Montseveroux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Montseveroux
Montseveroux
Montseveroux en 1911.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Isère
Arrondissement Arrondissement de Vienne
Canton Roussillon
Intercommunalité CC Entre Bièvre et Rhône
Maire
Mandat
Stéphane Carras
2014-2020
Code postal 38122
Code commune 38259
Démographie
Gentilé Montseveroix ou Montseveroudères
Population
municipale
957 hab. (2016 en augmentation de 6,22 % par rapport à 2011)
Densité 58 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 25′ 48″ nord, 4° 58′ 18″ est
Altitude 400 m
Min. 289 m
Max. 452 m
Superficie 16,48 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Isère

Voir sur la carte administrative de l'Isère
City locator 14.svg
Montseveroux

Géolocalisation sur la carte : Isère

Voir sur la carte topographique de l'Isère
City locator 14.svg
Montseveroux

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Montseveroux

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Montseveroux
Liens
Site web www.montseveroux.net

Montseveroux est une commune française rurale située dans le département de l'Isère et la région Auvergne-Rhône-Alpes. Ses habitants portent le nom de Montseveroises et Montseverois.

Géographie[modifier | modifier le code]

Montseveroux est situé à une altitude moyenne d'environ 370 mètres.

Les communes proches de Montseveroux sont Monsteroux-Milieu, Cour-et-Buis, Châlons, Saint-Sorlin-de-Vienne et Moissieu-sur-Dolon. La ville la plus proche est Vienne, distante de 13 km.

Le parc naturel régional du Pilat se trouve à proximité. Le bois de Taravas est à 3,4 km.

Hydrographie[modifier | modifier le code]

La commune est arrosée par les rivières Varèze et Sanne, ainsi que par les ruisseaux de Merdaret, des Sordures, de Barbarin, du Plesset et des Guichards.

Histoire[modifier | modifier le code]

Il existe à Montseveroux d'importantes traces d'occupations romaines datant probablement de la fin de l'empire. Quelques vestiges subsistent au lieu-dit de Barbarin, dans l'ancienne propriété de la famille Poizat et aux Champs des Morts.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Mars 2014 En cours M. Stéphane CARRAS SE Cadre
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[1]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[2].

En 2016, la commune comptait 957 habitants[Note 1], en augmentation de 6,22 % par rapport à 2011 (Isère : +3,1 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
575797648776782835837760834
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
748741784762780736695701612
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
618641654576598574518527501
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012
444398418522637782843855918
2016 - - - - - - - -
957--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2006[4].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

L'entrée du château de Montseveroux.
Le vieux château et la place en 1912.
Le château est construit à la place d'une maison forte[5], aux XIIIe et XIVe siècles, sur un modèle de Jacques de Saint-Georges. Il est acheté à la famille Servonnat en 1864 et restauré en 1976-1977. Les façades et les toitures font l'objet d'une inscription partielle au titre des monuments historiques par arrêté du 25 mai 1976[6]. Il comprend une tour portière quatre tours cylindriques à ses angles. Propriété de la commune, il sert actuellement d'école, de mairie et à la vie associative. Il est possible de visiter ce château toute l'année en dehors des horaires des récréations.
L'église Saint-Martin est fondée entre 1275 et 1300 et fut fortifiée. Elle est agrandie en 1862 et restaurée en 1985 et en 1986. L'abside (peintures murales) et son transept (à l'exclusion du clocher) font l'objet d'une inscription partielle au titre des monuments historiques par arrêté du 13 février 1979[7]. Le décor d'arcades avec notamment des oiseaux voletant dans une coupole est daté du troisième quart du XVIIIe siècle. Elle contient également un fragment de litre funéraire à armoiries identifiées comme celles de Jean de Buffevent de Murinais, datant des années 1620.
  • Ancienne maladrerie du XIIe siècle
On en retrouve des vestiges à l'ouest de l'église ainsi que les traces d'un cadran solaire. La partie logis existe toujours et le cloître est partiellement conservé. En 1383, Hugues de la Tour reçut des lettres patentes de Charles VI pour une foire à Saint-Sulpice. En échange les moines devaient entretenir la maladrerie de Montseveroux. En 1696, on réunit les hospices, maladreries et aumôneries pour former l'hôpital Luzy-Dufeillant à Beaurepaire[8].
  • Le monument aux morts.
  • Les croix de chemin.
  • Au village, des maisons en style Renaissance[5].

Animations[modifier | modifier le code]

  • Les "Nuits de Montseveroux" sont un festival de folklore de danses chants et musiques du monde organisé les 3e et 4e semaines de juillet : il comprend des salons de peinture et d'artisanat et 5 soirées le week-end.
  • L'association des "Découvertes Médiévales" a pour objet de faire découvrir cette époque[9]. Elle propose des animations et des ateliers (art floral, broderie, calligraphie, poterie, danse...). En outre, des ateliers costumes sont programmés au château de Montseveroux.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Indices d'Origine Contrôlée[modifier | modifier le code]

La commune de Montseveroux est dans la zone des Indices d'Origine Contrôlée pour les volailles de la Drôme, l'emmental français Est-Central et les vins d'Isère blanc, rosé et rouge.

Risques naturels et technologiques répertoriés[modifier | modifier le code]

Les risques listés sur la commune sont les feux de forêt, les inondations, les mouvements de terrain et le transport de marchandises dangereuses.

Parmi les catastrophes naturelles qui se sont produites sur la commune, il y a la tempête, les inondations et coulées de boue de novembre 1982, les inondations et coulées de boue et glissement de terrain d'avril-mai 1983 et d'octobre 1993 ainsi que les inondations et coulées de boue de décembre 2000.

Montseveroux se trouve également à 17 km de la centrale nucléaire de Saint-Alban et à 47 km de la centrale nucléaire du Bugey[10].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]


Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :