Mort (Marvel Comics)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Mort (homonymie).
Cet article traite de la personnification de la Mort dans l'univers Marvel. Pour le Cavalier représentant la Mort dans l'univers Marvel, voir les Cavaliers d'Apocalypse (Comics)

La Mort
Nom original The Death
Alias Maîtresse Mort[1]
Autrefois : l’Inconnue, Death Ryder, Marcia Lang, le Petit Homme, X-8-8, Carlos Muerte ; peut-être aussi Maître Mort, Madame La Morte et possiblement d’autres encore[1]
Sexe Inapplicable
Espèce Entité cosmique
Cheveux Variable (bruns en tant que Maîtresse Mort)[1]
Yeux Variable (noirs en tant que Maîtresse Mort)[1]
Activité Entité abstraite, incarnation de la mort[1]
Pouvoirs spéciaux Pouvoir et connaissance presque infini (omniscience et omniprésence)
Adresse L’univers connu[1]
Taille Variable (1,69 m en tant que Maîtresse Mort)[1]
Famille Inapplicable ; cependant, la Mort a fait référence par le passé à Éternité, Infinity (en) et Néant comme ses frères et sœurs (et parfois à Éternité comme son père), et à a fait référence à Galactus et la Pourriture (création commune de Thanos et de la Mort, apparemment détruit) comme ses enfants[1]
Affiliation Aucun[1]
Entourage Les Cavaliers d'Apocalypse

Créé par Mike Friedrich
Jim Starlin
Première apparition
Éditeurs Marvel Comics

La Mort (The Death) est une entité cosmique évoluant dans l'univers Marvel de la maison d'édition Marvel Comics. Créé par le scénariste Mike Friedrich et le dessinateur Jim Starlin, le personnage de fiction apparaît pour la première fois dans le comic book Captain Marvel #26 en juin 1973 et, en France, dans Strange no 71 en novembre 1975.

Historique de la publication[modifier | modifier le code]

La Mort est évoquée pour la première fois dans les publications Marvel Comics avec le personnage de Human Torch (Jim Hammond) dans Human Torch Comics #5A en 1941.

Elle est représentée en tant que personnage pour la première fois dans Captain Marvel (vol.1) #26 en juin 1973.

Le personnage apparait ensuite à partir du no 9 de la série War Is Hell (en) en octobre 1974[2] et force le soldat John Kowalski à subir un nombre de vies et de morts en tant que punition pour n'avoir rien fait afin d'empêcher l'invasion de la Pologne lors de la Seconde Guerre mondiale. Finalement, la Mort transforme Kowalski en un Aspect de la Mort.

Biographie du personnage[modifier | modifier le code]

Dans la série Ghost Rider, la Mort se fait passer pour « Le Cavalier de la Mort » (Death Ryder) afin de tester Johnny Blaze, et devient fascinée par le Titan Thanos.

Un scénario élaboré dans un épisode de Captain Marvel présente le plan de Thanos pour conquérir l'univers, déterminé à prouver son amour pour la Mort en détruisant toute vie. Bien que Thanos obtienne l'artefact le Cube cosmique et réussisse à prendre le contrôle de l'univers, la Mort l'abandonne quand ce dernier est battu par la force combinée de Captain Marvel, Drax le Destructeur et Les Vengeurs.

Deux publications annuelles de Marvel représentent Thanos comme essayant de faire « revenir » à lui la Mort (grâce aux Pierres d'Infini avec lesquelles il planifie d’annihiler chaque étoile dans la galaxie), mais celui-ci est tué dans une bataille finale contre les Vengeurs, Captain Marvel et Adam Warlock. Quand Captain Marvel meurt du cancer, Thanos revient dans une vision et le présente à l'entité Mort. Captain Marvel livre alors volontairement sa vie et rejoint l'entité.

Dans la première série limitée de Marvel, Marvel Super Hero Contest of Champions (en) (Le tournoi des champions en VF), la Mort accepte de disputer une partie d'un jeu de stratégie avec le Grand Maître, un des Doyens de l'univers. Le Grand Maître gagne la partie et la Mort lui fournit le pouvoir (via le Globe d'or de vie) de ressusciter le Collectionneur, un des Doyens de l'univers. C'est alors que la Mort révèle que le Globe d'or est un instrument vide qui doit être actionné par une force vitale égale à celle qui doit être reconstituée. Pour ressusciter le Collectionneur, le Grand Maître sacrifie sa vie et prend la place du Collectionneur dans le Royaume des Morts.[3].

