Morillon (cépage)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Morillon.

Le morillon est un cépage qui existe en trois variétés, le noir, le hâtif et le blanc[1].

Il est cité par François Villon dans les derniers vers de son œuvre majeure, Le Testament :

Ung traict but de vin morillon
Quant de ce monde voult partir

(Je bus du vin morillon/Quand je voulus partir de ce monde).

Sources[modifier | modifier le code]

  • Alexandre-Pierre Odart, Ampélographie, ou Traité des cépages les plus estimés dans tous les vignobles de quelque renom, éditeur Bixio (Paris), 1845, vol. XI, 436 p., Bibliothèque nationale de France

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Alexandre-Pierre Odart, Ampélographie, ou Traité des cépages les plus estimés dans tous..., 1845 gallica.bnf.fr