Monument aux morts de Sète

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Monument aux morts de Sète
Image dans Infobox.
Artistes
Marius Roussel (d), Paul RousselVoir et modifier les données sur Wikidata
Date
Type
Matériau
Protection
Objet recensé dans l'Inventaire général du patrimoine culturel (d)
Inscrit MH ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Coordonnées

Le monument aux morts de Sète (Hérault, France) est consacré aux soldats de la commune morts lors des conflits du XXe siècle.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Le monument est érigé dans le jardin du Château d'eau, près du centre-ville de Sète. Il comporte un piédestal en pierre supportant un haut-relief en marbre représentant un poilu saluant la dépouille d'un camarade gisant, qu'une femme voilée à genou pleure. Derrière le groupe statuaire, un mur rectangulaire en pierre porte l'inscription suivante, en lettres dorées : « Aux enfants de Cette[1] morts pour la France ».

Contrairement à d'autres monuments communaux, le monument aux morts de Sète ne comporte aucun nom de soldats morts au combat au XXe siècle[2],[3]. Il mesure 4 m de hauteur sur 7 m de largeur[4].

Histoire[modifier | modifier le code]

Le monument aux morts est inauguré le [2],[4]. La statuaire est l'œuvre des frères Marius Roussel[4] et Paul Roussel[2].

Le monument aux morts est inscrit au titre des monuments historiques le [5]. Il fait partie d'un ensemble de 42 monuments aux morts de la région Occitanie protégés à cette date pour leur valeur architecturale, artistique ou historique[6].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Ancienne orthographe de Sète, celle-ci s'appelant « Cette » jusqu'en 1927.
  2. a b et c « Sète (34200) », sur monumentsmorts.univ-lille.fr, Laboratoire UMR CNRS IRHiS (Institut de Recherches Historiques du Septentrion), Université de Lille
  3. « Sète - Monument aux morts (Relevé n° 132568) », Mémorial Gen Web
  4. a b et c « Monument aux morts de la guerre 1914-1918 », sur la plateforme ouverte du patrimoine, base Palissy, ministère français de la Culture
  5. « Monument aux morts de la guerre 1914-1918 », sur la plateforme ouverte du patrimoine, base Mérimée, ministère français de la Culture
  6. « Des monuments aux morts de la Grande Guerre protégés au titre des Monuments historiques », Drac Occitanie

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]