 2013, le CépiDc de l'Inserm a recensé la mort de 567 078 personnes sur l'ensemble de la France[7].

Pourcentage des principales causes de décès en 2013[8]
Femmes Hommes Ensemble
Maladies infectieuses et parasitaires 2,0 % 1,8 % 1,9 %
Tumeurs du larynx, trachée, bronches et poumon 2,9 % 8,2 % 5,6 %
Tumeurs du côlon 2,2 % 2,3 % 2,2 %
Tumeurs du rectum et de l’anus 0,7 % 0,9 % 0,8 %
Tumeurs du sein 4,2 % 0,0 % 2,1 %
Autres tumeurs 14,5 % 21,5 % 18 %
Troubles mentaux et du comportement 4,8 % 3,2 % 4,0 %
Maladies cérébro-vasculaires 6,7 % 4,7 % 5,7 %
Cardiopathies ischémiques 5,1 % 6,9 % 6,0 %
Autres maladies de l’appareil circulatoire 15,2 % 11,3 % 13,3 %
Maladies de l’appareil respiratoire 6,5 % 6,8 % 6,6 %
Maladies de l’appareil digestif 3,8 % 4,3 % 4,0 %
Causes externes

(Dont accidents de transport)
(Dont suicides)

5,3 %

0,3 %
0,9 %

7,6 %

0,8 %
2,6 %

6,5 %

0,5 %
1,7 %

Autres causes 26,2 % 20,5 % 23.3 %


Tableau[modifier | modifier le code]

Causes de mortalité en France par ordre d'importance (certaines causes peuvent se recouvrir - facteurs multiples de mort ou implication)
Classement Cause Classement sous-catégorie Nombre (par année) Pourcentage Année des chiffres
Total 540 000 100 % 2010[9]
1 Cancer 147 500 27,3 % 2011[10]
10 Cancer des poumons 26 600 4,9 % 2011[10]
12 Cancer du colon/Cancer du rectum 16 900 3,1 % 2011[10]
16 Cancer du sein 11 500 2,1 % 2011[10]
18 Cancer de la prostate 9 200 1,7 % 2011[10]
20 Cancer du pancréas 7 800 1,4 % 2011[10]
21 Cancer du foie 7 400 1,4 % 2011[10]
23 Cancer de l'estomac 4 800 0,89 % 2011[10]
25 Cancer de la vessie 4 500 0,83 % 2011[10]
26 Lymphome non hodgkinien 4 200 0,78 % 2011[10]
27 Cancer de la cavité buccale/Cancer du pharynx 4 000 0,74 % 2011[10]
28 Cancer de l'œsophage 3 900 0,72 % 2011[10]
29 Leucémie 3 800 0,70 % 2011[10]
30 Cancer du rein 3 700 0,68 % 2011[10]
33 Cancer de l'ovaire 3 200 0,59 % 2011[10]
34 Tumeur du cerveau 3 000 0,56 % 2011[10]
36 maladie de Kahler 2 800 0,52 % 2011[10]
38 Cancer de l'utérus 1 800 0,33 % 2011[10]
40 Mélanome 1 400 0,26 % 2011[10]
41 Cancer du larynx 1 400 0,26 % 2011[10]
44 Mésothéliome 1 100 0,20 % 2011[10]
45 Cancer du col de l’utérus 1 100 0,20 % 2011[10]
52 Cancer de la thyroïde 400 0,074 % 2011[10]
56 Maladie de Hodgkin 200 0,037 % 2011[10]
60 Cancer des testicules 80 0,015 % 2011[10]
2 Maladie cardio-vasculaire 140 000 26 % 2006[11]
6 Cardiopathie coronarienne 38 800 7,2 % 2006[11]
7 Accident vasculaire cérébral 33 047 6,1 % 2008[12]
3 Drogues 94 000 17,4 % 2000[13],[14]
4 Tabagisme 60 000 11,1 % 2000[13]
9 Alcool 30 000 5,6 % 2001[13]
31 Produit stupéfiant 3 650 0,68 % 2003[13],[14]
48 Cannabis (Accidents de la route de 2001 à 2003) 800 0,15 % 2003[14],[14]
55 Overdose 217 0,040 % 2008[15]
57 Overdose de produits stupéfiants 113 0,021 % 2008[15]
58 Overdose Médicamenteuse 103 0,019 % 2008[15]
59 Contamination au Sida due à l'injection de drogues 93 0,017 % 2008[13]
61 Overdose d'Héroïne 79 0,015 % 2008[15]
64 Overdose de Cocaïne 30 0,0056 % 2008[15]
5 Obésité 55 000 10,2 % 1992[16]
8 Diabète 32 156 6,0 % 2006[17]
11 Maladies infectieuses 25 600 4,7 % 2001[18]
35 Tuberculose 1 0,0001 % 2010[19]
39 Rougeole 2 0,0003 % 2009[20]
43 Maladies diarrhéiques 1 317 0,25 % 2008[21]
53 Sida 327 0,061 % 2010[22]
66 Tétanos 1 0,0015 % 2009[23]
13 Accident domestique 16 500 3,1 % 2004
17 Chutes 10 520 1,9 % 2004
32 Asphyxie 3 543 0,66 % 2004
46 Brulés 1 000 0,19 % 2004
47 Intoxication 900 0,17 % 2004
51 Noyade 401 0,074 % 2006
14 Broncho-pneumopathie chronique obstructive 16 000 3,0 % 2008[24]
15 Suicides 12 900 2,4 % 2005[25]
19 Radiation 8 000 1,5 % 2007[26]
22 Radiations naturelles 5 000 0,93 % 2007[26],[27]
37 Radiations médicales 2 000 0,37 % 2007[26],[27]
62 Radiations industrielles 70 0,013 % 2007[26],[27]
63 Radiations militaires et civiles 35 0,0065 % 2007[26],[27]
65 Tchernobyl 15 0,0028 % 2007[26],[27]
24 Accident de la route 4 800 0,89 % 2007[28]
42 Travail 1 330 0,25 % 2004[29]
49 Homicide 743 0,14 % 2011[30]
54 Violences conjugales 224 0,041 % 2011[31]
50 Eau 700 0,13 %
67 Accidents d'avions 8 0,0015 % 2012

