Monument de l'Ipiranga

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Monument à l’Indépendance.
Monument de l’Ipiranga
Monumento do Ipiranga
Monumento à Independência 04.JPG
Présentation
Type
Statue
Destination initiale
Monument glorifiant l'indépendance du Brésil
Destination actuelle
Nécropole de l'empereur Pierre Ier du Brésil et de ses deux épouses
Architecte
Matériau
Construction
1884-1926
Ouverture
Localisation
Pays
Région
Commune
Adresse
Parque da IndependênciaVoir et modifier les données sur Wikidata
Coordonnées

Géolocalisation sur la carte : Brésil

(Voir situation sur carte : Brésil)
Point carte.svg

Géolocalisation sur la carte : São Paulo

(Voir situation sur carte : São Paulo)
Point carte.svg

Le monument de l’Ipiranga ou monument de l’Indépendance du Brésil est un monument situé dans la municipalité de São Paulo, au Brésil, dans le parc de l’Indépendance. Commémorant le cri d'Ipiranga et glorifiant l'indépendance du Brésil, le monument a été créé par le sculpteur italien Ettore Ximenes, et construit de 1884 à 1926.

Personnes inhumées[modifier | modifier le code]

Tombeau de Pierre Ier dans la chapelle impériale.

Sous le monument se trouve une crypte où a été installée une chapelle impériale où reposent les dépouilles mortuaires du premier empereur du Brésil, Pierre Ier, et de ses deux épouses et impératrices successives Marie-Léopoldine d'Autriche et Amélie de Leuchtenberg.

Histoire des dépouilles impériales[modifier | modifier le code]

L'empereur Pierre Ier a été inhumé au Panthéon royal des Bragance, à Lisbonne, à son décès en 1831. Puis, à partir du 7 septembre 1972, il est inhumé dans le monument de l'Ipiranga, à l'endroit même où il avait proclamé l'indépendance du Brésil le 7 septembre 1822.

L'impératrice Marie-Léopoldine meurt à Rio de Janeiro en 1826. Elle est d'abord inhumée au couvent de Ajuda à Rio, mais quand celui-ci est démoli en 1911, le corps de l'impératrice est transféré au couvent de Saint-Antoine de Rio (Convento de Santo Antônio). En 1954, on transfère définitivement la dépouille dans un sarcophage en granite vert orné d'or, dans la chapelle impériale du monument de l'Ipiranga.

L'impératrice Amélie meurt à Lisbonne en 1876. Sa dépouille a été transférée dans la chapelle impériale du monument de l'Ipiranga en 1982, sur l'initiative du gouverneur de São Paulo Paulo Maluf.

Galerie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]