Plus tard, le Collectionneur et le Grand Maître unissent leurs efforts pour amener les Vengeurs aux portes du Royaume de la Mort, distrayant ainsi l'entité et permettant au Grand Maître de s’emparer de la puissance de la Mort, la revendiquant pour son compte. Cependant, Les Vengeurs tiennent tête au Grand Maître, ce qui donne l'occasion à la Mort de récupérer son pouvoir. Elle renvoie alors les Vengeurs sur Terre et leur rend la vie, en forme de remerciement. Ensuite, elle refuse d’accueillir désormais les Doyens dans son domaine, ne réalisant pas que cela était précisément l’objectif du Grand Maître après le Tournoi des Champions. À la suite de cet évènement, et en raison des machinations du Grand Maître contre la Mort, lui et les autres Doyens de l'univers ne peuvent pas mourir.

Dans la série limitée Secret Wars II, le Beyonder prend forme humaine et visite la Terre. Il décide de « sauver » l'humanité et, ce faisant, détruit la Mort. Mais il est alors démontré que l'humanité a besoin de la Mort ; le Beyonder décide alors de la recréer.

Apparence[modifier | modifier le code]

La Mort ne possède pas de réelle forme physique[1]. Elle assume donc diverses apparences pour modeler l'image qu’elle souhaite donner d’elle-même quand elle doit répondre à l’appel d'un individu qui tente d'entrer en contact avec elle[1]. Ainsi, pour ceux qu’elle souhaite séduire ou qui souhaitent la servir, elle adopte l'apparence d’une magnifique femme. Il lui est également arrivé de revêtir la forme d’autres dieux et déesses de la mort, mais son apparence la plus fréquente est celle, traditionnelle, d’un squelette revêtu d’une robe à capuche[1].

Pouvoirs et capacités[modifier | modifier le code]

La Mort est, dans l'univers Marvel, l’incarnation abstraite de la mort et de la fin de toute existence[1].

En tant qu'entité cosmique abstraite, elle possède un pouvoir et une connaissance presque infini[1]. Elle est omnisciente et omniprésente ; rien ne peut vraiment lui être dissimulé et elle est présente simultanément en un nombre infini de lieux[1].

  • En tant qu’entité abstraite, la Mort ne possède aucun corps physique[1]. Pour se manifester aux autres entités comme elle, elle doit utiliser un « Corps-M », issu de la Dimension des Manifestations[1].
  • Elle peut revêtir un nombre illimité d’apparences[1]. Ainsi, elle apparaît parfois comme une femme humanoïde, de manière à pouvoir être perçue par les êtres inférieurs.
  • Elle possède un pouvoir complet sur la mort et peut donc tuer ou ressusciter les individus de son choix. Cependant, elle utilise rarement ce pouvoir et, en général, ne réclame les vies que lorsque l’heure de ces individus est venue, n’anticipant qu’exceptionnellement l'arrivée de cet instant[1].
  • Elle réside à l'intérieur d'une dimension alternative, une dimension de poche (en) connue sous le nom de Royaume de la Mort[1],[4]. Au sein de cette dimension, se trouve le Puits de l’Infini, qui renferme toutes les connaissances de l’univers[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e f g h i j k l m n o p q r s t u et v « Encyclopédie - Mort (la) », marvel-world.com (consulté le 10 juin 2018).
  2. (en) Roy Thomas (éditeur), Tony Isabella et Chris Claremont (auteurs), plus Steve Gerber (auteur, non crédité), Dick Ayers (dessins), Frank Springer (encrage), War Is Hell (en) #9 (octobre 1974), Marvel Comics, 19 p. [présentation en ligne]
  3. (en) Marvel Super Hero Contest of Champions (en) #1 à #3 (juin-août 1982). En France, Le Tournoi des champions, Éditions Lug, 1982.
  4. (en) Jim Starlin (scénario), Ron Lim (dessins), John Beatty (encreur), The Thanos Quest (en) #1 (septembre 1990), Marvel Comics. (ISBN 0-7851-2046-7)

Liens externes[modifier | modifier le code]