Mortalité par classe d'âge[modifier | modifier le code]

En 2008, 3 095 enfants de moins d'un an sont morts (les 2/3 avant leur 7e jour de vie), ce qui représente un taux de mortalité de 374,9 pour 100 000. 1 409 enfants âgés d'un an à quatorze ans sont morts, ce qui représente un taux de mortalité de 128,4 pour 100 000. 3 428 jeunes adultes âgés de quinze ans à 24 ans sont morts, soit un taux de mortalité de 42 pour 100 000. 17 698 adultes âgés entre 25 et 44 ans sont morts, soit un taux de mortalité de 103,1 pour 100 000. 86 707 adultes âgés entre 45 et 64 ans sont morts, soit un taux de mortalité de 530,9 pour 100 000. 236 374 adultes âgés entre 65 et 84 ans sont morts, soit un taux de mortalité de 2606,4 pour 100 000. Enfin, 194 428 adultes âgés de plus de 85 ans sont morts, soit un taux de mortalité de 13 650,0 pour 100 000[5].

Mortalité des enfants de moins d'un an[modifier | modifier le code]

En 2008, le CépiDc de l'Inserm a recensé 3 095 morts d'enfants de moins d'un an en France, soit un taux de mortalité de 374,9 pour 100 000[5]. 50,3 % de ces morts étaient dues à des affections dont l'origine est la période périnatale, ce qui représente 1 557 enfants. 20,7 %, soit 640, étaient dues à des malformations congénitales. 14,6 %, soit 452, étaient dues à une mort subite du nourrisson ou à une cause inconnue.

En 2000, le CépiDc avait recensé 3 695 morts d'enfants de moins d'un an en France[5].

Entre 2005 et 2009, le taux de mortalité des enfants de moins d'un an a cessé de baisser, conduisant à un moins bon classement de la France parmi les pays d'Europe : elle occupait le 5e rang en 1999, et le 14e en 2008[32].

Mortalité des enfants d'un à quatorze ans[modifier | modifier le code]

La mortalité des enfants d'un à quatorze ans est avant tout due aux accidents[5].

Le taux de mortalité des enfants d'un à quatorze ans a subi une baisse de 27 % entre 2000 et 2008.

Mortalité par cause[modifier | modifier le code]

Accidents de la route[modifier | modifier le code]

Article détaillé : accident de la route en France.

En 2010, l'observatoire national interministériel de la sécurité routière a recensé 3 992 morts dus à des accidents de la route (mortalité à 30 jours) en France métropolitaine, dont 2 117 à bord d'un véhicule léger[33]. En 2009, 4 273 morts avaient été recensés par le même organisme, contre 4 275 en 2008 et 4 620 en 2007[33].

