Mort par ventilateur

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
En raison de la crainte infondée mais répandue qu'un ventilateur en fonctionnement pourrait causer la mort d'une personne dans son sommeil, les modèles vendus en Corée sont équipés de minuteries.

La mort par ventilateur est une croyance répandue en Corée du Sud qu'un ventilateur électrique en fonctionnement dans une chambre close peut entraîner la mort de celui qui y dort.

Les ventilateurs vendus en Corée sont équipés d'une minuterie, évitant ainsi aux ventilateurs de fonctionner toute la nuit. Le gouvernement sud-coréen recommande d'activer un tel minuteur ou bien de laisser la porte de sa chambre ouverte[1].

Hypothèses explicatives[modifier | modifier le code]

Les explications sont multiples : asphyxie[1],[2],[3],[4], hypothermie[2], hyperthermie, déshydratation ou une combinaison de ces causes. Aucune étude scientifique n'a confirmé ces hypothèses.

Divers experts en santé ont conseillé à des patients insomniaques en raison d'un syndrome de stress post-traumatique d'installer un ventilateur, en tant que source de bruit blanc dans leur chambre, pour induire le sommeil, suggestion qui semble avoir eu une certaine efficacité selon H.H. López et al.[5]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) « Beware of Summer Hazards! », Korea Consumer Protection Board (KCPB),‎ . Version enregistrée par Internet Archive.
  2. a et b (en) Grant Surridge, (22 septembre 2004). "Newspapers fan belief in urban myth." JoongAng Daily, via joongangdaily.joins.com et archive.org. Consulté le 30 août 2007.
  3. (en) Cecil Adams, « Will sleeping in a closed room with an electric fan cause death? », The Straight Dope, Chicago Reader, Inc.,‎ (consulté le 2 août 2007).
  4. (en) Watanabe, Toshifumi et Masahiko Morita. (31 août 1998). "Asphyxia due to oxygen deficiency by gaseous substances." Forensic Science International, volume 96, Issue 1, pages 47–59. Consulté le 6 septembre 2007.
  5. (en) Hassan H. Lopez, Adam S. Bracha et H. Stefan Bracha, « Evidence based complementary intervention for insomnia », Hawaii Medical Journal, vol. 61, no 9,‎ , p. 192, 213 (PMID 12422383, lire en ligne).

Articles connexes[modifier | modifier le code]