Morggán de Mar

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Morggán de Mar
Fonctions
Comte de Mar
Biographie
Père
Gille Chlerig, Earl of Mar (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Conjoint
Agnes (?) (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfants
Duncan Comte de Mar
James of Mar (d)
David of Mar (d)
Malcolm of Mar (d)
Gilchrist, 3rd Earl of Mar (d)
John of Mar (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Morggán de Mar, également dénommé Morgrund ou Morgan, est le premier Mormaer ou comte de Mar qui apparisent dans l'histoire autrement que comme un simple nom dans une liste de témoins d'un acte.[1] Son père est Gille Chlerig ou Gylocher.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est possible que Morggán ait participé en 1160 à la « Révolte des comtes », un mouvement de protestation de plusieurs magnats de la haute noblesse celtique écossaise du roi Máel Coluim IV contre l'engagement de ce dernier en France comme vassal du roi Henri II d'Angleterre. Il est également possible qu'il ait été considéré comme un étranger par le roi francophone Guillaume Ier d'Écosse, car le nom de Morggán n’apparaît dans aucune acte de son long règne.

Il avait épousé une certaine Agnès de Mar, connue pour ses patronages d'églises. Agnès avait probablement des liens familiaux avec la famille de Warenne - la lignée dont était issu Ada de Warenne l'épouse Henri d'Écosse et la mère de Malcolm IV et de Guillaume Ier.

Postérité[modifier | modifier le code]

Morggán et Agnes ont au moins un fils, Donnchadh, qui lui succède ensuite comme Mormaer de Mar. Morggán est également le père de deux autres fils, Máel Coluim et James, mais qui doivent avoir été considérés comme illégitimes, c'est-à-dire issus d'un mariage non canonique, acceptable par la loi celtique mais pas par le droit Franco-Romain qui était en train de s'imposer dans le royaume d'Écosse.

Sa fille Alesta de Mar épouse Alan fitz Walter , 2e Grand sénéchal d'Écosse et il est peut-être la mère de Walter Stewart, 3e Grand sénéchal d'Écosse. Morggán est mentionné dans les chartes royales dès 1147. Il est encore témoins d'actes pour la dernière fois en 1178, et il était mort en 1183.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Richard Oram, "The Earls and Earldom of Mar", p. 47

Source[modifier | modifier le code]

  • (en) Steve Boardman and Alasdair Ross editors The exercice of power in Medieval Scotland c.1200-1500 Four Courts Press Dunlin 2003 (ISBN 1851827498) Richard Oram « The earls and earldom of Mar c.1150-1300  » p.46-66