Mort aux rats

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le marchand de mort aux rats par Gavarni
Pour limiter les risques d’accident et d’empoisonnement autres que de rats et souris, des conteneurs spéciaux existent (ici, sur le bord de l’Escaut en Belgique). Ils sont fixés au sol, mais sont parfois néanmoins emportés par les inondations.
Entrée d’un piège relativement sélectif. Pour les rats musqués, les appats sont parfois posés sur des radeaux flottant, éventuellement avec une protection pour que les castors ne s’empoisonnent pas, mais il arrive que d’autres animaux montent sur le radeau, ou sautent dessus à partir de la berge

La mort aux rats est un produit toxique, un raticide ou un rodenticide utilisé pour l’empoisonnement des muridés et autres rongeurs.

Autrefois à base de trioxyde d'arsenic ou de thallium, il est aujourd’hui le plus souvent composé d’anticoagulant.

En effet les rats sont méfiants et un goûteur teste un échantillon de nourriture avant le reste du groupe. Si le goûteur meurt foudroyé par un poison violent, les autres rats ne toucheront pas à l’appât. L’avantage des anticoagulants est qu’ils entraînent une mort retardée, par hémorragie en quelques jours. Tous les rats d’un groupe peuvent donc être empoisonnés sans éveiller leur méfiance.

Les souris sont plus individualistes et peuvent être tuées soit par des anticoagulants comme les rats soit avec des produits foudroyants.

Pour toutes les catégories de rongeurs, le produit actif toxique est déposé sur un appât alimentaire qui peut recevoir en plus un additif appétent.

Différents types[modifier | modifier le code]

À base d’anticoagulants[modifier | modifier le code]

Ces anticoagulants sont dérivés de la coumarine et d'autres AVK, le plus fréquemment. Extrêmement toxiques, ils provoquent la mort par hémorragie en quelques jours. En cas d’intoxication d’un animal de compagnie par des anticoagulants, le vétérinaire peut administrer un antidote : de la vitamine K1.

Symptômes : saignements extériorisés, hypothermie, respiration difficile, cécité.

À base d’Antu[modifier | modifier le code]

À base d’Antu, dérivés de la thiourée. Extrêmement toxique pour tous les animaux de compagnie et surtout les chiens.

Symptômes : position figée, salivation, vomissements, toux, dyspnée.

À base de sulfate de thallium[modifier | modifier le code]

À base de sulfate de thallium. Il se substitue au potassium dans le corps, inhibant la pompe sodium-potassium. Son usage tend à disparaître depuis que son effet cancérigène (pour l'homme) a été démontré.

Symptômes : gonflement du disque optique et détérioration de la vue.

Règles de bonne utilisation[modifier | modifier le code]

  • Éviter de toucher les appâts avec les doigts. Ne pas manger, boire ou fumer pendant l’installation des appâts.
  • Placer les appâts de façon qu’ils ne soient pas accessibles aux animaux domestiques ou aux enfants, et de façon que les rongeurs se sentent en sécurité pour les manger. Par exemple sous des tuiles, sous des planches ou dans des tuyaux.
  • Placer les appâts sur le passage des rongeurs.
  • Il est préférable de ne pas en mettre dans une grange ou dans un espace intérieur car les animaux de compagnie sont souvent tentés d'y goûter et meurent de cette façon.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]