Morris Louis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Morris Louis Bernstein
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 49 ans)
WashingtonVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Formation
Maryland Institute College of Art (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Mouvement

Morris Louis (né Morris Louis Bernstein) est un peintre américain né à Baltimore, Maryland, le et mort à Washington D.C. le .

Morris Louis, Saraband, 1959, 101 1/8 x 149 in. (256.9 x 378.5 cm), Acrylic resin (Magna) on canvas.

Biographie[modifier | modifier le code]

Proche de la peinture d'Helen Frankenthaler, Morris Louis utilise la technique d'écoulement et de diffusion de la couleur très diluée et versée sur la toile non préparée. Il peint les séries des Veils, « Les Voiles », où la couleur « bave », « fuse » sur la toile en recouvrant successivement d'autres bandes de couleur. Dans la série Unfurled, constituée de grands formats, des bandes de couleurs vives semblent couler en diagonale, à partir des angles inférieurs de la toile, réservant un grand espace blanc dans tout le reste de l'espace vide, principalement au centre de la toile. Morris Louis travaillait sur des toiles de coton non tendues sur châssis, avec de la peinture à l'acrylique mélangée à de la cire d'abeille le tout dilué à l'essence de térébenthine. Les toiles sèches étaient ensuite roulées.

Il appartient au courant dit du color field défendu par Clement Greenberg. Son nom est associé à l'École de Washington.

Il est mort le 7 septembre 1962 d'un cancer des poumons dont la cause est probablement liée à l'inhalation des vapeurs de sa peinture Magna que réalisaient pour lui Leonard Bocour et Sam Golden.

Les musées français possèdent six œuvres de Morris Louis : trois au Musée de Grenoble (Lamed Aleph, 1958 ; Omega III, 1959-1960 ; Delta Iota, 1960), deux au Musée d'art moderne et contemporain de Saint-Étienne (Beth Yad, 1958 ; Addition VI, 1959) et une au Musée d'Art moderne et d'Art contemporain de Nice (Alpha Lambda, 1961).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Source[modifier | modifier le code]