Maladie infectieuse[modifier | modifier le code]

En France, les maladies infectieuses et parasitaires sont la troisième cause de mortalité, derrière le cancer et les maladies cardio-vasculaires [ref manquante]. Parmi ces maladies infectieuses on note :

Maladie Nombre de morts par an
en France en 2013 (chiffres du CépiDc[34])
hépatite virale 610 morts (0,9 pour 100 000 hab.)
tuberculose 501 (0,8 pour 100 000 hab.)
SIDA et maladies à VIH 449 (0,7 pour 100 000 hab.)
Infections à méningocoques 23 (0,03 pour 100 000 hab.)
Autres maladies infectieuses ou parasitaires (surtout pneumonies et grippe) 9075 (13,7 pour 100 000 hab.)

En 2013, environ 85 % des décès causés par les maladies infectieuses et parasitaires ont eu lieu chez des personnes de plus de 65 ans[34].

Autres maladies infectieuses :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.lefigaro.fr/sciences/20070918.FIG000000028_le_cancer_premiere_cause_de_mortalite_en_france.html
  2. a, b, c, d et e [PDF] Bulletin épidémiologique hebdomadaire de l'InVS no 36-36, septembre 2007, http://www.invs.sante.fr/beh/2007/35_36/beh_35_36_2007.pdf
  3. Statistique disponible sur http://www.cepidc.inserm.fr
  4. http://www.insee.fr/fr/themes/document.asp?reg_id=0&ref_id=IP1318&page=graph#graphique1
  5. a, b, c, d, e et f [PDF] Bulletin épidémiologique hebdomadaire de l'InVS no 22, juin 2011, http://www.invs.sante.fr/beh/2011/22/beh_22_2011.pdf
  6. Agence France Presse, « En 2015, la France a connu sa plus forte mortalité depuis soixante-dix ans », lemonde.fr, (consulté le 16 octobre 2016)
  7. « Causes de mortalité », sur www.cepidc.inserm.fr (consulté le 26 avril 2016)
  8. « Santé - Principales causes de décès en 2013 », sur le site de l'Insee (consulté le 26 avril 2016)
  9. « INSEE - Nombre de Décès » (consulté le 26 mai 2012)
  10. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j, k, l, m, n, o, p, q, r, s, t, u, v, w, x et y « InVS - Cancer » (consulté le 26 mai 2012)
  11. a et b « InVS - Les cardiopathies ischémiques » (consulté le 30 août 2012)
  12. « InVS - Les maladies cérébro-vasculaires » (consulté le 30 août 2012)
  13. a, b, c, d et e « OFDT - Toutes drogues » (consulté le 26 mai 2012)
  14. a, b, c et d « OFDT - MORTALITÉ LIÉE AUX DROGUES ILLICITES » (consulté le 30 août 2012)
  15. a, b, c, d et e « Insee - Tabac, Alcool, Toxicomanie » (consulté le 26 mai 2012)
  16. « Savoir.fr - Obésité en france » (consulté le 30 août 2012)
  17. « InVS - Prévalence et incidence du diabète, et mortalité liée au diabète en France » (consulté le 30 août 2012)
  18. « InVS - Mortalité par maladies infectieuses en France Situation actuelle et tendances évolutives » (consulté le 30 août 2012)
  19. « INVS - Épidémiologie de la tuberculose en France » (consulté le 6 juillet 2017)
  20. « INVS - Épidémiologie de la rougeole en France » (consulté le 6 juillet 2017)
  21. « Sante Gouv - Maladies diarrhéiques » (consulté le 26 mai 2012)
  22. « InVS - Infection à VIH et sida » (consulté le 30 août 2012)
  23. Erreur de référence : Balise <ref> incorrecte ; aucun texte n’a été fourni pour les références nommées OMS_Stat2011.
  24. « InVS - Broncho-pneumopathie chronique obstructive - Données, chiffres clés - Mortalité » (consulté le 30 août 2012)
  25. « InVS - Suicides » (consulté le 30 août 2012)
  26. a, b, c, d, e et f Application des coefficients pessimiste de la Commission internationale de protection radiologique (CIPR)
  27. a, b, c, d et e Repartition de la radiation, OCDE-AEN et Conseil scientifique de Nations Unies
  28. « InVS - Traumatismes liés à la violence routière » (consulté le 30 août 2012)
  29. « InVS - Des indicateurs en santé travail - Les accidents mortels d'origine professionnelle en France » (consulté le 30 août 2012)
  30. « Observatoire National de la délinquance et des réponses pénales - Bulletin annuel 2011 » (consulté le 30 août 2012)
  31. « Ministere de l'interieur - Etude 2011 sur les morts violentes au sein du couple » (consulté le 9 décembre 2015)
  32. http://www.insee.fr/fr/themes/document.asp?reg_id=0&ref_id=IP1318
  33. a et b [PDF] Bilan de l'ONISR pour 2010
  34. a et b « Causes de mortalité », sur www.cepidc.inserm.fr (consulté le 13 février 2016)

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]